Le match de l'emploi

Emplois en technologies de l'information: les portes sont grandes ouvertes

La Vitrine
Contenu commandité
Les perspectives d’emploi dans les technologies de l’information (T.I.) sont excellentes, affirme Louis-André Marceau, directeur général de Mon Avenir TI. La pandémie actuelle n’a pas diminué la demande de travailleurs dans le domaine; au contraire, il faudrait encore plus de gens.

Pour M. Marceau, les emplois offerts dans les entreprises en TI touchent non seulement la programmation, mais d'autres secteurs, dont des entreprises en croissance qui ont des postes à combler pour la gestion des ressources humaines, l’administration, etc.

«Il n’y a pas que les codeurs dans l’écosystème, il y a de nombreux emplois connexes comme la gestion de projet, l’accompagnement des clients, puis des postes en sécurité informatique, en développement de haut niveau, avec d'excellentes conditions de travail et de salaire», affirme M. Marceau.

Il y a de la place autant pour les jeunes ayant un diplôme professionnel que ceux qui ont un baccalauréat et une maîtrise dans divers domaines ou un doctorat en intelligence artificielle.

«Il y a quelques années, on n’aurait pas parlé des manufacturiers ou des détaillants comme des employeurs en TI, continue-t-il. Pourtant, un fabricant de meubles qui passe à l’automatisation de l’usine et qui se lance dans la vente en ligne aura un grand besoin d'employés qui maîtrisent les technologies.»

C’est la même chose pour un détaillant comme Simons avec son entrepôt intelligent. Tout comme chez Latulippe ou une boutique de vêtements pour enfants, il faut des spécialistes de la vente en ligne pour que tout le processus se passe bien. Ce ne sont pas des entreprises uniquement en TI, mais elles ont des spécialistes en TI pour la gestion des inventaires et des finances, les outils de commerce en ligne.

De nombreux postes sont à combler et la demande est grandissante dans le domaine et l'embauche à l'étranger est difficile en raison de la pandémie.

«Heureusement, les institutions d’enseignement se sont adaptées avec des formations accélérées au secondaire ou au cégep, sans oublier le nouveau programme de formation spécialisé 42 Québec avec son parcours d’autoformation. Ça viendra combler des besoins», estime-t-il.

Le marché de l’emploi en TI change et se transforme pour répondre à des situations nouvelles. Bon an mal an, quelque 4000 emplois sont offerts au Québec.

Mon Avenir TI est un OBNL qui regroupe près d'une soixantaine d'entreprises de la grande région de Québec et qui valorise les technologies de l'information et les carrières associées.

Rédaction: Yves Therrien