Les jouets, livres et jeux vendus au magasin Réno-Jouets permettent de défrayer les coûts nécessaires à la remise en état des divers articles reçus.

 Le magasin Réno-Jouets

 Le magasin Réno-Jouets: pour acheter de façon responsable

La réputation de Réno-Jouets n’est plus à faire. Grâce aux dons faits à son entrepôt de la rue Watt, au service de dépôt du magasin Club Jouet de la rue Bouvier et à la grande cueillette organisée par l’animateur Martin Dalair de WKND 91,9, l’entreprise d’économie sociale a redistribué près d’un million de jouets à des dizaines d’organismes et d’écoles de la région et même d’ailleurs au Québec depuis 2006. À elle seule, la collecte des Conte­neurs de l’amour a permis d’amasser 26 conte­neurs, soit l’équivalent de sept remorques de 53 pieds au cours des six dernières années.

Un bon réflexe à développer

Ce que beaucoup moins de gens savent, c’est qu’ils peuvent aussi acheter des jouets à l’entrepôt de la rue Watt. En fait, bon nombre de personnes croient à tort que ce magasin s’adresse uniquement à une clientèle dans le besoin. «Ce ne sont pas des personnes défavorisées qui achètent au magasin, car cette clientèle reçoit des jouets gratuitement», précise Annie Asselin, directrice générale de l’organisme à but non lucratif.

Pour chaque deux jouets qui sont donnés par la Fondation Réno-Jouets, un troisième est vendu à petit prix à une clientèle diver­sifiée. D’abord, il y a les consommateurs responsables qui se
réjouissent de voir Réno-Jouets donner une seconde, voire une troisième vie à des jouets qui peuvent encore illuminer le cœur de bien des enfants. On trouve aussi bon nombre d’amateurs de jouets «vintage» et de collectionneurs, qui recherchent des arti­cles, parfois rares, qui ont disparu des tablettes des grands magasins. Il y a également parmi les clients des parents avertis qui apprécient de pouvoir économiser au moins 50% sur le prix d’un jouet neuf. Enfin, il y a les bienfaiteurs qui souhaitent tout simplement appuyer une bonne cause.

La vente de jouets, tout comme les dons en argent et les activités de financement, permettent de défrayer les frais d’exploitation de Réno-Jouets. «Il en coûte en moyenne un dollar pour remettre un jouet en état avant de le donner ou de le vendre», explique Annie Asselin.

La section «vintage» du magasin Réno-Jouets renferme notamment des jeux vidéo classiques et des jouets pour les collectionneurs.

Autre temps, autre mœurs

Mme Asselin a eu l’idée de fonder Réno-Jouets il y a près de 15 ans en voyant dans les poubelles de son quartier des jouets en bon état qui étaient abandonnés. «Je trouvais aberrant qu’on jette des jouets en bon état ou pouvant être réparés. Je voulais leur donner une seconde vie», affirme celle qui a fait croître son entreprise avec l’aide de partenaires.

Aujourd’hui, les mentalités ont bien évolué, alors que les cito­yens ont une conscience sociale et environnementale. «C’est bien vu désormais d’offrir un jouet usagé, et notre fondation gagne aussi en notoriété. Le magasin est génial pour ceux qui nous choisissent pour l’écologie ou qui veulent épargner de l’argent», ajoute-t-elle.

Comment contribuer?

Vous avez des jeux, des jouets, des articles de sports ou des livres dont vos enfants ne se servent plus? Ne les jetez pas! Vous pouvez les apporter directement à l’entrepôt durant les heures d’ouverture, ou encore les déposer dans le local de dons sécurisés du côté est de la bâtisse. Pourquoi ne pas en profiter pour acheter d’autres jouets à vos enfants à petits prix? Vous contribuerez ainsi doublement à la cause par le don et l’achat de jouets.

Pas de jouets à donner? Qu’à cela ne tienne! Sachez que vous pouvez faire un don en argent à la Fondation Réno-Jouets sur le site www.fondationreno-jouets.ca/faire-un-don. Chaque dollar amassé permet de remettre un jouet à un enfant dans le besoin.

La collecte des Conteneurs de l’amour se poursuit jusqu’au dimanche 3 novembre. Vous pourrez déposer vos jouets dans les conteneurs situés à la station de radio WKND 91,9, au Club Jouet et au St-Hubert Val-Bélair. Pour répondre à la demande des gens de Lévis et de la Beauce, il y aura cette année des lieux de collecte au Patro de Lévis, aux locaux du Mouvement Léony Hébert de Saint-Georges et à la quincaillerie BMR de Sainte-Marie les samedi 2 et dimanche 3 novembre de 9h à 17h. ANIMATION SUR PLACE.