Le diamant

Le Diamant: Le rêve se concrétise

C’est un Diamant tout en finesse, lumineux et multifacettes qui verra bientôt le jour à la place D’Youville. Sa construction étant presque achevée, les travaux de finition se poursuivent toutefois en son enceinte, à une vitesse fulgurante, afin d’accueillir comme prévu ses premiers spectateurs dans moins de 100 jours.

À la veille du dévoilement de la programmation de sa saison inaugurale, l’équipe du Diamant est fébrile. Sentant le rêve de plusieurs années, voire de presque deux décennies, se réaliser sous peu, le rythme s’accélère. 

Un projet de longue haleine

Ce n’est pas d’hier que le metteur en scène Robert Lepage rêve du Diamant. «Ça fait 15 ans qu’on y travaille, mais plus de 20 ans qu’on en rêve», lance l’initiateur du projet. 

De fait, depuis la fondation de sa compagnie Ex Machina à Québec en 1994, laquelle rayonne aujour­d’hui partout sur la planète, il souhaitait avoir son lieu de dif­fusion à Québec. Profondément attaché à la ville de Québec, pas question pour l’homme de théâtre de s’établir à l’étranger, malgré les nombreuses propositions.

Au fil des ans, avec l’appui incondi­tionnel du maire Jean-Paul L’Allier, plusieurs options et lieux ont été abordés. Il y a notamment eu celle de créer un théâtre dans le tunnel Dufferin, une option onéreuse qui a été écartée. Mais la volonté est demeurée.