Il est obligatoire d’avoir une VFI en sa possession, selon la loi. Portez-la donc !

Latulippe

La planche à pagaie fait des vagues

Envie d’expérimenter une nouvelle activité ? Avez-vous essayé la planche à pagaie ? Séduisant de plus en plus d’amateurs de plein air qui souhaitent multiplier les activités nautiques, elle initie doucement les débutants et les familles ou, à l’opposé, fait vivre des sensations fortes aux plus aguerris.

Juste avant le début de la saison, c’est un mur complet de planches de toutes les longueurs et de tous les styles qui attendent les pagayeurs chez Latulippe. Le détaillant spécialisé en plein air a vu ces dernières années l’intérêt de sa clientèle bondir pour cette activité.

«Notre région est parsemée de lacs et de cours d’eau. C’est le terrain de jeu idéal pour la pra­ti­que d’activités nautiques de toutes sortes, dont la planche à pagaie», dénote Cédric Guinebaud, acheteur adjoint du département plein air du magasin Latulippe.

La clientèle s’est rapidement diversifiée, estime-t-il. Chez Latulippe, ce sont d’abord les amateurs de plein air et les gens qui possèdent déjà un kayak ou un canot qui font l’acquisition d’une planche à pagaie, question de «diversifier le type de navigation».  

Il y a ceux qui partent en vacances ou en escapade de fin de semaine qui optent pour une planche gonflable, plus facile à transporter d’un site à l’autre. «Les urbains et les jeunes aiment beaucoup les gonflables. Ceux et celles qui pratiquent le yoga aussi», précise-t-il. De fait, il y a pratiquement autant de modèles gonflables sur le marché que de planches rigides. Pour toutes les catégories, autant pour les novices que les experts. 

Voyant venir la vague, Latulippe propose en exclusivité cette année un tout premier modèle de la marque Pèlerin. Élaborée au Québec, cette planche gonflable est ultra polyvalente. Le plus: elle se vend avec la pompe, le sac de transport et la pagaie. On re­trouve aussi en magasin plusieurs marques réputées, dont Red Paddle, Aquaglide, Level 6 et Pélican.

Plus légère, résistante et facile à transporter, la planche gonflable trône au sommet des ventes.

Plus qu’une tendance

Qu’est-ce qui explique ce véritable raz-de-marée pour la planche à pagaie ? Plusieurs facteurs, dont la polyvalence de l’activité qui a surtout conquis les amateurs. «La planche à pagaie est moins intimidante que le kayak et le canot. Elle s’adapte à votre style de vie, que ce soit pour une randonnée ou une descente en eau vive», explique M. Guinebaud. 

La position verticale fait travailler plusieurs muscles stabilisateurs du corps, en plus des abdominaux et de l’équilibre. Pas sur­prenant que les cours de yoga sur planche à pagaie gagne en popularité !

Accessible et polyvalente, la pratique de la planche à pagaie plaît à toute la famille.
On retrouve plusieurs marques réputées chez Latulippe, dont la populaire gamme de Red Paddle.

Rigides ou gonflables?

De façon générale, une planche en fibre de verre, longue et étroite sera plus rapide, mais moins stable. Tandis que la planche gonflable est habituellement plus stable, mais encore là, «ça dépend des modèles», nuance l’expert de Latulippe. Tant dans le rigide que dans le gonflable, il existe différentes catégories. C’est pourquoi il est important d’être bien conseillé avant d’en faire l’achat. «Plusieurs sites à Québec proposent la location si vous souhaitez essayer différents modèles au préalable», invite-t-il.

Or, le principal avantage de la planche gonflable en PVC, qui trône au palmarès des ventes, est sa facilité de transport. Elle est aussi plus légère et sa paroi plus résistante aux impacts, surtout si vous pagayez dans des cours d’eau peu profonds ou rocailleux. Des démonstrateurs sont disponibles en magasin pour en faire l’essai… hors de l’eau! 

Un conseil: dégonflez légèrement la planche lorsqu’elle est hors de l’eau. Les changements de température et le soleil peuvent augmenter la pression d’air à l’intérieur, ce qui pourrait l’endommager. 

Rigide ou gonflable, peu importe le modèle choisi, n’attendez pas les vacances pour en faire l’ac­quisition. Vu la popularité de l’activité, les planches partent rapidement. C’est à ce moment de l’année, juste avant l’été, que le choix est varié en magasin. 

Solides et abordables, les planches Flow de Pelican sont parfaites pour débuter la pratique sur un lac ou une eau calme.

Oh pagaie, oh pagaie ! 

Le choix de la pagaie n’est pas à négliger non plus. Dans ce rayon, les pagaies se divisent en deux catégories: celles en aluminium et manche de plastique, qui con­viennent à la majorité des randonneurs, et les pagaies en fibre de carbone, ultra légères pour les compétiteurs. Peu im­porte le modèle, n’oubliez pas d’ajuster votre pagaie à la bonne grandeur afin de maximiser votre élan. 

Avez-vous votre VFI?

Est-il obligatoire d’avoir une veste de flottaison individuelle (VFI) ? La réponse est oui. Contrairement à la planche de surf standard, la planche à pagaie est considérée comme une embarcation, au même titre que les canots et les kayaks. La Garde côtière canadienne exige donc que chaque pagayeur ait en sa possession une VFI ainsi qu’un dispositif de signalisation sonore (un sifflet) et une corde flottante. Or, bien qu’il ne soit pas exigé de la porter, il est fortement recommandé de le faire. «C’est pour votre sécurité. On tombe très facilement d’une planche à pagaie et, sur une rivière par exemple, on ne voit pas s’il y a des roches ou des arbres au fond de l’eau», indique Cédric Guinebaud. Quelle VFI choisir ? Un modèle semblable à ceux utilisés en kayak, qui permet une grande liberté de mouvement.

Latulippe/planches à pagaie

Latulippe/planches à pagaie gonflables