La pêche

Règles pour la pêche au Québec

L’arrivée du printemps annonce l’ouverture de la saison de pêche. Le Québec est un endroit rêvé pour cette activité. Si elle a été longtemps une nécessité alimentaire, la pêche est aujourd’hui aussi devenue aussi une activité sportive et de détente. Entre amis, en famille ou en solitaire, elle procure des moments d’évasion incomparables.

Agréable, excitante et ouverte à tous, la pêche permet de découvrir de nouveaux horizons. Les lacs et les rivières du Québec permettent de capturer différentes espèces de poisson. Achigan, brochet, crapet, doré, esturgeon... l’alphabet pourrait y passer, la variété de poissons d’eau douce est grande, mais cette ressource, bien que renouvelable, est fragile. Il y a donc quelques règles de base à connaître avant de pêcher.

Permis de pêche

En règle générale, il faut un permis pour pêcher et il faut avoir ce permis en sa possession lorsqu’on s’adonne à cette activité. Le permis s’achète chez des agents de vente autorisés, généralement des détaillants d’articles de pêche ou des dépanneurs. Ces permis sont de différents types selon l’endroit, l’espèce de poisson que l’on veut pêcher et la durée de validité.

Il existe un permis de pêche sportive qui permet de pêcher tous les types de poisson, sauf le saumon atlantique qui demande un permis spécifique. Le permis général peut être annuel, hebdomadaire, pour trois jours ou à la journée. 

Où pêcher ?

La pêche est généralement permise sur tous les plans d’eau du Québec. La province est découpée en 29 zones qui connaissent des périodes de pêche et des restrictions spécifiques à chacune d’elles. Avant de vous lancer à l’aventure, renseignez-vous, mais sachez que, bien que la plupart des plans d’eau du Québec soient publics, les terrains qui les bordent peuvent être privés.

Avant de passer sur un terrain privé, vous devez avoir la permission du propriétaire. Malgré cela, beaucoup de rivières et de lacs sont d’accès ouvert. Vous pourrez aussi pêcher dans des pourvoiries qui vous offrent des conditions idéales avec plus ou moins d’encadrement, selon vos désirs.

Limites de pêche

Il existe quatre sortes de limites à la pêche sportive : de prises, de possession, de remise à l’eau et de longueur.

La limite de prise quotidienne indique le nombre maximal de poissons d’une espèce que l’on peut prendre en une journée. La limite de possession correspond au nombre de poissons d’une espèce que l’on peut avoir en sa possession en tout temps et en tout lieu.

La limite de remise à l’eau quotidienne s’applique au saumon de l’Atlantique qui connaît un nombre maximal de prises quotidiennes, même si on les remet à l’eau. Enfin, la limite de longueur de prise varie selon les espèces et les endroits.

Le site Internet du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (www.mffp.gouv.qc.ca) donne toutes les précisions.