Photoélico.com

Journée maritime Québécoise 2018

Saviez-vous que:

  • 90% des marchandises transportées le sont par navire. Votre téléphone et votre jeu vidéo, votre divan et le reste de vos meubles ainsi que la majorité de ce que vous portez et une grande partie de ce que vous buvez a voyagé sur l’eau.
  • Un transport maritime est un voyage écologique. En moyenne, 1 navire, c’est 301 wagons de train ou 963 camions. Avec un litre de carburant pour une tonne de marchandises transportées, le navire parcourt 358 km, le train 225 km et le camion 41 km.
  • L’industrie maritime est un pilier économique du Québec. Elle apporte une contribution de 2,3 milliards de dollars au produit intérieur brut (PIB) du Québec (0,75%). Quelque 110 millions de tonnes de marchandises sont transbordées annuellement dans un réseau de 20 ports sur l’ensemble du territoire du Québec.
  • L’industrie maritime est une industrie vivante au Québec. Elle concerne 366 entreprises qui versent 1 milliard $ en salaires pour 27 000 emplois sur mer comme sur terre.
  • Des produits de partout dans le monde voyagent jusqu’à vous. Du cacao arrive d’Afrique de l’Ouest dans certains ports du Québec pour que vous puissiez déguster un excellent chocolat. De l’orge en provenance d’Europe du Nord vous permet de déguster quelques bières rafraîchissantes. De l’alumine d’Amérique du Sud permet au Québec de produire de l’aluminium.

www.livreparnavire.com

  • Le corridor de commerce Saint-Laurent−Grands Lacs est la porte d’entrée maritime de l’Amérique du Nord. Il constitue le 4e espace économique en Amérique du Nord après la Californie, le Texas et New York et suscite 45% du trafic international au Canada. En 2011, les 4 ports canadiens ayant enregistré les tonnages les plus élevés étaient Québec, Montréal, Sept-Îles et Port-Cartier.
  • Le réseau Saint-Laurent−Grands Lacs se caractérise par son système de transport intermodal très développé. Il bénéficie d’un réseau routier connecté directement aux systèmes autoroutiers ontarien et américain et s’appuie sur plusieurs réseaux ferroviaires: Canadien Pacifique (CP), Canadien National (CN), Chemins de fer Québec-Gatineau et CSX transport. En plus, trois aéroports internationaux: Montréal, Québec et Montréal-Mirabel destinés exclusivement au fret complètent le système.
  • Afin de déjouer la concurrence, chaque port a développé sa spécialité et a sa place sur l’échiquier du transport maritime, faisant ainsi de ce dernier un moyen de transport flexible, fiable et compétitif. Les chaînes de transport majeures comme le minerai, le grain, le charbon et les conteneurs transitent par les grands ports, alors que les ports de tailles moyenne et petite se consacrent plutôt dans les échanges de matières premières avec les industries locales, l’approvisionne­ment des collectivités côtières et la distribution régionale de certains produits comme le ­pétrole, le sel et les cargaisons générales.

www.st-laurent.org