Jérôme Minière

Journée internationale de la Francophonie

Jérôme Minière, chanteur et musicien

Jérôme Minière a passé les 20 premières années de sa vie en France et en Belgique. Pour ce Québécois d’adoption aujourd’hui âgé de 46 ans, le français est une langue musicale et vivante, pleine de poésie. Il n’en fut pas toujours ainsi. «Ado, j’écoutais de la musique anglophone. J’essayais d’écrire en français, c’était difficile. Mes références étaient plus littéraires et j’arrivais ­difficilement à faire correspondre les deux mondes.»

Dans la vingtaine, il s’inscrit en cinéma dont il apprécie le français populaire. «En revenant à la musique, je me suis réapproprié ma langue, j’ai écouté les paroles des autres et j’ai fait plus attention aux miennes.»  

Ayant vécu à l’étranger, le chanteur sait à quel point les enjeux de préservation ne sont pas les mêmes partout. «Au Québec, on est encerclés. Il faut trouver la manière de préserver notre langue tout en acceptant que c’est quelque chose qui évolue. C’est vivant, donc ça bouge.»