Tounao KTounao Kiri, directeur adjoint de l’IFDDiri, directeur adjoint de l’IFDD

Journée internationale de la Francophonie

Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD): Mobiliser, concerter et innover

Depuis sa création en 1988, l’IFDD se concentrait au développement d’une action concertée visant le développement de l’énergie dans les pays ayant en commun l’usage du français.

«On a évolué pour intégrer l’environnement en 1996 et le développement durable, à la suite de la conférence de Rio – dite Rio+20 – en 2012. On s’est donc adapté à l’évolution des enjeux mondiaux pour accompagner les pays en renforcement des capacités», avance Tounao Kiri, nouveau directeur adjoint de cet Institut qui agit sur trois niveaux: former des expertises dans les 88 États membres, les mettre en relation et favoriser des concertations. 

«Nous sommes un instrument de croissance pour les pays du nord et un instrument de développement pour le sud». Un exemple? L’IFDD travaille avec l’Université du Québec à Chicoutimi à développer des outils d’analyse systémique de la durabilité (ASD) pour opérationnaliser le développement durable. «Il n’existe que deux outils reconnus mondialement dont celui des Nations Unis et celui-ci, développé par la francophonie.» Chapeau l’IFDD!

  • Le français se classe au 5e rang dans le monde après le mandarin (1er rang), l’anglais, l’espagnol et l’arabe. Notre langue est présente sur cinq continents. Nous serions plus de 33 millions de locuteurs français dans les Amériques. Au Québec, 94,5% de la population déclarait, en 2016, être en mesure de soutenir une conversation en français. Source: Ministère de la Culture et des Communications.