Pierre Fortin, président de Jean Fortin et Associés

Jean Fortin et associés

La faillite n’est pas votre seule option.

Des gens qui traversent des périodes difficiles financièrement, il y en a plus que vous le pensez. Pour vous aider à retrouver votre tranquillité d’esprit et une vie sans dettes, Le Soleil  a demandé aux experts de Jean Fortin et Associés de répondre aux questions les plus fréquemment posées par leurs clients.

Q. Est-ce que la faillite est la solution la plus courante chez ceux qui vous consultent?

R. La réponse peut en surprendre plusieurs: non, au contraire, c’est la solution pour moins d’une personne sur trois qui consultent. En effet, pour la majorité des clients, une analyse financière nous permet d’identifier différentes solutions et de leur présenter nos recommandations. Chose certaine, plus les gens réagissent avant que les problèmes financiers ne soient trop graves, plus ils ont d’options.

Q. Quelles sont les autres solutions possibles?

R. La toute première option qui est analysée est la réorganisation budgétaire. On travaille avec le client pour passer en revue ses dépenses variables et fixes, on identifie les postes où on peut couper et on s’entend sur un plan réaliste de remboursement des dettes. À l’instar d’un régime minceur, cette option requiert beaucoup de discipline.

Ensuite, si la réorganisation budgétaire n’est pas suffisante ou possible, on évalue si la consolidation de dettes auprès d’une institution financière pourrait être une solution envisageable. En regroupant toutes les dettes (non garanties), on cherche à réduire les frais d’intérêts qu’on paie sur des dettes de cartes de crédit et en n’ayant qu’un paiement par mois, on facilite ainsi la gestion de nos finances. Par contre, cette option requiert un bon dossier de crédit et la capacité financière pour rembourser toutes ses dettes en cinq ans.

Lorsque ces deux options ne sont pas possibles, on peut se tourner vers la proposition de consommateur qui est une offre de règlement que le syndic négocie avec vos créanciers. C’est la solution la plus populaire pour les gens qui veulent éviter la faillite car nul besoin d’avoir un bon dossier de crédit. En effet, le syndic ne demande pas un nouveau prêt, mais négocie plutôt avec vos créanciers existants une entente de paiement qui correspond à votre capacité financière. Le fait que la loi prévoit que tout montant est remboursé sans intérêts signifie une économie importante et des paiements mensuels plus bas qu’une consolidation.

En résumé, chaque option comporte son lot d’avantages et d’inconvénients et chaque situation est unique. Une fois bien renseigné, le client sera en mesure de prendre une décision éclairée avec l’aide du professionnel en qui il aura confiance.

*****

Merci à notre partenaire: 

Jean Fortin & associés réorganisation financière

JeanFortin.com

1 877 LIBERTÉ