Gilles Carignan, DG du Soleil, Gisèle Roy, directrice des ventes du <em>Soleil</em>, Steve Labrie, directeur, financement privé et partenariats du Diamant, Valérie Gaudreau, rédactrice en chef du <em>Soleil</em>, et Isabelle Mathieu, journaliste judiciaire.

LE SOLEIL À LA RENCONTRE DE SES LECTEURS au Diamant

Isabelle Mathieu, passionnée par le monde judiciaire

Le mauvais temps qui sévissait sur la grande région de Québec, lundi soir, n’a pas empêché plus de 50 de nos lecteurs de se présenter au foyer du Diamant pour entendre d’abord et échanger ensuite avec notre journaliste judiciaire Isabelle Mathieu. Cette soirée s’inscrivait dans les Conversations que Le Soleil tient avec ses lecteurs depuis l’automne dernier.

Diplômée en journalisme de l’Université du Québec à Montréal, Isabelle Mathieu, originaire de Lévis, est entrée au Soleil en 1996 comme stagiaire puis permanente aux faits divers et aux affaires municipales, avant de faire le grand saut au palais de justice en 2013. 

«La force d’Isabelle Mathieu est sa façon sensible et respectueuse de raconter les drames, les témoignages des victimes ou d’accusés», a dit la rédactrice en chef du Soleil et animatrice de la rencontre, Valérie Gaudreau, en parlant de notre collègue. Mme Gaudreau a aussi dit qu’Isabelle fait son travail «avec une plume aiguisée, racontant une histoire souvent touchante, loin du sensationnalisme».

Invitée à confier quelles grandes causes ont retenu particulièrement son attention ces dernières années, Isabelle a mentionné le drame survenu à la Grande Mosquée de Québec et le procès contre les Rédemptoristes comme quelques uns des événements marquants. Le public présent a écouté avec attention notre collègue parler de grands moments d’émotion lors de certaines causes entendues au palais de justice.


« Ce qui m’intéresse du monde juridique c’est l’accès à la justice et, en ce sens, le rôle du journaliste est de vulgariser pour le public. »
Lisa Say, étudiante en première année de droit
Kevin Garneau et Lisa Say, étudiants en première année de droit

« Je veux devenir avocat, alors j’ai convaincu mon grand-père de venir assister à la rencontre. J’ai été surpris d’apprendre qu’elle se rend au palais de justice à tous les jours. »
Félix-Olivier Charron
Félix-Olivier Charron et son grand-père Benoît

Mme Mathieu a expliqué son travail dans les coulisses du système de justice, elle a relevé le retard sur le virage numérique du système judiciaire, parlé du programme d’accompagnement justice et santé mentale, etc. Isabelle  a répondu à un lecteur que nous devrions tous être conscients que notre système de justice coûte cher mais elle a répété à quelques occasions que nous devrions nous compter chanceux d’avoir un tel système, qui prévoit notamment la présomption d’innocence inscrite dans nos valeurs et nos droits.

Valérie Gaudreau a félicité Isabelle «qui a fait des miracles à l’automne 2019 en concoctant le balado Le Meurtrier Gentleman », une première pour elle, une fan de ce moyen d’information. D’ailleurs, l’occasion était belle d’annoncer en primeur une prochaine série sur l’affaire Le Guam, survenu à Québec au début des années 90. Cette série de trois reportages sera bientôt disponible sur lesoleil.com/balado.

La soirée de lundi a été rendue possible grâce à un partenariat avec le Diamant et la Caisse de Québec. Nos prochaines rencontres auront lieu en avril et en mai. Surveillez Le Soleil sur ses différentes plateformes pour vous y inscrire.