Du luxe en pot ! Rillettes de canard, foie gras et figue de Première Moisson, 18,95 $ pour 200 g.

Quoi manger?

Des gourmandises à offrir

Ces dernières années, la cuisine s’est littéralement emballée! Inspirés par les chefs vedettes du petit écran et de leur resto préféré, bon nombre de Québécois mettent la main à la pâte à leur tour et s’improvisent cuistots amateurs. De plus en plus de gens se passionnent aussi pour le monde vinicole; ils dégustent, s’informent, essaient de nouvelles harmonies, etc. De la casserole à la bouteille de vin, les foodies trouveront assurément quelques bons produits et gourmandises sous le sapin cette année!

La quincaillerie culinaire s’éclate

Les Québécois aiment cuisiner, mais n’ont pas toujours le temps de le faire au quotidien. De façon générale, ils préfèrent les accessoires de cuisine de bonne qualité, pratiques et polyvalents. Selon les différents sondages portant sur les habitudes de consommation, la mijoteuse arrive encore cette année en tête de la liste de cadeaux. Les mélangeurs à tout faire, que ce soit Vitamix, Ninja et compagnie, qui brassent le smoothie du matin et coupent les légumes de la sauce à spaghetti, sont aussi très populaires. S’inscrivant dans le courant du fait à la main, les laminoirs et les machines à pâtes, les machines à pain et les cuiseurs à riz se retrouvent aussi sur les liste de souhaits, tout comme les machines à café sophistiquées, à capsules et programmables qui sont devenues ces dernières années des objets de design qui trônent joliment sur le comptoir.

Le savoir-faire des artisans québécois est aussi recherché. Mis de l’avant par les nombreux salons et marchés de Noël, ils se déclinent en différents objets uniques, beaux et indémodables, que ce soit des assiettes de céramique, des moulins à poivre en bois, des bols originaux à slogans rigolos ou divers ustensiles ­issus des métiers d’art. 

Collectionner les livres

Quelques semaines avant Noël, l’offre de lecture s’enrichit de nouveaux titres dans les ­librairies. Une stratégie connue qui contribue à mousser et à faire croître notamment la popularité des livres de cuisine juste avant Noël et à passer l’hiver devant les fourneaux. Quoi de neuf cette année? Parmi les meilleurs vendeurs, on trouve Le secret des Vietnamiennes, Famille Futée 3 et Saisons – La table végane. Coup de cœur également pour La cuisine à ­croquer, de l’entreprise locale Chocolats Favoris, qui renferme 50 recettes décadentes, en plus d’idées de bricolage.  

Livre de recettes « La cuisine à croquer » de Chocolats Favoris, 34,95 $.

Des spiritueux québécois

N’arrivez pas les mains vides aux réceptions! Le cadeau d’hôte et d’hôtesse est toujours de mise. Une suggestion : remplacez la traditionnelle bouteille de vin par un produit local. Cette année, le gin tient assurément la vedette alors que plusieurs distillateurs québécois ont récemment lancé leur propre version. Les cidres, les vermouths, les brandys et les vodkas se déclinent aussi en des saveurs typiquement québécoises, en les tirant de fruits du Québec (pommes, fraises, canneberges, cassis, etc.), qui réinventent les spiritueux classiques. 

Des petits pots de bonheur

Rillettes, confitures, confits, etc. : le terroir se met en pots! Cuisiné et concocté par des artisans soucieux du détail et des traditions, il s’offre en cadeau pour l’enseignante, la gardienne, le collègue de travail. Il se partage aussi dans les réceptions et se déguste en bonne compagnie.  

Donnez des cadeaux qui ont du cœur. Comme les Recettes en pot au profit du Club des petits déjeuners qui contribueront à nourrir plus de 200 000 enfants canadiens tous les matins. Un cadeau qui fait doublement plaisir.