Grands Feux Loto-Québec

Derrière le succès, des gens de métier

L’organisation d’un événement de l’ampleur des Grands Feux Loto-Québec (GFLQ) requiert l’arrimage d’une multitude d’expertises de pointe. Incursion dans l’univers de ces gens qui, à travers leur métier ou leur profession, assurent le succès de ce rendez-vous unique.

Un événement réglé au quart de tour…

Plusieurs semaines avant le début de l’événement et à chaque instant lors des six soirs de représentation, des équipes du Groupe Océan et du Port de Québec se mobilisent autour de celle des GFLQ afin d’offrir, dans le respect des conditions de sécurité les plus strictes, un spectacle inoubliable au grand public. Dans les coulisses des GFLQ, tout est réglé au quart de tour...

12 JOURS avant l’événement

Préparation et inspection de la barge par les équipes du Groupe Océan avant sa livraison. Préparation du Quai 25, site qui accueillera le chantier pyrotechnique pendant les quatre semaines de l’événement, par les équipes du Port de Québec. 

10 JOURS...

Réception, par l’équipe des GFLQ, de la barge nue et du conteneur
de tir fortifié où seront installés les artificiers chargés du tir lors du feu d’artifice.

9 à 3 JOURS...

Préparation du chantier et des éléments de sécurité de la barge et du quai. Installation du périmètre de sécurité de 30 m autour du chantier. 

3 JOURS...

Arrivée des artificiers et mise en place des montages techniques qui accueilleront les feux d’artifice.

2 JOURS...

Livraison et installation des éléments pyrotechniques. Visite des autorités compétentes.

JOUR J

6 h
Appel, par le directeur des opérations maritimes des GFLQ, à la Garde côtière canadienne et à Navigation Canada pour une prise météo avec tendances maritimes. Rappel aux deux heures pour une mise à jour.

7 h
Rendez-vous au Quai 25 du Port de Québec avec l’équipe du Groupe Océan pour une inspection détaillée de la barge.

8 h
Arrivée des artificiers. Réunion de sécurité et rappel des normes à observer (chaleur, fatigue, hydratation, etc.)

8 h 30
Réunion avec l’agence de sécurité privée et la Sûreté du Québec. Une autre réunion aura lieu à 19h30.

8 h 45 
Réunion de chantier et inspection des équipements (génératrices, appareil de levage, bateau de sécurité).

13 h
Vérifications techniques à la régie de communications (diffusion de la musique et des échanges techniques entre les différents intervenants).

13 h 30
Réunion avec le trafic maritime sur l’état de la navigation entre 20 h et 23 h. Mise à jour à 16 h et à 19 h.

15 h 
Fin des installations pyrotechniques des artificiers sur la barge.

17 h 
Réunion de chantier avec le chef artificier et le chef de la régie technique pour une tournée d’inspection de la barge (armements, tests électriques, etc.)

20 h 30 
Validation des communications avec la barge, les remorqueurs, la Sûreté du Québec et l’embarcation de secours.

21 h  
Arrivée des remorqueurs du Groupe Océan au Quai 25 et débarquement de tous les artificiers de la barge. Seuls le chef artificier et deux artificiers demeurent dans le conteneur fortifié de la barge pendant le tir.

21 h 05
Départ de la barge à l’épaule du remorqueur vers le centre du fleuve. Chaque remorqueur accueille un artificier pour valider le bon déroulement du feu. Établissement du périmètre de sécurité de 350 m autour de la barge.

21 h 20 
Installation de la barge au centre
du fleuve et maintien de celle-ci à la traîne par les deux remorqueurs.

21 h 30 
Fermeture à la navigation du fleuve par le directeur des opérations maritimes, après validation avec les artificiers, le trafic maritime, la sécurité maritime privée, la Sûreté du Québec, le Port de Québec et la Garde côtière canadienne.

21 h 50 
Première bombe d’appel pour valider les vents marins.

21 h 55 
Deuxième bombe d’appel pour valider la pression atmosphérique. 

21 h 58
Troisième bombe d’appel et décompte final.

22 h 
«Go / no go» du directeur des opérations maritimes. Spectacle pyromusical pendant 20 minutes. 

22 h 20
Fin du spectacle. Début de la période d’attente réglementaire de 30 minutes des artificiers pendant que la barge est ramenée vers le Quai 25. Embarquement des matelots des remorqueurs sur la barge pour la détacher.

22 h 25 
Reprise des communications techniques. Réouverture du fleuve par le directeur des opérations maritimes.

23 h 10 
Accostage de la barge au Quai 25.

23 h 20 
Fin de l’intervention des deux remorqueurs et retour à leurs activités régulières.

23 h 30 
Nettoyage des résidus pyrotechniques de la barge par les artificiers.

1 h 
Fermeture du Quai 25.

Unique au Canada, le spectacle pyromusical des GFLQ est tiré au centre du fleuve Saint-Laurent, entre les rives de Québec et de Lévis, à partir d’une barge tenue à la traîne par deux remorqueurs du Groupe Océan. Cette barge de 46 m par 11 m, un bateau à fond plat dépourvu de moteur, mais muni de tout l’équipement nécessaire – feux d’artifice, poste incendie, éclairage, génératrices –, est ainsi tractée par deux bateaux très puissants qui la maintiennent en position grâce à de solides amarres.

Quand la météo s’en mêle…

Beau temps, mauvais temps, les feux ont toujours lieu. L’an dernier, lors de la soirée Country des GFLQ, toutes les équipes ont été rudement mises à l’épreuve. À deux minutes du spectacle – et jusqu’à la toute fin de celui-ci –, une tempête de pluie aussi inattendue qu’exceptionnelle s’est abattue sur le fleuve. En accord avec les autorités compétentes, l’ordre de «tirer» est néanmoins donné. Navigation, sonorisation, trafic maritime, communications, régie, amarrage: toutes les opérations ont exigé une attention de tous les instants. Néanmoins, mission accomplie puisque l’expertise et la parfaite coordination de tous ont permis la tenue de l’événement. Les équipes étaient aussi fières que trempées! 

Océan / Philippe Filion, directeur Affaires publiques et corporatives - Syril Gagnon, coordonnateur logistique - Louis Gagnon, superviseur adjoint – Opérations. GFLQ / Élisabeth Farinacci, directrice générale - Richard Hébert, directeur des opérations maritimes. Port de Québec / Michel Petit, maître du Port et directeur des services portuaires - Laurence Massicotte, coordonnatrice Opérations croisières et événements

Ce qu’ils ont dit...

«Les Grands Feux Loto-Québec, c’est la célébration du fleuve Saint-Laurent, mais c’est aussi la rencontre improbable entre différents univers et métiers. Toutes les personnes qui travaillent à la réussite de l’événement acceptent de sortir de leur cadre de travail habituel. C’est ce qui rend notre événement unique et aussi rassembleur.»
Élisabeth Farinacci, directrice générale des GFLQ

«On doit constamment penser sécurité, trafic maritime, sauvetage… Pendant les feux, le fleuve est littéralement fermé à la circulation dans les deux directions. Malgré le spectacle en cours, tout le monde doit être en mesure de communiquer rapidement et le se tenir prêt à réagir, à intervenir en cas de changement météo, d’imprévu ou de situation d’urgence.»
Richard Hébert, directeur des opérations maritimes et directeur technique des communications aux GFLQ   

«Le Port de Québec a de nombreux utilisateurs qui doivent être avisés lors de chaque représentation pour des questions de logistique et de sécurité. Il faut pouvoir gérer la cohabitation entre les multiples activités sur les lieux, la préparation et la remise à l’état original du terrain. Cela demande un important travail de coordination.»
Michel Petit, maître de port et directeur des services portuaires à l’Administration portuaire de Québec

«La marée, le courant et les vents sont à considérer à chaque instant. Lorsque nous avons toutes les données en main, nous nous créons des repères élec­troniques qui nous permettent de se positionner et de demeurer en place. Les remorqueurs sont des équipements surpuissants avec lesquels il faut travailler en finesse.»
Simon Gamache, capitaine de remorqueur chez Groupe Océan

Les GFLQ en chiffres

  • 6 spectacles pyromusicaux (2, 9, 11, 16, 18 et 23 août)
  • 100 000 spectateurs en moyenne à chaque représentation
  • 200 travailleurs mobilisés chaque soir 
  • 3500 effets pyrotechniques par spectacle, soit 175 à la minute
  • 24 années, une seule représentation a été annulée… et reportée quelques jours après


Prochain rendez-vous : 24 juillet.