France Marcotte, galériste propriétaire, Galerie Québec Art, Galerie Douce Passion

GALERIE QUÉBEC ART: UNE PASSION PARTAGÉE

Des œuvres soigneusement choisies

Chaque client procède au choix d’une œuvre selon des motivations qui lui sont propres: histoire du peintre – que le personnel des galeries Douce Passion et Québec Art prend d’ailleurs plaisir à raconter –, âge d’un tableau, popularité de l’artiste ou simple coup de cœur figurent parmi celles-ci. Qu’en est-il de l’équipe de la galeriste France Marcotte? Sur quels critères de sélection se base-t-elle?

Presque tous les jours, l’équipe des deux galeries situées à Place Royale, près du Petit Champlain, reçoit des dossiers d’artistes. Cruciale dans leur carrière, la notoriété qu’ils acquièrent est étroitement liée à l’introduction de leurs œuvres dans des établissements sérieux, dont le personnel est qualifié. « Pour un artiste, être en galerie, c’est très prestigieux », confirme Mme Marcotte.      

Si le savoir-faire technique est pris en compte au moment de l’achat, la valeur esthétique, l’originalité de l’œuvre et la réputation de l’artiste constituent également des éléments de référence. Il faut garder à l’esprit qu’en galerie, selon les saisons et en rotation, des pièces différentes sont proposées au regard des visiteurs. L’ensemble des acquisitions peut néanmoins être vu en consultant les sites Internet de Douce Passion et Québec Art.

«Scène de trappeurs», René Richard

Directeur du développement des affaires et diplômé en histoire de l’art, David Giroux ajoute que le choix des œuvres s’appuie sur la présence effective d’un artiste dans de bonnes galeries. « Pour les tableaux anciens, une période ou certains thèmes recherchés par un peintre, le côté ­unique du travail ou du sujet et la diversité dans notre collection sont aussi considérés », révèle-t-il.

«Paysage», Marc-Aurèle Fortin

Des projets… et une valeur ajoutée 

Recrutement de nouveaux artistes, événements divers, promotion des établissements ailleurs dans le ­monde: plusieurs projets animent l’équipe. Alors qu’il travaille à l’arrivée en galerie d’un artiste international bien connu dont l’identité pourra être dévoilée dès que la démarche sera finalisée, le personnel prépare ­également le lancement du livre Dialogues du cœur coécrit par le ­peintre Luc Tessier ce samedi 8 décembre à Québec Art. 

«Nous essayons de créer des premières fois, intervient en conclusion la directrice artistique, Catherine Gagné. Mentionnons à cet égard qu’un tableau dure beaucoup plus longtemps qu’à peu près n’importe quel autre objet que les gens peuvent se procurer, et prend de la valeur. En outre, acheter une toile représente un geste qui encourage à la fois l’artiste, la ­galerie d’art et ­l’économie locale.»  

«Orlac mine Red Lake, Ont», A.Y Jackson

Suivre simplement son courant…

Artiste multidisciplinaire, Luc Tessier puise son inspiration dans les sonorités ou l’émotion qu’éveille en lui l’écoute de la musique. Catalyseur, celle-ci le transporte au cœur de son univers créatif, la peinture. Il se laisse ainsi guider par le mouvement et crée un rythme. La ligne traverse sa toile et telle la messagère de ses états d’âme, elle donne un sens à son œuvre. Pour lui, il s’agit de suivre simplement son courant…  

Lancement du livre DIALOGUES DU CŒUR
coécrit par Luc Tessier, artiste multidisciplinaire  

Le samedi 8 décembre, de 14 h à 17 h 30,
à la Galerie Québec Art (quelques places encore disponibles)


Une visite vous intéresse ?

Galerie Québec Art
27, rue Notre-Dame, Québec
418 692-8200              
galeriequebecart.com

Galerie d’Art Douce Passion
42-A, rue Notre-Dame,  
Québec
418 648-9292
galeriedoucepassion.com 

Galeries ouvertes tous les jours, de 9 h 30 à 17 h 30. 

La nouvelle référence en art à Québec. 

Service d’évaluation d’œuvres offert.