Contenu commandité

GALERIE QUÉBEC ART: UNE PASSION PARTAGÉE

Offrir l’art en cadeau, quelle bonne idée!

Tout sourire dans des lieux qui la rendent visiblement heureuse, France Marcotte acquiert, en 2015, une première galerie d’art, puis une deuxième peu de temps après. Plus d’une quarantaine d’artistes sont aujourd’hui représentés à l’intérieur de ses établissements de Place Royale, près du Petit Champlain. Et si, à la faveur d’un accueil sympathique et de conseils judicieux, une œuvre devenait le cadeau idéal?

Tableaux anciens, vaste choix de petits formats à prix abordable, accompagnement de chaque acheteur dans la sélection d’une toile selon son budget, équipe de professionnels aguerris, sites Web constamment mis à jour, emballage cadeau offert à l’occasion de Noël : Douce Passion et Québec Art proposent aux néophytes comme aux connaisseurs une expérience mémorable. En attendant votre visite, coup d’œil sur quelques œuvres… 

GALERIE QUÉBEC ART: UNE PASSION PARTAGÉE

Des œuvres soigneusement choisies

Chaque client procède au choix d’une œuvre selon des motivations qui lui sont propres: histoire du peintre – que le personnel des galeries Douce Passion et Québec Art prend d’ailleurs plaisir à raconter –, âge d’un tableau, popularité de l’artiste ou simple coup de cœur figurent parmi celles-ci. Qu’en est-il de l’équipe de la galeriste France Marcotte? Sur quels critères de sélection se base-t-elle?

Presque tous les jours, l’équipe des deux galeries situées à Place Royale, près du Petit Champlain, reçoit des dossiers d’artistes. Cruciale dans leur carrière, la notoriété qu’ils acquièrent est étroitement liée à l’introduction de leurs œuvres dans des établissements sérieux, dont le personnel est qualifié. « Pour un artiste, être en galerie, c’est très prestigieux », confirme Mme Marcotte.      

Si le savoir-faire technique est pris en compte au moment de l’achat, la valeur esthétique, l’originalité de l’œuvre et la réputation de l’artiste constituent également des éléments de référence. Il faut garder à l’esprit qu’en galerie, selon les saisons et en rotation, des pièces différentes sont proposées au regard des visiteurs. L’ensemble des acquisitions peut néanmoins être vu en consultant les sites Internet de Douce Passion et Québec Art.

GALERIE QUÉBEC ART : UNE PASSION PARTAGÉE

Quand l’union fait la force

Les lieux respirent la complicité, la joie de vivre et le professionnalisme. Sous le signe de l’humour, de la passion et de la confiance mutuelle, les membres de l’équipe des galeries Douce Passion et Québec Art unissent leurs forces. Au service d’une clientèle et d’artistes avec lesquels ils créent et entretiennent un lien privilégié, tous misent sur un contact chaleureux, toujours ponctué d’un sourire…

«Dans nos deux galeries situées à Place Royale, près du Petit Champlain, les employés sont totalement dédiés à leurs tâches et il existe une véritable proximité entre eux. La première valeur mise de l’avant est celle du plaisir; c’est elle qui oriente la philosophie de l’entreprise et j’y tiens! Je suis une fille d’équipe et j’ai la chance de pouvoir compter sur des gens dynamiques et compétents», exprime la galeriste propriétaire, France Marcotte.     

GALERIE DOUCE PASSION : UNE PASSION PARTAGÉE

Servir comme on aime être servi !

«Aux galeries Douce Passion et Québec Art, il suffit que les gens se présentent une première fois pour apprécier la qualité et la variété des œuvres proposées, pour vivre une expérience unique et partager la passion de l’équipe en place. Quiconque visite les lieux peut s’attendre à obtenir un service à la hauteur de celui que tout le personnel et moi souhaitons recevoir lorsque nous sommes nous-mêmes clients.»

Galeriste propriétaire à Place Royale, près du Petit Champlain, France Marcotte a instauré une approche qui lui ressemble: un accueil chaleureux, sans précipitation ni pression, une ambiance agréable et sympathique. Dans les deux galeries qu’elle possède, l’humour est à l’honneur et la passion du métier est tangible. Elle et ses employés sont d’ailleurs des collectionneurs et leur force réside dans le choix des œuvres. Ils ont l’œil pour le «beau».  

«Tout le monde a commencé par acheter un premier tableau!, lance Mme Marcotte. Souvent, les gens n’osent pas entrer, ou une fois à l’intérieur, se retiennent de poser des questions. Nous sommes dans le non-jugement et avons comme principale préoccupation de démocratiser l’art, d’accompagner toutes les personnes, quel que soit leur niveau de connaissances. Sans prétention, il nous fait toujours très plaisir de partager notre savoir.»    

GALERIE QUÉBEC ART : UNE PASSION PARTAGÉE

Célébrer l’histoire de la mode… et la beauté!

Artiste permanent de la Galerie Québec Art depuis 2016, Jean-Claude Poitras sera de passage à la Place Royale le jeudi 22 novembre, dès 18h. Auteur du livre Quand la vie défile paru récemment, c’est au 27, rue Notre-Dame, entouré de ses œuvres et en présence de la galeriste France Marcotte, qu’il procédera, dans la capitale, au lancement officiel de cet ouvrage unique sur l’histoire de la mode au Québec.

Un lien particulier unit France Marcotte au personnage bien connu. Pour l’anecdote, l’an dernier, à la demande de la propriétaire de la galerie, M. Poitras a spontanément accepté de concevoir sa robe de mariée. «Par le passé, j’ai eu le bonheur, pendant trois jours, d’accueillir cet artiste accompli, ajoute Mme Marcotte. Dans la région, ses admirateurs sont très nombreux et pourront voir, le 22 novembre, plusieurs nouvelles œuvres à ses côtés.»