Gala de la relève en Or

Entrevue: Alex Harvey, fier président d’honneur 

Diplômé de la Faculté de droit de l’Université Laval et athlète accompli, Alex Harvey constitue un exemple d’engagement et de persévérance. Membre de l’élite mondiale en ski de fond et modèle pour la jeunesse, il s’est associé à une multitude de causes au fil du temps. Entrevue avec le président d’honneur du Gala de la Relève en or 2020.

Comment vous a-t-on approché pour le Gala de cette année?

J’ai commencé un stage étudiant dans un cabinet d’avocats de Québec, chez BCF. L’un des associés de ce cabinet contribue au Gala; c’est d’ailleurs lui l’avocat de Coop Zone, donc la connexion s’est faite un peu par l’entremise de cet associé-là. J’ai par la suite rencontré les gens du Gala et de Coop Zone. Tout s’est fait rapidement au début de l’hiver. 

Pourquoi avez-vous accepté la présidence d’honneur?

Les jeunes, les entrepreneurs, c’est toujours quelque chose de noble à encourager. J’ai pu bénéficier personnellement de la Coop de l’Université Laval; elle m’a permis de me procurer tous les livres nécessaires à mes études et je pense que c’est une belle cause à soutenir. Les jeunes qui ont la fibre entrepreneuriale tôt dans leur vie, on peut en tirer beaucoup d’inspiration en constatant les efforts qu’ils mettent et les bonnes idées qu’ils ont. 

Quel message souhaitez-vous livrer aux jeunes?

C’est peut-être un peu cliché, mais je leur dirais de ne pas avoir peur d’oser, de croire en leurs rêves et de bien s’entourer. Moi, j’ai toujours été quelqu’un de curieux dans la vie, surtout dans mon sport. Je posais énormément de questions à toutes les fois que j’avais l’occasion d’assister à une conférence ou à une présentation. Je me sentais comme un étudiant de mon sport. Dans la deuxième partie de ma carrière, j’avais un entraîneur avec lequel je travaillais beaucoup. Vers la fin, entre lui et moi, c’était rendu comme un dialogue. Je pouvais contribuer à la planification de mon entraînement par les connaissances que j’avais cumulées au fil du temps. En ce qui concerne les jeunes entrepreneurs, il faut qu’ils soient bien entourés, qu’ils n’aient pas peur de poser des questions et d’en apprendre tous les jours afin de devenir de meilleurs entrepreneurs et de meilleures personnes en général.