M. Jean-Paul Perreault
M. Jean-Paul Perreault

Journée internationale de la Francophonie

Impératif français: 45 ans à bâtir l’avenir

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Impératif français célèbre en mars sa 45e année d’existence. Près d’un demi-siècle d’action pour «l’avancement» de la francophonie et de la langue française, et de solidarité tant au Québec qu’au Canada français et ailleurs.

«Nous n’avons rien à gagner avec la pensée unique, la colonisation des cerveaux et la répétition du message que l’anglais est la langue universelle, des affaires», explique le président du mouvement, Jean-Paul Perreault. «Ces valeurs banalisent et infériorisent la diversité mondiale, ici le français, dans un monde qui s’américanise et ainsi se déshumanise.» 

Regarder vers l’avant

S’il est fier du chemin parcouru, M. Perreault préfère porter un regard sur l’avenir plutôt que sur le passé. « Il faut continuer et même accentuer le rayonnement du français, ainsi que le développement et l’innovation en français », affirme-t-il. «Notre savoir-faire, notre vision et notre culture, au Québec et au Canada français, ne sont pas de vulgaires copies vides de ceux de notre voisin américain. Et ne veulent surtout pas le devenir! Le Québec et la francophonie d’ici inspirent l’Humanité. Nous sommes un modèle, une valeur ajoutée à la démocratie culturelle mondiale.»

Bien qu’il en soit le porte-étendard, Jean-Paul Perreault souligne que le mouvement Impératif français n’est pas l-’affaire d’un seul homme: c’est ensemble, à travers les interventions publiques, les manifestations culturelles et les campagnes de promotion et les interventions du public sur le terrain, que l’on agit pour faire avancer la francisation, notre vision et notre différence.  

«L’avenir appartient à tous ceux qui croient en eux, qui s’aiment en français, dont ceux qui lisent cet article», confie le président. «Si chacun s’implique pour qu’on revienne à des valeurs faisant la promotion exclusive du français dans nos universités et nos collèges et surtout dans nos médias et nos gouvernements, on en assure l’avancement, comme langue prestigieuse, influente et de travail.» 

Du nouvel arrivant au résident de souche, Jean-Paul Perreault souhaite que tous apprennent et comprennent l’importance de s’affirmer en français partout et en tout temps et se joignent au mouvement de société «Impératif français» qui en  soutient et nourrit le rayonnement. «Ensemble, on va plus loin», conclut-il.

www.imperatif-francais.org