Finances personnelles

Raisons d’épargner: Cesser d’attendre à plus tard!

La Vitrine
Contenu commandité
Selon plusieurs experts en finances personnelles, tout individu devrait économiser 10% de son revenu. En con­texte de pandémie, la prudence et la patience s’impo­sent; certains comportements sont donc à reconsidérer. Quelles raisons d’épargner pour les moins de 30 ans, les travailleurs autonomes et ceux qui approchent de la retraite?

Moins de 30 ans, le temps joue en votre faveur !

«Il faut déconstruire la pensée selon laquelle l’épargne, c’est pour plus tard. Le plus tôt on commence, le plus ça rapporte, lance Olivier Langlois-St-Laurent, conseiller en placement adjoint chez iA Gestion privée de patrimoine. À l’aube de la retraite, ce qu’on a investi dans la vingtaine peut valoir jusqu’à cinq à dix fois plus que le même investissement fait dans la cinquantaine. Viser à profiter des intérêts com-posés peut donner des résultats explosifs!»

Alors que sa facture fiscale n’est habituellement pas très élevée encore, il est généralement de mise de privilégier le CELI. Il importe par ailleurs de se construire un coussin de sécurité minimal de six mois pour parer aux imprévus, car l’aide gouvernementale a ses limites. Le surendettement est aussi un écueil à éviter: les taux d’intérêt sont faibles depuis plus de dix ans, mais la situation demeure fragile et pourrait changer plus rapidement qu’on le croit.

Olivier Langlois-St-Laurent, conseiller en placement adjoint chez iA Gestion privée de patrimoine

Travailleurs autonomes, vivez plus modestement 

La pandémie montre que lors des crises économiques, l’endettement peut vite devenir un goulot d’étranglement pour les PME. Dans les circonstances, il vaut mieux tendre à réduire au maximum ses dettes et préférer un portefeuille plus sécuritaire et diversifié que la norme avec un coussin de sécurité en liquidités d’au moins six mois. Le travailleur autonome doit également se souvenir qu’il est lui-même responsable de se constituer un fonds de retraite.  

«Il serait sage d’accepter d’avoir un niveau de vie qui correspond aux moins bonnes de ses années en envisageant la possibilité que les choses ne reviennent pas comme avant, note Pascal Charpentier, gestionnaire de portefeuille et conseiller en placement chez iA Gestion privée de patrimoine. Il faut oser revoir son modèle d’affaires. Enfin, il n’y a pas d’urgence à investir quand l’environnement est hautement volatil; le risque se trouve alors augmenté.»  

Pascal Charpentier, gestionnaire de portefeuille et conseiller en placement chez iA Gestion privée de patrimoine

Accompagnent et prudence à l’approche de la retraite

Nombreux sont ceux qui sous-estiment le montant d’épargne nécessaire en oubliant, par exemple, de tenir compte de l’inflation dans l’équation ou en misant sur un rendement élevé. D’autres surestiment plutôt leurs besoins à la retraite et cèdent au découragement devant l’ampleur des efforts d’épargne à consentir, sans penser que leur niveau de vie sera sans doute plus modeste. Avant de quitter le marché du travail, il est donc avisé de se faire aider.

«C’est une période cruciale qui mérite qu’on se fasse accompagner, insiste M. Charpentier. Le moment est propice pour maximiser ses REER, le salaire de la plupart des contribuables étant souvent à son maximum et la facture fiscale aussi. Si vous jugez que vous n’avez pas assez économisé, évitez de compenser en choisissant des placements plus spéculatifs pour espérer du rendement rapide, mais privilégiez à cet égard la prudence et la diversification.»

TROIS CONSEILS D’ÉPARGNE

La prudence pour tous
Quelle que soit sa situation, la prudence doit en ce moment guider ses actions. Depuis plus de dix ans – incluant les six derniers mois –, le marché a été solide. Ceci représente toutefois une anomalie alors que sévit une crise économique. Épargner est avantageux lorsqu’on en a la possibilité, mais la prudence dans ses investissements est plus importante que jamais.

De bons investissements
Les bons investissements sont ceux pour lesquels le temps exigé et le risque encouru sont justifiés par rapport au rendement envisagé. Il faut se rappeler que la pandémie a créé un contexte économique où le risque est bien souvent plus élevé que la récompense possible.

Une réserve de liquidités
Actuellement, une bonne façon de faire preuve de vigilance est d’avoir une partie importante de ses placements en liquidités, prêtes à être investies si les incertitudes économiques causaient une nouvelle correction. Parfois, le plus payant est d’avoir le courage de retarder ses investissements et la patience d’attendre que le marché offre un retour plus intéressant. 

SAVIEZ-VOUS QUE…
Selon les résultats du sondage annuel commandé par l’Institut québécois de planification financière (IQPF) et mené en octobre 2020, près de deux Québécois sur cinq (37%) ont dû remanier la gestion quotidienne de leurs finances personnelles et près de quatre Québécois sur cinq (79%) affirment économiser davantage depuis le début de la pandémie de COVID-19. Plusieurs ont notamment revu à la baisse leur budget lié au transport et à l’achat de vêtements en raison du télétravail, ce qui a donné lieu à de nouvelles occasions d’épargner.

Entrevue et rédaction: Johanne Martin