1. Sylvain Clavet, directeur général, Caisse Desjardins d’Argenteuil 2. Josée Chartrand, conseillère Rayonnement et développement des affaires, Centre Desjardins Entreprises Laurentides 3. Tommy Pelletier, directeur, Centre Desjardins Entreprises Laurentides 4. Danièle Henkel, présidente et fondatrice des Entreprises Danièle Henkel inc. et ambassadrice du projet Entreprendre en région 5. Timmy Jutras, président de la Chambre de commerce et d’industrie d’Argenteuil 6. Fannie Tremblay, directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie d’Argenteuil 7. Sylvie Légaré, administratrice de la Chambre de commerce et d’industrie d’Argenteuil 8. Maximilien Roy, président-directeur général du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec

ENTREPRENDRE EN RÉGION

Mission réussie à Argenteuil

En pleine effervescence, Argenteuil aspire ni plus ni moins qu’à devenir «le Drummondville» de l’ouest. Misant entre autres sur une économie circulaire, un concept lié au développement durable, elle vise à en faire un élément d’attraction. En attendant, c’est une mission commerciale accomplie avec succès qui a mis le cap sur la région.

L’enthousiasme au rendez-vous ! 

Déterminés à déployer leurs activités hors du Grand Montréal, la dizaine de jeunes entrepreneurs issus de la diversité qui ont pris part à la mission organisée conjointement par le RJCCQ et l’Aile jeunesse de la Chambre de commerce et d’industrie d’Argenteuil en sont revenus ravis. Ils ont eu l’occasion d’établir un premier contact avec un milieu dynamique et ouvert à l’implantation de projets innovants. Différents outils leur ont été présentés dans une atmosphère conviviale.

Dès leur arrivée, les participants ont pu assister à plusieurs présentations. Les services en entrepreneuriat de la MRC d’Argenteuil, ceux du Fonds d’emprunt Laurentides, de même qu’un aperçu de l’initiative Synercité, un parc industriel et espace collaboratif nouveau genre, ont ouvert la journée. Le dîner au restaurant Eetalya a été agrémenté d’une intervention par le propriétaire des lieux. La mission s’est poursuivie en après-midi par des visites d’entreprises qui contribuent de manière significative au rayonnement de la région.    

«Les gens se sont rendus chez Vizüsolution, un fabricant de panneaux et composantes de mélamine, et chez PEP Prêt-à-Porter, une entreprise spécialisée en mode masculine et féminine, détaille le pdg du RJCCQ, Maximilien Roy. Les services aux entreprises de la Caisse Desjardins d’Argenteuil leur ont aussi été présentés. L’événement s’est clôturé par un 5 à 7 riche en échanges orchestré par l’Aile Jeunesse de la Chambre de commerce et d’industrie d’Argenteuil.»

Des organisateurs très satisfaits

«Le milieu municipal, dans la MRC d’Argenteuil, se distingue par sa très grande proximité avec les employeurs et les entrepreneurs locaux. On se rend compte qu’il existe une réelle volonté de faire du maillage rapidement pour servir les gens. Les membres de la cohorte Entreprendre en région l’ont remarqué et l’ont beaucoup apprécié, tient à souligner M. Roy. Les participants ont senti la force de l’encadrement offert s’ils viennent s’établir ici.»

«Je suis très impressionné par l’engouement qu’ont ces jeunes entrepreneurs pour les régions du Québec. On se dit parfois que les régions peinent à attirer les jeunes, mais lorsqu’on reçoit une délégation aussi pertinente et intéressée que celle-ci, c’est tout le contraire qu’on se dit. On se dit que notre région, Argenteuil, a tout à gagner à accueillir leurs idées novatrices, leur ingéniosité et leur sens de l’entrepreneuriat. Et on se dit qu’ensemble, on pourra aller bien loin, mais que tout débutera ici, avec une poignée de main!», a pour sa part réagi le président de la Chambre de commerce et d’industrie d’Argenteuil, Timmy Jutras.

Ce qu’ils ont confié…

«Argenteuil est vraiment une région en plein développement. Pour moi, l’un des moments forts de la journée a été la rencontre avec les responsables de la MRC et les gens de la Chambre de commerce. Les réalités de la MRC nous ont été exposées et nous avions en plus, devant nous, des personnes clés. C’est un bon premier pas!»

Zakaria Rouaghi, vice-président de R&S ressources

Zakaria Rouaghi


«Une journée bien remplie, instructive, passionnante et excitante! Je retiens de la mission toutes les possibilités qu’on peut avoir en région et je suis complètement tombée sous le charme de Lachute. J’aime la nature et c’est une agréable découverte. L’accueil est vraiment génial et j’ai perçu une très belle ouverture d’esprit.»

Vanessa Dorcelus, fondatrice d’Atelier Dorcelus

Vanessa Dorcelus


«Les acteurs du milieu avec qui nous avons été mis en contact voulaient clairement nous faire participer, nous connaître et voir de quelle manière nous représentions une valeur ajoutée potentielle pour la région. J’ai déjà établi des liens, réalisé des rencontres avec des preneurs de décisions et ça vaut de l’or! La motivation est là!»

Sabri Hadiaoui, président-directeur général d’Xsale & XFactory

Sabri Hadiaoui

Des chiffres éloquents

  • Un parc industriel situé à Lachute, Synercité, qui favorise le transfert de la matière et l’échange entre les entreprises et qui souhaite devenir un leader en économie circulaire.
  • Près de 1,8 million de pieds carrés de terrains disponibles pour encourager le développement de la région.
  • À Lachute, une perspective de croissance démographique avoisinant les 17% au cours des 15 prochaines années

À propos du programme…

Voir au-delà de la métropole et réaliser l’ampleur des occasions d’affaires qui peuvent s’offrir à eux : des jeunes entrepreneurs partent en mission afin d’élargir leurs horizons. Sur le territoire couvert par le RJCCQ, une dizaine de participants se déplacent, motivés par la perspective de prendre part au développement économique des régions. 

Implantation, expansion, reprise d’entreprise et maillage figurent parmi les objectifs poursuivis. Au menu de chaque mission : visite d’entreprises innovantes qui font la fierté de la région, rencontre avec des entrepreneurs locaux et mise en contact avec des élus municipaux et des représentants des milieux administratif, économique et entrepreneurial.

Émanant du Plan économique du Québec, le programme ENTREPRENDRE en région bénéficie de l’appui du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion et du Mouvement Desjardins.

Le Groupe Capitales Médias s’associe au Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ) afin de mettre en lumière le projet ENTREPRENDRE en région, une initiative novatrice qui vise à favoriser, en région, l’intégration d’entrepreneurs issus de la diversité. 

Pour information : www.ier.rjccq.com

LES MISSIONS:
31 janvier : Shawinigan
7 février : Granby
21 mars : Argenteuil
27 mars : Saint-Jean-sur-Richelieu

ENTREPRENDRE en région

Un accueil convaincant à Saint-Jean-sur-Richelieu

Promouvoir les intérêts des jeunes gens d’affaires, favoriser leur développement professionnel et personnel, former la relève entrepreneuriale de demain : le mandat que poursuit l’Aile jeunesse de la Chambre de commerce et de l’industrie du Haut-Richelieu (AJCCIHR) est ambitieux. À l’image de la vitalité qui l’anime, elle a réservé un accueil convaincant aux dix participants à la mission Entreprendre en région.

Partenaire du RJCCQ dans l’initiative, l’AJCCIHR n’a pas hésité à mettre en place les conditions permettant au groupe de jeunes entrepreneurs issus de la diversité d’envisager l’avenir de leur entreprise sur le territoire. Tant les rencontres prévues à l’horaire avec les différents intervenants socioéconomiques que les outils de développement proposés ont su démontrer que le déploiement de leurs activités hors du Grand Montréal était possible.    

Pour la cohorte, ce premier contact avec la région hôte s’est amorcé par plusieurs présentations fort appréciées. Les services de Desjardins Entreprises Haut-Richelieu-Yamaska, du Centre d’aide aux entreprises Haute-Montérégie (CAEHM), du Conseil économique du Haut-Richelieu et de l’ANCRE, immigration en région, services pour les nouveaux arrivants ont précédé une visite des installations et de l’incubateur du CAEHM.

«Les participants ont ensuite eu droit à une séance de speed dating d’affaires, enchaîne le pdg du RJCCQ, Maximilien Roy. Après un dîner conférence, ils se sont rendus chez Mawashi Science & Technologie, chez Tremcar et à la Station 900 espace de coworking. La soirée de clôture Offrez-vous une vitrine a suivi avec son 6 à 9 réseautage en présence de 35 exposants entrepreneurs et la très inspirante conférence de Mme Danièle Henkel.»

Une région qui a beaucoup à offrir

«En plus de constater l’importance du tourisme et des technologies de l’information sur le territoire, nous avons réalisé que pour faire des affaires, le Haut-Richelieu représentait un emplacement stratégique caractérisé par l’intermodalité, relate M. Roy. Près de Montréal, l’écosystème y est aussi très différent et mise sur la proximité avec les entrepreneurs. Particulièrement inspirant, nous avons vu l’exemple de l’entreprise Tremcar, qui a démarré une école de soudure en Tunisie et ramène ici des travailleurs après les avoir formés.»

«Nous voulons remercier le RJCCQ de nous avoir donné l’opportunité d’organiser cette journée, a réagi le président de l’AJCCIHR, Jonathan Scarfo. Je crois que le Haut-Richelieu a beaucoup à offrir aux jeunes entrepreneurs et j’espère qu’ils ont pu le découvrir lors de la tournée du RJCCQ dans notre région. Nous sommes à proximité de Montréal et les gens n’ont pas à traverser les ponts pour se rendre au travail. Nous sommes aussi près de grands axes routiers, comme les autoroutes 10, 30 et 35, et de la frontière américaine, ce qui offre de vastes opportunités d’affaires, notamment à l’exportation, pour les entreprises.»

Ce qu’ils ont confié…

«Saint-Jean-sur-Richelieu est une ville dynamique et en plein essor. La mission organisée par le RJCCQ et Entreprendre en région a dépassé mes attentes : journée bien remplie, rencontres enrichissantes; j’ai même eu l’opportunité de rencontrer des clients et partenaires potentiels. Une expérience que je recommande fortement à tous ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion d’en profiter.»

Naysan Saran, présidente-directrice générale CANN Forecast

Entreprendre en région

Granby, ville entrepreneuriale

Voir au-delà de la métropole et réaliser l’ampleur des occasions d’affaires qui peuvent s’offrir à eux: des jeunes entrepreneurs partent en mission afin d’élargir leurs horizons. Sur le territoire couvert par le RJCCQ, une dizaine de participants se déplacent, motivés par la perspective de prendre part au développement économique des régions.

Implantation, expansion, reprise d’entreprise et maillage figurent parmi les objectifs poursuivis. Au menu de chaque mission: visite d’entreprises innovantes qui font la fierté de la région, rencontre avec des entrepreneurs locaux et mise en contact avec des élus municipaux et des représentants des milieux administratif, économique et entrepreneurial.

Émanant du Plan économique du Québec, le programme ENTREPRENDRE en région bénéficie de l’appui du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion et du Mouvement Desjardins.

Entreprendre en région

Destination Shawinigan !

Forte d’une communauté entrepreneuriale dynamique, Shawinigan a connu un renouveau en misant sur le développement endogène. L’intégration de jeunes gens d’affaires issus de la diversité s’ajoute maintenant à l’équation. C’est précisément à cet appel que Leattytia Badibanga, Jack Lafortune et Leslie Mbimbi ont répondu.

Enthousiastes, audacieux et déterminés à faire progresser leur entreprise hors du territoire montréalais, ils ont pris part à la mission organisée conjointement par le RJCCQ et la Jeune Chambre de la Mauricie. Membres d’une cohorte composée de 10 entrepreneurs, l’initiative leur a permis de découvrir un écosystème prêt à les accueillir et à leur fournir toute une panoplie d’outils. Des ponts ont pu être créés avec différents intervenants clés.

Entreprendre en région

Le RJCCQ annonce de nouvelles missions en région

Après Sherbrooke, Trois-Rivières, Saint-Jérôme et Rivière-du-Loup, l’aventure se poursuit. Au cours des prochaines semaines, ENTREPRENDRE en région se transportera à Shawinigan, Granby, Argenteuil et Saint-Jean-sur-Richelieu. Qualité de vie, positionnement stratégique et potentiel entrepreneurial ont notamment milité en faveur de ces destinations.

S’il contribue à une intégration réussie des personnes immigrantes tout en faisant bénéficier les régions de leurs talents, le programme constitue un véritable vecteur de croissance économique à l’échelle du Québec. Pour les entrepreneurs et investisseurs issus de la diversité, il propose une occasion unique de voir grandir leurs affaires au-delà de la métropole et de créer des ponts leur permettant de relever de nouveaux défis.

Fruit d’un appel d’offres rigoureux lancé auprès des jeunes chambres de commerce membres du RJCCQ à travers la province, la Jeune Chambre de la Mauricie, Génération Avenir de Granby, l’Aile jeunesse de la Chambre de commerce et d’industrie d’Argenteuil et l’Aile jeunesse de la Chambre de commerce et de l’industrie du Haut-Richelieu ont été sélectionnées pour recevoir les prochaines cohortes. Deux autres missions seront annoncées plus tard.

«Nos membres sont les mieux placés pour identifier les acteurs clés du développement économique local et assurer un bon alignement entre leurs besoins et les entrepreneurs potentiels, lesquels sont animés de motivations diverses. La relève d’affaires dans leur région est entre leurs mains et nous sommes fiers de pouvoir les épauler dans leurs démarches», commente le président-directeur général du RJCCQ, Maximilien Roy.     

Une formule gagnante
Grâce à l’initiative ENTREPRENDRE en région, les participants ont l’opportunité de se familiariser avec des environnements dynamiques et attrayants. Un accompagnement personnalisé est aussi prévu. Les entrepreneurs issus de la diversité âgés entre 18 et 40 ans ont encore la possibilité de s’inscrire aux missions qui se tiendront à Shawinigan (31 janvier), Granby (7 février), Argenteuil (19 mars) et Saint-Jean-sur-Richelieu (27 mars).

Des partenaires enthousiastes…
«Nous avons eu la chance de recevoir la mission Entreprendre en région l’année dernière à Trois-Rivières et nous sommes très heureux de pouvoir renouveler l’expérience à Shawinigan prochainement. C’est une opportunité pour la région de faire connaître nos atouts à des entrepreneurs issus de la diversité et de développer des relations d’affaires profitables pour nos membres et partenaires».

Steve Lafontaine, président de la Jeune Chambre de la Mauricie

Entreprendre en région

Une mission déterminante à Rivière-du-Loup

Proclamée première ville entrepreneuriale au pays par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante en 2016, Rivière-du-Loup représente une destination de choix pour la réalisation d’une mission commerciale. Céline Juppeau, Joseph-Flaubert Duclair et Francisco Moreno sont de ceux qui peuvent en témoigner.

Les trois jeunes gens d’affaires étaient de la douzaine de participants issus de la diversité à converger vers l’un des principaux centres industriels du Bas-Saint-Laurent. Audacieux et déterminés à assurer la croissance de leur entreprise hors du Grand Montréal, ils ont joint, à l’invitation du RJCCQ, les rangs de l’initiative novatrice ENTREPRENDRE en région. 

Plusieurs occasions d’échanges figuraient au programme de la mission. Dès leur arrivée, hier, les entrepreneurs ont pris part à un souper tournant organisé par le Centre des dirigeants d’entreprise de la région de Rivière-du-Loup. Aujourd’hui, en matinée, ils étaient conviés à un café rencontre avec des intervenants clés en développement économique. 

« La cohorte a pu s’entretenir avec des gens de Desjardins, du CLD, de la SADC, de la Chambre de commerce de la MRC et de la Jeune Chambre de Rivière-du-Loup, de même qu’avec la mairesse, Sylvie Vignet, détaille le pdg du RJCCQ, Monsef Derraji. Elle a aussi eu droit à une visite du centre-ville, du siège social de Premier Tech et du parc industriel.

Commandité 3/5

Un accueil enthousiaste à Saint-Jérôme

Frederic Scherer, Gabrielle Casara Pellin et Kelvin Mo attendaient impatiemment ce moment. Grâce au RJCCQ, leurs espoirs ont été comblés. En mission commerciale à Saint-Jérôme, ils ont créé des ponts qui leur permettront de relever de nouveaux défis. Les jeunes Montréalais ont eu droit à un accueil des plus enthousiastes.

Au nombre de la dizaine de participants à l’initiative ENTREPRENDRE en région issus de la diversité, les trois représentants de la relève entrepreneuriale ont clairement démontré qu’ils souhaitaient voir croître leurs affaires au-delà de la métropole. Bonne nouvelle pour eux : Saint-Jérôme les accueille à bras ouverts et met tout en œuvre pour les satisfaire.

L’éventail complet des services offerts aux entreprises leur a ainsi été présenté dès le début de la journée. Centre Desjardins Entreprises – Laurentides, Centre d’aide aux entreprises Rive-Nord, Centre de transfert d’entreprise du Québec, Développement Économique Grand Saint-Jérôme : ils étaient tous là, prêts à répondre à leurs besoins.

« Chaque membre de la cohorte est animé de motivations différentes et a pu y trouver son compte, confirme le pdg du RJCCQ, Monsef Derraji. Un dîner-conférence en compagnie du maire et du préfet est venu enrichir la mission, tout comme le panel réunissant des entrepreneurs locaux et les activités de réseautage organisées par la chambre de commerce. »

Voir grand en région

Preuve a été faite au cours de la journée qu’il est possible de voir grand en choisissant de démarrer son entreprise en région. Les fleurons que sont Énergie Cardio, La Crémière et Sports Experts ont tous connu leurs débuts dans le grand Saint-Jérôme pour ensuite partir à la conquête de villes comme Montréal et Québec afin d’y ouvrir d’autres succursales.

 « L’expansion d’une bannière ne se fait pas forcément des villes vers les régions et les exemples qui ont été présentés montrent bien que le “réflexe région” constitue une voie prometteuse. Il existe de belles histoires à succès et tous les participants à la mission ont pu réaliser les avantages à s’établir hors des grands centres », résume M. Derraji.

Quelques chiffres

  • 3 millions en investissement par le partenaire d’Entreprendre en région, Filaction à Saint-Jérôme et la région des Basses-Laurentides
  • 4 histoires à succès de jeunes entrepreneurs établis dans la région
  • 1 consule générale (France) présente pour rencontrer la cohorte et des entrepreneurs français en affaires à Saint-Jérôme

Commandité 2/5

Mission accomplie à Trois-Rivières!

Ils ont le vent dans les voiles et caressent de grandes ambitions. Relève entrepreneuriale dynamique, Sami Boutaleb, Dieynaba Diop et Andrew Fang comptent au nombre des participants qui ont convergé vers Trois-Rivières. Une mission commerciale signée RJCCQ qui leur fait dire mission accomplie!

À l’invitation du Regroupement, ils étaient une dizaine à mettre le cap sur la ville centre de la Mauricie. Associés à l’initiative ENTREPRENDRE en région, les jeunes gens d’affaires choisis pour prendre part à cette incursion visaient l’atteinte d’objectifs multiples. Au terme de la journée, ils ont tous pu constater l’effervescence d’un milieu fort prometteur.   

Dès son arrivée à Trois-Rivières, la cohorte d’entrepreneurs a eu l’occasion d’assister à une présentation du Centre Desjardins Entreprises. La mission a évidemment aussi permis à chacun d’établir un contact privilégié avec des représentants d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières et de la Jeune Chambre de la Mauricie.

« Plusieurs rencontres dans des entreprises détenues par des personnes issues de la diversité figuraient également à l’horaire, souligne fièrement le président-directeur général du RJCCQ, Monsef Derraji. Le groupe a ainsi eu l’opportunité de visiter le Pavillon Blainville, les Services industriels mauriciens, Nys pâtissier et l’Hôtel Oui GO! »

Une approche concertée

Plus que jamais convaincu du bien-fondé du programme déployé par l’organisation qu’il dirige, M. Derraji note les efforts consentis par l’ensemble des acteurs économiques rencontrés en vue de développer le « réflexe Trois-Rivières ». Un véritable mouvement de concertation s’est mis en place en vue d’attirer investisseurs et entrepreneurs.

« Innovation et Développement économique Trois-Rivières fonctionne à la manière d’un guichet unique qui unit les intervenants de l’écosystème entrepreneurial tant des paliers municipal, provincial que fédéral. L’aide apportée, très complète, couvre tous les aspects et facilite grandement les démarches d’établissement en affaires » retient le pdg.

Quelques chiffres

  • 7 communautés culturelles représentées
  • 3 paliers qui s’unissent pour un réseau express


Entreprendre en région 1/5

Mission à Sherbrooke: ils en reviennent enchantés!

Le Groupe Capitales Médias s’associe au Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ) afin de mettre en lumière le projet ENTREPRENDRE en région, une initiative novatrice qui vise à favo­riser, en région, l’intégration d’entrepreneurs issus de la diversité.

Directeur international du Founder Institute, Sergio Escobar est de ceux qui ont pris part à la mission commerciale organisée par le RJCCQ à Sherbrooke, tout comme Yingzhi Wang, cofondateur de Cacao 70, et Marcelina Jugureanu, coactionnaire et fondatrice de Systèmes Agro MJ. Curieux et intéressés, ils en reviennent enchantés !

Au total, ils étaient 12 à monter dans l’autobus qui les a menés vers la reine des Cantons-de-l’Est. Animés de motivations diverses et soigneusement sélectionnés, les jeunes entrepreneurs associés à l’initiative ENTREPRENDRE en région ont eu l’occasion de se familiariser avec un environnement économique dynamique et attrayant.

Attendus au centre Desjardins Entreprises-Estrie, ils ont par la suite visité l’entreprise SherWeb, spécialisée dans l’offre de solutions infonuagiques, puis l’expert en préparation de commandes Wiptec. Les structures d’accueil de la région leur ont également été présentées, de même que l’éventail des services locaux en entrepreneuriat.

«Le groupe a en outre été reçu à l’incubateur-accélérateur d’entre­prises innovantes ESPACE-inc. et à l’hôtel de ville, avant de rencontrer les membres de l’Association des gens d’affaires du centre-Ville de Sherbrooke et de participer à un cocktail de réseautage», complète Monsef Derraji, président-directeur général du RJCCQ.

Quelques faits saillants

S’il est prévu que tous les entre­preneurs profitent d’une approche personnalisée en lien avec le programme, le traitement qui leur a été réservé par le maire s’est lui aussi avéré unique. Le premier magistrat est ainsi venu confirmer le statut de ville la plus entrepreneu­riale au pays détenu par Sherbrooke selon l’organisme Futurpreneur.

« M. Lussier a pris la peine de s’entretenir avec chacun d’entre eux et leur a envoyé un signal fort en leur mentionnant que ses deux bras étaient ouverts pour les accueillir et pour leur ouvrir des portes », rapporte M. Derraji, rappelant que l’initiative s’adresse aux jeunes entrepreneurs issus de la diversité intéressés à s’installer en région.