Enseignement privé 2019

Intégrer le numérique au processus d’apprentissage

L’introduction du numérique dans pratiquement tous les aspects de notre vie date de plus d’une vingtaine d’années. Mais une ­préoccupation beaucoup plus importante concernant son utilisation, notamment dans l’éducation, remonte plus ou moins à une période de cinq à dix ans. Et le numérique y prend une place de plus en plus importante depuis l’arrivée incessante des nouvelles technologies.

Pour qu’elle se fasse de façon judicieuse, l’intégration du numérique dans la classe doit se faire dans une perspective pédagogique. Il faut donc effectuer les bons choix et faire en sorte que les usages du numérique soutiennent les intentions pédagogiques des enseignants. Que cela soit pour motiver les élèves ou pour leur offrir une rétroaction plus rapidement,  l’intégration du numérique doit se faire de façon réfléchie. 

Le numérique demeure un outil qui peut apporter des bienfaits au niveau de l’apprentissage lorsque l’usage est judicieux, mais également une nuisance si son utilisation n’est pas adéquate. C’est pourquoi les conseillers pédagogiques du RÉCIT de l’enseignement privé forment les enseignants sur l’usage pédagogique du numérique, notamment lors des Camps TIC. Cette année, les 16e et
17e présentations de cet événement ont formé 120 enseignants.

Les formations permettent de prendre un moment pour réfléchir à sa pratique, opérer en douceur la transition vers l’intégration pédagogique des technologies et créer de nouveaux projets en ayant du temps pour les imaginer et les planifier. 

«Nos formations servent à guider les enseignants afin de bonifier leur pédagogie. L’intégration du numérique peut se faire dans le but de permettre aux élèves d’apprendre à leur rythme, de développer leur autonomie, d’avoir accès à plus de ressources pédagogiques ou de les mettre en position de création. Le plus important est que l’intégration du numérique soutienne l’intention pédagogique des enseignants. Le numérique permet également de présenter l’information de différentes façons, par le biais de textes, de vidéos et d’infographies, favorisant la compréhension de l’élève», explique M. Benjamin Lille, conseiller pédagogique au RÉCIT de l’enseignement privé.

La formation des enseignants visant à intégrer les suites nuagiques Google et Office permet aussi aux élèves de collaborer en temps réel et d’avoir plus facilement accès aux ressources pédagogiques des écoles. «Cette façon de travailler permet de mieux outiller les élèves avec des stratégies de travail efficaces afin de les préparer pour les études supérieures et le marché du travail», ajoute M. Lille.  

Les conseillers pédagogiques du RÉCIT de l’enseignement privé identifient également les nouvelles tendances en matière d’intégration pédagogique du numérique. Ils travaillent actuellement sur l’intégration de l’intelligence artificielle en tant qu’objet de création en classe et sur des activités débranchées permettant aux élèves de comprendre ce qu’est l’intelligence artificielle. Le but n’est pas de former des programmeurs, mais de faire en sorte qu’ils puissent poser un regard critique et éthique sur le numérique.