Domaine Forget

Paul Fortin : l’allumeur d’étoiles

Programmer un festival n’est pas une mince affaire. Chaque année, le directeur artistique Paul Fortin relève haut la main le défi d’intégrer à la programmation du Festival international du Domaine Forget les meilleurs artistes d’ici et d’ailleurs.

Une programmation comme celle du Festival du Domaine Forget se prépare souvent des années à l’avance. «Nous sélectionnons les artistes qui nous intéressent et nous voyons si Charlevoix peut être intégré à leur plan de tournée. On travaille souvent un an à l’avance, quelquefois deux», affirme Paul Fortin. C’est ce qui est arrivé pour la violoniste Midori qui se produira en concert le 4 août  avec l’Orchestre symphonique de Québec. «Elle est venue il y a deux ans. Dès lors, on savait qu’il fallait absolument qu’elle revienne.» En ouverture, l’Orchestre symphonique de Québec interprétera la Flûte enchantée de Mozart. «Chaque année, nous exploitons un thème. La plupart des artistes et orchestres de l’édition 2019 ont été enchantés d’inclure Mozart à leur concert», assure le directeur artistique.

Le Domaine Forget a aussi ses artistes chouchous. «Ce qui assure la réussite d’un festival, c’est d’être à l’écoute de nos spectateurs. Ce sont souvent eux qui nous proposent ce qu’ils aiment et qui ils veulent voir et revoir.» Les Violons du Roy font partie de cette catégorie. «Ils se seront produits trois fois au Domaine Forget cet été. Ceux qui les ont raté doivent absolument assister au concert du 18 août mettant en vedette le chef d’orchestre Jonathan Cohen et la mezzo-soprano québécoise Julie Boulianne. C’est un incontournable».

Paul Fortin, directeur artistique au Domaine Forget

« Le 27 juillet, près de 3000 personnes ont assisté gratuitement aux spectacles offerts lors de la Journée Arts sans Frontières. »
Paul Fortin

Opération diversité
Pour ficeler sa programmation, Paul Fortin s’assure d’une belle harmonie entre les styles et les instruments. «Au Domaine, il y a bien sûr le classique mais il y a aussi les concerts de musique baroque – dont l’ensemble Caprice, le 11 août – de la musique de chambre et du jazz». On ne voudra d’ailleurs pas manquer la performance du célèbre guitariste flamenco-pop Jesse Cook, le 17 août.

L’accessibilité avant tout
Parce que Charlevoix est situé hors des grands centres, on a pensé à tout pour rendre l’expérience le plus accessible possible pour les spectateurs. «Se déplacer ici engendre des coûts, ne serait-ce que l’essence, la nourriture, quelquefois l’hébergement. Le prix de nos billets est établi en conséquence», affirme Paul Fortin. Ainsi, offrir un récital d’un grand maître de la musique classique à prix abordable représente à elle seule toute une performance. «Cette année, nous avons franchi un pas de plus en offrant des projections de films et des concerts gratuits, que ce soit sur le quai de Saint-Irénée ou sur le site du Domaine », ajoute fièrement monsieur Fortin. 

Du 22 juin au 18 août, rendez-vous au Festival international du Domaine Forget et faites la découverte d’artistes d’ici et d’ailleurs.

Faites vite et attrapez vos billets sur www.domaineforget.com