Quelques élèves répondent à nos questions.

Des jeunes nous parlent

Une vie super active dans notre école!

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
Favoriser l’engagement, susciter un sentiment d’appartenance chez les élèves, se donner les moyens de mieux les accompagner et de les stimuler : l’École Pointe-Lévy se définit comme un « véritable milieu de vie que le jeune doit s’approprier ». Son organisation physique, les liens qu’elle entretient avec la communauté et les initiatives qu’elle déploie y concourent…

C’est grâce à la Fondation pour l’éducation à l’École Pointe-Lévy et avec l’aide de précieux partenaires dont Desjardins, Valero et la Ville de Lévis que l’offre de services ne cesse de s’y développer. « On a par exemple récemment investi dans des équipements comme l’aménagement d’une salle de danse et une salle de musique, illustre le directeur Éric Pouliot, à qui Luc Lévesque est en train de passer le flambeau avant son départ à la retraite.

L’implication communautaire des jeunes est une force qui caractérise aussi l’établissement. Soutenus par du personnel engagé dans plusieurs causes auprès d’organismes de la région – le Défi têtes rasées de Leucan et la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis, notamment –, ceux-ci voient chaque année leurs efforts soulignés et renforcés. Au bénéfice de l’école même, par l’entremise du comité Corsaide, certains choisissent de participer à l’accueil des nouveaux.

« Nous sommes une école assez verte puisque nous avons été la première à faire du compost, énonce M. Lévesque. Chez nous, il y a des stations de tri pour le recyclage et des gens y sont postés le midi pour éduquer les jeunes. À la cafétéria, nous fonctionnons avec de la vaisselle réutilisable. Nous avons aussi une coop étudiante très proactive et une caisse étudiante est ouverte à l’école depuis quatre ans. »     

Agir sur la motivation scolaire

Les stratégies visant à agir sur la motivation scolaire ne manquent pas à l’École Pointe-Lévy. Des ateliers touchant la robotique ont été intégrés aux activités proposées en parascolaire et connaissent une grande popularité. À tel point qu’on travaille activement à la mise en place d’un profil en robotique qui serait inclus dans les cours. Déjà, des sommes ont été consacrées à l’aménagement d’un local et une imprimante 3D a été achetée.  

Bougie d’allumage importante pour de nombreux jeunes de l’école, les équipes de compétition des Corsaires sont aussi associées à la persévérance scolaire, de même qu’à un immense sentiment de fierté. Les différentes formations évoluent dans le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ). Deux sports, le hockey et le football, s’alignent dans la division 1 du RSQE et affrontent les équipes d’autres établissements partout en province.    

« Nos élèves ont remporté une multitude de prix au fil du temps et certains rayonnent dans leur carrière comme en fait foi notre hall des célébrités. En mai, lors du 31e Championnat international des jeux mathématiques et logiques, 11 de nos élèves se sont rendus jusqu’à la finale provinciale tenue à l’Université Laval et neuf d’entre eux se classent parmi les 100 meilleurs de leurs catégories respectives », révèle Luc Lévesque. 

Une école animée laisse entrevoir tout l’engagement dont les enseignants font preuve. Au cours de la visite effectuée par Le Soleil, la période du midi a permis de constater l’effervescence qui règne un peu partout dans les locaux où se tiennent différentes activités. Les élèves de la classe de Dominique Jacques sont de ceux qui s’en montrent très satisfaits…

De gauche à droite : Marc-Antoine Côté, secondaire 4 - Putri Damai Yanti, secondaire 4 - Simon Fréchet-Côté, secondaire 4

« À la fin des classes, je fais de l’improvisation. J’ai commencé l’année passée. À l’époque de nos parents, il n’y avait pas tant de choix d’activités parascolaires. C’est un plus! » Marc-Antoine Côté, secondaire 4

« Je fais partie de l’harmonie de l’école et à la fin de l’année scolaire l’an passé, on est allé faire une compétition à Montréal. C’est intéressant pour rester motivé aux études. » Putri Damai Yanti, secondaire 4

« L’École Pointe-Lévy est l’une des premières à avoir instauré le système de classement de déchets et de recyclage. Ça me rend fier parce les écoles en génèrent beaucoup… » Simon Fréchet-Côté, secondaire 4