Quelques élèves répondent à nos questions.

Des jeunes nous parlent

Nos projets, nos défis et nos exploits : toujours plus loin!

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
À l’école de La Courvilloise, le personnel s’emploie à créer un milieu de vie dynamique et encadrant pour tous les élèves. Si on n’hésite pas à revoir certaines pratiques et à s’inspirer de ce qui se fait ailleurs, on mise également sur l’instauration d’un sentiment d’appartenance très fort. À ce chapitre, les initiatives abondent…

Comme dans bien des établissements d’enseignement, le sport occupe une place importante à La Courvilloise. Plus d’une vingtaine d’équipes portent fièrement les couleurs des Centaures, équipes parmi lesquelles s’illustrent évidemment celles qui évoluent dans la sphère du football et du cheerleading. Depuis peu, un nouvel autobus à l’image des Centaures sillonne même les routes et contribue à alimenter cette aura de fierté.  

Football et cheerleading

« À cela s’ajoutent le terrain de football synthétique construit il y a trois ans, de même qu’une salle de cheerleading spécialement aménagée avec tapis à ressort. Nos élèves en cheerleading forment d’ailleurs sept équipes et ont récemment remporté une prestigieuse compétition à Chicago. Au début de février, Les Centaures se rendront de nouveau aux États-Unis, à Walt Disney cette fois… », annonce le directeur, Christian Couture. 


Ce qui est important dans notre école, ce sont les équipes de sport, Les Centaures, qui ont une grande influence, surtout le football et le cheer­leading. Ça amène un fort sentiment d’appartenance.
Nelly Tremblay, secondaire 4

Autrement, une multitude d’activités répondant à tous les goûts animent la vie étudiante : théâtre, improvisation, danse hip-hop, scrapbooking, musique – band, guitare de niveau débutant ou avancé, harmonie –, lesquelles sont complétées par différents clubs et comités touchant les sciences ou la radio étudiante, par exemple. Pendant la pause du dîner, de 12 h 30 à 13 h 30, une salle de jeux est aussi ouverte aux jeunes du 1er cycle.         

« Avec mes élèves, j’essaie pour ma part de proposer des choses qu’ils ne font habit­u­ellement pas par eux-­mêmes, qui enrichissent leur culture et qui suscitent la réflexion, rapporte l’enseignante Nathalie Demers. Je les amène à l’opéra, au théâtre à deux reprises et, à la faveur du programme CinÉcole, j’organise depuis deux ans des sorties qui permettent aux jeunes de voir des films québécois sur grand écran au cinéma Le Clap. »  


Je suis députée dans le Parlement étudiant. On vient juste de décider que j’allais être coministre de l’Environnement. Ici, il y a une bonne diversité d’activités que l’on peut faire le midi.
Léana Dupuis, secondaire 4

De l’aide pour la réussite

Au quotidien, la réussite scolaire trône au cœur des préoccupations de l’école beauportoise. Tous les midis, deux enseignants formés par Allô prof offrent de l’aide aux devoirs, une initiative qui a pris beaucoup d’ampleur au fil du temps. Cette année, grâce à la mesure Accroche-toi au secondaire, une éducatrice spécialisée a été embauchée pour assurer une présence entre les périodes de cours et pour effectuer du suivi en toxicomanie.    


Je crois que le Programme d’éducation internationale fait en sorte qu’on se sent proches les uns des autres. On est tous des amis et on a l’occasion de créer des liens avec les enseignants.
Ivana Petrovic, secondaire 4

L’école de La Courvilloise est un milieu très actif. Tous font preuve d’engagement, tous secteurs confondus. Au cours d’une visite, Le Soleil a pu constater que les études font bon ménage avec les arts, les sports, et une diversité d’initiatives qui méritent d’être connues. Les élèves de Nathalie Demers sont de ceux qui s’en montrent très satisfaits…