Vue générale du Centre de formation agricole Saint-Anselme

Des jeunes nous parlent

Centre de formation agricole Saint-Anselme : Cultiver les bons coups et récolter le succès

Rendre la formation accessible à tous et l’adapter aux projets personnels et professionnels de chaque élève. Au Centre de formation agricole (CFA) Saint-Anselme, la mission qu’on s’est donnée est sans équivoque. Les bons coups y sont cultivés et on récolte le succès.

Grâce à l’alternance travail-études, aux cours en ligne, à la formation continue, aux stages, à l’apprentissage individualisé, à la possibilité de s’inscrire en tout temps et aux horaires adaptés, le CFA Saint-Anselme a su bâtir sa réputation. Centre de formation professionnelle associé à la Commission scolaire de la Côte-du-Sud, en Chaudière-Appalaches, l’établissement rayonne et peut ainsi compter sur une cohorte relativement stable.

« Nous travaillons toutefois très fort pour y parvenir. Nous nous ajustons à la clientèle, aux besoins du marché et faisons preuve de créativité. Chaque programme comprend par exemple 6 à 8 semaines de stage, ce qui permet aux élèves de voir rapidement s’ils sont dans leur élément », souligne le directeur, Bruno Cantin, dont l’équipe est composée d’une trentaine d’employés, personnel professionnel, de soutien et enseignants inclus.  

Trois programmes menant à l’obtention d’un diplôme d’études professionnelles (DEP) – production animale, production acéricole et mécanique agricole –, de même qu’une attestation de spécialisation professionnelle (ASP) en lancement d’une entreprise sont offerts au CFA Saint-Anselme. Cette année, un peu plus de
160 élèves, jeunes et adultes, y poursuivent l’une ou l’autre des formations d’une durée variant entre 330 et 1800 heures.    

De l’ouverture… et des passionnés

« Quand un projet nous est soumis, dans la mesure où il répond aux objectifs du programme, nous allons nous asseoir et faire en sorte qu’il puisse se réaliser. Ici, les enseignants partagent la culture d’ouverture de l’établissement et sont tous des passionnés. Plusieurs activités conjointes élèves-enseignants sont organisées et nous nous appliquons à créer un sentiment d’appartenance, un contact privilégié », insiste le directeur.

"Nous faisons beaucoup de choses, pas uniquement de l’enseignement, et toute l’équipe veut préserver cette philo­sophie. Le Centre évolue tout le temps et lorsque nous voyons passer une activité qui peut profiter aux élèves, nous allons de l’avant. C’est très stimulant et c’est pourquoi j’enseigne ici depuis 19 ans maintenant." Martin Pelletier, enseignant en génie rural au CFA Saint-Anselme