Croisière automne 2018

Pour éviter de naviguer à contre-courant

Pour quiconque prépare sa première croisière, bien des questions peuvent se poser. Crainte du mal de mer, documents à prévoir, contenu des valises, inclusions et exclusions dans son forfait, excursions à terre… Avant, pendant, après: petit tour d’horizon de quelques astuces à connaître afin d’éviter de naviguer à contre-courant.

Avant le départ

  • Procéder à l’achat des billets le plus tôt possible permet d’obtenir un meilleur choix de cabine.
  • Si le mal de mer est une source d’inquiétude, choisir une cabine au milieu du navire, sur la longueur comme sur la hauteur, là où le mouvement est le moins ressenti.
  • Vérifier la clientèle à laquelle s’adresse le navire, surtout si des enfants sont du voyage.
  • S’assurer d’avoir en sa possession les pièces d’identité qui seront requises tout au long du voyage. Le passeport est maintenant obligatoire pour toutes les croisières.
  • Faire une photocopie de ses passeport, des billets d’avion, des chèques de voyage et des cartes de crédit et les laisser à une personne de confiance qui ne voyage pas avec soi.
  • Consulter un médecin pour s’assurer de répondre aux exigences des pays visités en matière de vaccination.
  • Arriver au port idéalement la veille, mais au moins deux heures avant le moment du départ, car des procédures d’embarque­ment et de sécurité sont toujours possibles.

Quoi apporter

  • Ses vêtements et chaussures d’entraînement si l’on souhaite profiter de l’équipement et des cours de conditionnement physique offerts sur la plupart des navires.
  • Des tenues pour être en mesure de s’adapter à différentes conditions climatiques.
  • Des vêtements qui correspondent au code vestimentaire prescrit dans les salles à manger du bateau.
  • Du détergent à lessive pour laver soi-même ses vêtements dans la cabine. Presque tous les navires offrent un service de nettoyage, mais la facture peut grimper rapidement.
  • Des verres fumés et de la crème solaire, même pour les croisières en Alaska!
  • Ses médicaments en quantité suffisante pour toute la durée du voyage et une liste de ceux-ci, incluant la posologie, en cas de perte.
  • Des étiquettes comportant ses coordonnées que l’on place à l’intérieur comme à l’extérieur de chacune de ses valises.   

Une fois à bord

  • Pour obtenir des renseignements sur les ports d’escale, l’équipage sur le navire représente souvent une excellente source d’information.
  • Prévoir un pourboire pour les serveurs, les maîtres d’hôtel, les guides d’excursion, le personnel du spa et des salons, de même que pour tout autre membre du personnel qui offre un service digne de mention.
  • Ne pas laisser ses objets de valeur à vue dans sa cabine, mais plutôt les ranger dans le coffre-fort qui y est généralement disponible.
  • Moyennant certains frais, beaucoup de croisiéristes proposent un service de gardiennage en cabine.
  • Se familiariser avec le plus court chemin à suivre de sa cabine vers chacun des ponts en cas d’urgence.
  • S’assurer de bien comprendre ce qui est inclus dans le
    prix de sa croisière: les boissons ­alco­­olisées, les boissons gazeu­ses, les appels téléphoniques et les jeux au casino, par exemple, peuvent ne pas l’être.

Concernant les excursions à terre

  • Les prix sont susceptibles de varier grandement selon le port d’escale, le croisiériste et les activités suggérées; un budget est nécessaire si l’on souhaite y prendre part.
  • Les excursions organisées ne sont jamais obligatoires. Pour explorer une ville selon ses propres intérêts, il est parfois possible de se promener seul.
  • Il convient de consulter les recommandations du directeur de croisière ou du médecin à bord concernant la consommation de l’eau potable et des aliments.
  • Apporter avec soi ses documents d’identité, le nom du navire et le numéro du quai où celui-ci est amarré.
  • Laisser à bord ses objets de valeur, ainsi que les cartes de crédit et l’argent comptant dont on n’a pas besoin.

Au moment du débarquement

  • Bien vérifier les achats qui ont été portés au compte sur l’état de compte fourni au terme de la croisière. Si des frais supplémentaires ont été ajoutés, il importe de demander à voir toutes les factures et d’obtenir une copie de tout état de compte modifié.      

Source : CAA Québec