CHEMINEMENT DE CARRIÈRE

Salon Carrière Formation de Québec: une référence… à chaque étape de la vie

Études et travail occupent une place importante dans le quotidien de la majorité des individus. Dès son plus jeune âge, une personne caresse certains rêves, puis emprunte une trajectoire en fonction de ses intérêts, de sa réalité et d’un environnement qui se transforme. À chaque étape correspond des réflexions et des questionnements: petit découpage d’une trame de vie...

À 8 ANS  

«Plus tard, je serai pompier ou joueur de hockey, mais j’ai encore le temps d’y penser!»

À 14 ANS  

«Je n’ai toujours pas d’idée précise sur ce que je veux faire plus tard. Est-ce que je choisis les maths fortes l’an prochain? Mes parents souhaitent que je commence à réfléchir à mon avenir…»

À 16 ANS  

«Je dois faire ma demande au cégep avant le 1er mars. C’est dans un mois! J’aimerais fréquenter le même collège que mon amie Émilie, mais en quoi? Il est peut-être préférable que je fasse un choix en fonction de mes goûts. Après tout, la décision que je prendrai influencera toute ma carrière!» 

L’adolescence, l’âge du choix de carrière.

À 19 ANS  

«Finalement, j’ai opté pour les sciences humaines dans le but de gagner du temps parce que je ne savais pas trop dans quel domaine m’orienter. L’université m’intéresse et la période d’inscription approche. Je constate que l’éventail des possibilités est vaste. Avec ma cote R, quels programmes sont envisageables pour moi?»

À 22 ANS  

«En fin de compte, j’ai changé de programme. J’ai hâte de terminer mes études et d’intégrer le marché du travail. Fini les travaux d’équipe et les nuits blanches à préparer des examens!»

À 25 ANS 

«Trouver un emploi qui m’intéresse dans mon domaine n’est pas aussi simple que je l’imaginais. Je dois également penser à remplacer la photo de mon profil LinkedIn. Celle qui y figure ne fait pas très professionnel.»

Dans la vingtaine, on cherche un emploi en lien avec son diplôme, on effectue ses premiers pas sur le marché du travail.

À 35 ANS 

«J’espère obtenir le poste qui sera créé prochainement chez mon employeur. De plus, j’ai l’intention de suivre un cours du soir en anglais, mais où et quand? Le lundi, mon fils joue au soccer, le mercredi, la plus vieille a de la gymnastique…»

Fin trentaine, on est au cœur de sa vie professionnelle et il faut souvent concilier travail et famille.

À 40 ANS  

«J’ai besoin de relever de nouveaux défis! Dans le contexte économique actuel, je pourrais peut-être entreprendre une démarche pour changer d’emploi.»

À 45 ANS  

«J’ai des douleurs au dos. Les tâches physiques ne me ­conviennent plus autant qu’avant, mais il me reste encore de belles années devant moi. L’aide d’un conseiller d’orientation me serait peut-être utile. Je pourrais aussi faire reconnaître mes acquis pour m’ouvrir plus
de portes.»

À 50 ANS  

«Vivement la retraite dans cinq ans!»

Cinquantaine, professionnellement accompli, on rêve parfois de nouveaux défis.

À 55 ANS  

«Je réalise qu’il ne me sera pas possible de prendre ma retraite avant trois ans.»

À 60 ANS  

«La retraite, ce n’est finalement pas pour moi; j’ai besoin de me tenir occupé. Un emploi à temps partiel serait une solution intéressante, mais comment faire un choix qui me permettra de concilier le travail et tous les autres projets qui me tiennent à cœur?»

Vous reconnaissez-vous?  

Quelle que soit sa situation, le Salon Carrière Formation de Québec représente, depuis
24 ans maintenant, un lieu de convergence pour quiconque souhaite trouver un emploi ou orienter son avenir. Plus de 200 exposants y sont rassemblés parmi lesquels figurent de nombreuses ressources d’aide. Deux secteurs composent l’événement : celui de la formation et du choix de carrière (du 18 au 20 octobre); et celui des Journées de l’emploi et de la formation continue (19 et 20 octobre).

5 bonnes raisons de s’y rendre

  • Entrée gratuite;
  • Possibilité d’effectuer différentes activités afin de « tester » une multitude de métiers (enquêteur d’un jour, mises en scène, quiz sur tablettes géantes, expérimentations, simulateurs, etc.);
  • Plusieurs carrières mises en vedette cette année : celles à fort besoin de main-d’œuvre dans la région de la Capitale-Nationale, de même que celles des domaines minier, bioalimentaire et de la construction;
  • Remise d’une trousse d’aide à l’emploi contenant des exemples concrets de CV, de lettres de présentation et d’outils pratiques;
  • Service de photographie professionnelle sans frais pendant toute la durée du Salon.   

www.saloncarriereformation.com