Cégépiens d'exception

L’innovation au coeur de l’enseignement collégial

La mise sur pied du réseau des cégeps en 1967 a permis la création de nombreux programmes tant préuniversitaires que techniques, conçus différemment des cours classiques orientés vers les professions libérales. Les cours au collégial ont demandé à des générations de professeurs de conjuguer développement de programmes et de contenus dans tous les domaines de formation, croissance du nombre d’étudiants inscrits, demandes du marché du travail et explosion des technologies comme outils d’apprentissage et d’enseignement.

Aujourd’hui, chaque programme fait régulièrement l’objet de révisions et d’évaluation afin de s’assurer que les compétences qui y sont développées permettront à l’étudiant de poursuivre son parcours en adéquation avec les exigences de l’université ou du marché du travail. Depuis la création des cégeps il y a 50 ans, il s’y est développé une expertise pédagogique propre au niveau d’enseignement collégial et les méthodes innovantes en constituent depuis le début le coeur. En 2017, le Cégep Limoilou et le Cégep de Sainte-Foy offrent à leurs étudiants une multitude de formules d’enseignement. De la classe magistrale à l’expérimentation terrain en passant par les expériences multidisciplinaires, l’enseignement à distance, la classe inversée et le co-enseignement, les 1100 professeurs des deux établissements n’hésitent pas à aller plus loin pour offrir des expériences concrètes, complètes et actuelles à leurs étudiants.

Éric Martel, Sciences de la nature - 1987 - Président-directeur général | Hydro-Québec

La classe du XXIe siècle

Si plusieurs formules d’enseignement sont maintenant plus répandues et reconnues comme faisant partie de la réalité en classe au XXIe siècle, des pratiques différentes émergent sans cesse. C’est le cas notamment du coenseignement, où deux ou plusieurs professeurs se partagent la matière et font bénéficier les étudiants tour à tour de leur expertise et de leurs connaissances. La classe inversée constitue un autre exemple de voie d’apprentissage intéressante, alors que la partie magistrale du cours est donnée en devoir à la maison et que les problèmes et activités sont plutôt réalisés en classe. L’approche par problème, utilisée notamment en Soins infirmiers au Cégep Limoilou, permet aux étudiants de développer les habiletés d’analyse et de jugement dans le traitement de situations cliniques propres au domaine de la santé. Elle amène l’étudiant à traiter les informations dans un contexte authentique et permet d’intégrer et de mettre en application l’ensemble des notions apprises depuis le début de la formation.

La simulation par immersion clinique, utilisée par les différents programmes de santé du Cégep de Sainte-Foy grâce aux locaux spécialisés du Centre S amène les étudiants à mettre en pratique leurs apprentissages en intervenant aux diverses étapes du cheminement attendu d’une personne à soigner à partir de son domicile jusqu’à son admission au centre hospitalier et, finalement, vers son transfert dans différentes unités de soins.

Le Cégep Limoilou compte trois classes de téléenseignement, dont une à Donnacona. Elles permettent notamment d’offrir Sciences humaines et Tremplin DEC dans Portneuf en réduisant les déplacements pour les étudiants.

Utilisation des technologies

L’utilisation adéquate et pédagogique des technologies de  l’information et des communications (TIC) en enseignement augmente la motivation des étudiants et leur participation dans la classe. Par ailleurs, dans plusieurs programmes, l’ordinateur ou la tablette constitue en 2017 l’outil de base des apprentissages. Les étudiants inscrits dans de nombreux programmes techniques ont à utiliser des outils et des logiciels propres au domaine pour développer les compétences techniques et se préparer à la réalité du marché du travail. Dans certains cours, des logiciels de correction sont maintenant utilisés pour permettre d’améliorer les compétences à l’écrit, et ce afin de répondre à des besoins spécifiques des jeunes. Autre exemple d’utilisation spécifique des technologies, au Cégep de Sainte-Foy, les programmes de techniques humaines se sont dotés de iPad sur lesquels ont été installées une cinquantaine d’applications permettant de se familiariser avec les divers outils qui existent dans le domaine. Au Cégep Limoilou, trois classes de téléenseignement sont mises à la disposition des étudiants et permettent notamment de suivre une formation collégiale tout en assistant à la majorité des cours à partir du Centre de formation Portneuf à Donnacona. Elles permettent d’offrir à Québec des programmes comme Archives médicales, auparavant seulement offert à Gaspé.

La simulation par immersion clinique permet aux 
étudiants des programmes de santé du Cégep de Sainte-Foy de mettre en pratique les apprentissages en intervenant à diverses étapes du cheminement
du patient.

Des classes aménagées pour favoriser l’apprentissage actif

Faisant également partie de la réalité des classes du XXIe siècle, des locaux équipés d’outils à la fine pointe de la technologie et aménagés en îlots de travail de manière à favoriser l’interaction entre les étudiants sont maintenant accessibles. Idéale pour les cours utilisant l’approche par problème, la disposition de la classe incite l’étudiant à s’engager dans son apprentissage, à collaborer avec ses collègues et vise l’autonomie et le développement de ses compétences.

Enrichissement de la formation

Par ailleurs, certaines activités sont offertes par les professeurs en dehors des heures de classe afin de permettre aux étudiants d’enrichir leur formation. C’est notamment le cas de l’apprentissage de l’anglais langue seconde. Tant au Cégep Limoilou qu’au Cégep de Sainte-Foy, de riches programmes parascolaires axés sur le développement des compétences langagières en anglais sont proposés aux étudiants en guise de compléments aux cours d’anglais. Modules de formation en ligne, ateliers de conversation, conférences et book club constituent quelques-unes des activités proposées pour y parvenir.