Cégeps : 50 ans d'évolution

Les Cégeps, au coeur du développement du Québec

Une réalisation du service de la promotion
Capitales Studio
En 1967, douze cégeps situés aux quatre coins du Québec ouvraient leurs portes aux jeunes Québécoises et Québécois, marquant ainsi un tournant important dans l’histoire de la province. Leur ouverture constitue la solution aux problématiques soulevées par le rapport d’une commission royale d’enquête, présidée par Mgr Parent. Le Rapport Parent critiquait le faible niveau de scolarité des Québécois, l’accès difficile aux études supérieures, le nombre peu élevé de femmes que l’on y retrouvait et les coûts importants de celles-ci. Dans la région de Québec, deux institutions se trouvent parmi cette première génération de cégeps, le Cégep de Sainte-Foy et le Cégep Limoilou, qui célèbrent cette année leur 50e anniversaire.

En 1967, douze cégeps situés aux quatre coins du Québec ouvraient leurs portes aux jeunes Québécoises et Québécois, marquant ainsi un tournant important dans l’histoire de la province. Leur ouverture constitue la solution aux problématiques soulevées par le rapport d’une commission royale d’enquête, présidée par Mgr Parent. Le Rapport Parent critiquait le faible niveau de scolarité des Québécois, l’accès difficile aux études supérieures, le nombre peu élevé de femmes que l’on y retrouvait et les coûts importants de celles-ci. Dans la région de Québec, deux institutions se trouvent parmi cette première génération de cégeps, le Cégep de Sainte-Foy et le Cégep Limoilou, qui célèbrent cette année leur 50e anniversaire.

Un retour dans le temps

Le Cégep de Sainte-Foy a ouvert ses portes en 1967 et a succédé à l’Académie de Québec, une académie commerciale administrée par les Frères des Écoles chrétiennes depuis 1862, après avoir fait l’objet d’un projet-pilote gouvernemental de 1965 à 1967. Les programmes offerts à l’origine : six programmes techniques dans les champs de l’administration et la vente, le secrétariat et la santé et un programme menant à l’université. 

Le Cégep Limoilou, pour sa part, est issu du regroupement de l’Externat Saint-Jean-Eudes et de l’École de technologie de Québec et a hérité d’une grande expertise en enseignement technique. Dès son ouverture, il offre cinq programmes menant à l’université et treize programmes professionnels dans les champs des techniques physiques, des techniques humaines, de l’administration et de la santé.