Contenu commandité

Cégepiens d'exception

Vision et expertise

Cette année, deux cégeps de la région fêtent leur 50e anniversaire: le Cégep Limoilou et le Cégep de Sainte-Foy. Ils s’unissent pour vous faire connaître leur évolution et leur contribution marquante au développement de plus de 150000 diplômés, une véritable richesse pour la société québécoise.

Les cégeps Limoilou et de Sainte-Foy marquent leur 50e  anniversaire de belle manière en augmentant les collaborations qui existent entre les deux institutions. Au cours des derniers mois, afin d’accroître leur efficience et de partager leur expertise, ces deux cégeps ont entamé des travaux communs pour:
• explorer de nouvelles pistes favorisant la mobilité durable;
• identifier les meilleures pratiques pour faire face aux enjeux numériques;
• mettre en commun des ressources pour la formation de leur personnel;
• partager sur les enjeux visant la formation de la main-d’oeuvre;
• mettre en commun leurs meilleures pratiques ainsi que leurs réflexions sur des enjeux partagés.

Cégépiens d'exception

Les cégeps plus que des milieux d’études!

Cette année, deux cégeps de la région fêtent leur 50e anniversaire : le Cégep Limoilou et le Cégep de Sainte-Foy. Ils s’unissent pour vous faire connaître leur évolution et leur contribution marquante au développement de plus de 150 000 diplômés, une véritable richesse pour la société québécoise.

En plus d’y acquérir une solide formation qui les prépare au marché du travail ou à l’université, les étudiants trouvent au cégep un véritable milieu de vie où les apprentissages sur le plan personnel sont aussi stimulants que significatifs.

Apprendre et vivre le monde

Parmi tous les projets d’enrichissement offerts aujourd’hui à la clientèle des cégeps, les activités internationales sont certes d’actualité. En intégrant des dimensions internationales et interculturelles dans les programmes et dans les cours, les cégeps forment les étudiants à vivre dans une société multiculturelle et à œuvrer dans un marché du travail globalisé. 

Si quelques séjours à l’étranger ont été réalisés à travers le temps, souvent à l’initiative d’enseignants avides de transmettre leur passion pour la découverte et l’aventure, l’offre de mobilité internationale est maintenant riche et bien structurée. Annuellement, une centaine d’étudiants du Cégep Limoilou et quelque 300 étudiants du Cégep de Sainte-Foy en profitent pour s’ouvrir sur le monde grâce aux séjours de groupe, aux sessions d’études ou encore aux stages. Dans la plupart des cas, ces expériences internationales marquantes sont créditées et s’intègrent au cursus scolaire de l’étudiant. Les fondations des deux collèges distribuent chaque année près de 55 000 $ en bourses aux étudiants afin de favoriser l’accès à ces projets de mobilité internationale. 

Cégépiens d'exception

L’innovation au cœur de l’enseignement collégial

La mise sur pied du réseau des cégeps en 1967 a permis la création de nombreux programmes tant préuniversitaires que techniques, conçus différemment des cours classiques orientés vers les professions libérales. Les cours au collégial ont demandé à des générations de professeurs de conjuguer développement de programmes et de contenus dans tous les domaines de formation, croissance du nombre d’étudiants inscrits, demandes du marché du travail et explosion des technologies comme outils d’apprentissage et d’enseignement.

Aujourd’hui, chaque programme fait régulièrement l’objet de révisions et d’évaluation afin de s’assurer que les compétences qui y sont développées permettront à l’étudiant de poursuivre son parcours en adéquation avec les exigences de l’université ou du marché du travail. Depuis la création des cégeps il y a 50 ans, il s’y est développé une expertise pédagogique propre au niveau d’enseignement collégial et les méthodes innovantes en constituent depuis le début le coeur. En 2017, le Cégep Limoilou et le Cégep de Sainte-Foy offrent à leurs étudiants une multitude de formules d’enseignement. De la classe magistrale à l’expérimentation terrain en passant par les expériences multidisciplinaires, l’enseignement à distance, la classe inversée et le co-enseignement, les 1100 professeurs des deux établissements n’hésitent pas à aller plus loin pour offrir des expériences concrètes, complètes et actuelles à leurs étudiants.

Cégeps : 50 ans d'évolution

Les cégeps, branchés sur la réalité du marché du travail

Depuis leur création en 1967, les cégeps constituent un atout dans la formation de la main-d’oeuvre et un puissant levier socio-économique pour le Québec. Bien branchés sur le marché de l’emploi, ils ont adapté leur offre de formation, initié des stages et des projets pour faire vivre aux étudiants des expériences collées à la réalité du travail et alimenter leur fibre entrepreneuriale. Au-delà de la formation de la relève, les cégeps ont aussi développé une vaste gamme de perfectionnements et de services de formation pour accompagner les travailleurs et les entreprises dans leur évolution.

Il y a 50 ans déjà, portant l’héritage des écoles qui les avaient précédées, le Cégep Limoilou et le Cégep de Sainte-Foy, offraient ensemble une vingtaine de programmes techniques. Visant à former une main-d’oeuvre qualifiée, ces programmes disposaient dès lors des équipements nécessaires à un apprentissage appliqué. Aujourd’hui, en plus des laboratoires dotés d’équipement à la fine pointe de la technologie, les occasions de vivre une véritable immersion en milieu de travail se sont multipliées pour les cégépiens. Les formules varient selon les programmes et la réalité qui attend les étudiants après la graduation.

Expérimenter la réalité du travail en alternance avec les sessions d’études

L’ensemble des programmes techniques offerts par les deux établissements proposent des stages aux étudiants. Il y a 25 ans, l’Alternance travail-études (ATE) a aussi fait son entrée au cégep. Celle-ci propose aux étudiants de réaliser des stages rémunérés de plusieurs semaines en entreprise, sans rallonger leur parcours scolaire. En plus de donner la chance à l’étudiant d’inscrire de l’expérience de travail dans son domaine à son CV dès l’obtention du diplôme, l’ATE représente pour l’employeur l’occasion d’évaluer de futurs candidats, de les former à sa culture d’entreprise et de préparer la relève. En adéquation avec les besoins du marché de l’emploi, l’ATE permet maintenant, dans certains programmes, d’acquérir une expérience de travail en anglais ou en espagnol, grâce à des partenariats tissés à travers le Canada et ailleurs dans le monde. Des expériences riches qui tiennent comptent du contexte de la mondialisation grandissante de l’économie.

Cégeps : 50 ans d'évolution

Les Cégeps, au coeur du développement du Québec

En 1967, douze cégeps situés aux quatre coins du Québec ouvraient leurs portes aux jeunes Québécoises et Québécois, marquant ainsi un tournant important dans l’histoire de la province. Leur ouverture constitue la solution aux problématiques soulevées par le rapport d’une commission royale d’enquête, présidée par Mgr Parent. Le Rapport Parent critiquait le faible niveau de scolarité des Québécois, l’accès difficile aux études supérieures, le nombre peu élevé de femmes que l’on y retrouvait et les coûts importants de celles-ci. Dans la région de Québec, deux institutions se trouvent parmi cette première génération de cégeps, le Cégep de Sainte-Foy et le Cégep Limoilou, qui célèbrent cette année leur 50e anniversaire.

En 1967, douze cégeps situés aux quatre coins du Québec ouvraient leurs portes aux jeunes Québécoises et Québécois, marquant ainsi un tournant important dans l’histoire de la province. Leur ouverture constitue la solution aux problématiques soulevées par le rapport d’une commission royale d’enquête, présidée par Mgr Parent. Le Rapport Parent critiquait le faible niveau de scolarité des Québécois, l’accès difficile aux études supérieures, le nombre peu élevé de femmes que l’on y retrouvait et les coûts importants de celles-ci. Dans la région de Québec, deux institutions se trouvent parmi cette première génération de cégeps, le Cégep de Sainte-Foy et le Cégep Limoilou, qui célèbrent cette année leur 50e anniversaire.

Un retour dans le temps

Le Cégep de Sainte-Foy a ouvert ses portes en 1967 et a succédé à l’Académie de Québec, une académie commerciale administrée par les Frères des Écoles chrétiennes depuis 1862, après avoir fait l’objet d’un projet-pilote gouvernemental de 1965 à 1967. Les programmes offerts à l’origine : six programmes techniques dans les champs de l’administration et la vente, le secrétariat et la santé et un programme menant à l’université. 

Le Cégep Limoilou, pour sa part, est issu du regroupement de l’Externat Saint-Jean-Eudes et de l’École de technologie de Québec et a hérité d’une grande expertise en enseignement technique. Dès son ouverture, il offre cinq programmes menant à l’université et treize programmes professionnels dans les champs des techniques physiques, des techniques humaines, de l’administration et de la santé.