Branchée sur Québec

Branchée sur Québec du 19 juin

La chronique Branchée sur Québec, comme son nom l’indique, fait état de ce qui se passe dans la ville de Québec et ses environs. Écrite par Claude Thibault, cette page vous fait découvrir ses scoops et ses sorties in dans la ville mais aussi des personnalités de la région qui se démarquent. Publiée les mardis et les vendredis, Branchée sur Québec est l’une des chroniques les plus lues et les plus appréciées.

GENS D’ACTION: Jean-Yves Germain, le financier derrière le Groupe Germain

Jean-Yves Germain est coprésident avec sa sœur Christiane du Groupe Germain Hôtels. Ensemble, ils ont bâti cette entreprise familiale à succès qui possède les Hôtels Alt, Alt+ et Le Germain. Alors que Christiane gère les opérations, Jean-Yves s’occupe du financement et de l’expansion pancanadienne. Leur société se classe aujourd’hui dans le top 50 des sociétés les mieux gérées au Canada.

Issus d’une famille de restaurateurs bien connue, notamment pour le Cousin Germain et le Fiacre, le frère et la sœur ont suivi la trace de leurs parents pour y prendre la relève et ouvrir le populaire St-Honoré de la Grande Allée. C’est d’ailleurs là que Jean-Yves s’est fait la main dans les montages financiers. Au fil des ans, son expertise définira naturellement ses fonctions. L’idée de se lancer dans le secteur de l’hébergement a germé en 1987. «Ma sœur et moi avions logé à l’hôtel Morgans de New York, désigné comme un hôtel-boutique, et avons eu un coup de foudre. Le rêve d’implanter un tel concept au Québec s’est alors imposé», raconte Jean-Yves Germain.

En 1988, leur premier hôtel-boutique, le Germain-des-Prés, voit le jour. Il se démarque rapidement par son service personnalisé et l’exceptionnel confort de ses chambres. Les housses de couette lavées quotidiennement y contribuent assurément. «Nous offrions le luxe sans superflu à prix abordable. Les commentaires positifs et le bouche-à-oreille ont porté fruit».

Ce premier succès les amène à rêver d’expansion. Confiants, les deux associés partent à la recherche d’investisseurs. Ils constatent rapidement que ce type d’investissement était plutôt boudé. «On a fait le tour du Québec et avons essuyé treize refus à la douzaine. Malgré cela, l’abandon n’était pas une option», ajoute-t-il. En 2003, la main tendue de l’homme d’affaires Daniel Gauthier, qui venait de vendre ses parts du Cirque du Soleil, marquera un tournant. «Il a cru au potentiel de l’entreprise et son investissement a permis de poursuivre l’expansion en plus de donner un signal positif aux autres fonds», affirme-t-il. 

Le rêve d’expansion se poursuivra pour le Groupe Germain qui franchira bientôt le cap des 20 hôtels-boutiques dans les principales villes canadiennes grâce à des montages financiers menés de main de maître par Jean-Yves Germain et à ses suivis rigoureux des chantiers. Comme sa sœur Christiane le mentionnait, «Une fois que l’hôtel est construit, Jean-Yves me remet les clés».

Si la main de fer en affaires caractérise bien Jean-Yves, sa gentillesse et sa générosité le définissent tout autant. C’est sans doute pour cette raison qu’il participe à la plupart des événements-bénéfices de la région et qu’il préside la campagne de financement majeure de la Fondation Mérici collégial privé, qu’il s’investit dans celle de la Fondation CERVO en plus de siéger à différents conseils d’administration, dont celui de l’OSQ dont il est président. «Je suis privilégié et je me fais un devoir de redonner à la communauté qui nous a appuyés ou encouragés. C’est dans l’ADN de la famille Germain, je poursuis la tradition», conclut-il.

Premier tournoi de pétanque de la CECE

Vincent Bernier, Alex Beaulieu-Marchand, Francis Jobin, Kim Lamarre et Samir Ayoub

Vendredi, à la Maison des Français de Lac-Beauport, avait lieu la première présentation du tournoi annuel de pétanque de la Chambre Économique Canada–Europe. Plus de 150 joueurs amateurs, personnalités de la communauté d’affaires et membres de la Chambre Économique, ont participé à ce tournoi original tout désigné pour le réseautage. Les Olympiens Kim Lamarre et Alex Beaulieu Marchand ont également participé à ce tournoi présenté par la Caisse populaire Desjardins de Charlesbourg.

«Contrairement au tournoi de golf, les joueurs se côtoient toute la journée, ce qui favorise grandement les rencontres. Plusieurs coordonnées se sont échangées aujourd’hui, je suis convaincu que ce tournoi créera des collaborations d’affaires intéressantes», a déclaré Samir Ayoub, président du CA.

Une 8e succursale RE/MAX 1er CHOIX

Arlette Imbert et Frédéric Imbert

Jeudi avait lieu l’inauguration officielle des nouveaux locaux de RE/MAX 1er CHOIX sur le boulevard des Galeries. On a profité de l’occasion pour souligner le 25e anniversaire de l’entreprise fondée par Arlette Imbert. «J’ai fondé l’entreprise en 1993, alors que l’immobilier était en période de crise. C’était un pari risqué, mais je souhaitais faire les choses autrement et offrir un service ultra personnalisé à ma clientèle. J’étais loin de me douter que, 25 ans plus tard, RE/MAX 1er CHOIX compterait huit points de service et près de 200 courtiers», a mentionné Mme Imbert.

Comme chef d’entreprise, elle se consacre désormais à la gestion administrative, à la formation et au soutien de ses courtiers, en partenariat avec son fils, Frédéric Imbert, devenu son associé.