Branchée sur Québec

Branchée sur Québec du 12 juin

La chronique Branchée sur Québec, comme son nom l’indique, fait état de ce qui se passe dans la ville de Québec et ses environs. Écrite par Claude Thibault, cette page vous fait découvrir ses scoops et ses sorties in dans la ville mais aussi des personnalités de la région qui se démarquent. Publiée les mardis et les vendredis, Branchée sur Québec est l’une des chroniques les plus lues et les plus appréciées.

GENS D’ACTION: Stéphanie Huot, une relève d’exception pour le Groupe Huot

Âgée de 28 ans, Stéphanie Huot est la relève ciblée du Groupe Huot, une société de 24 entreprises fondée par son père Stéphan Huot. À 16 ans, elle est déjà convaincue, qu’un jour, elle prendra la relève de son paternel à qui elle voue une grande admiration. C’est à l’âge de 17 ans qu’elle fait d’abord ses premiers pas au sein de l’entreprise à titre de conseillère en vente et en location de condominiums. Elle gravira graduellement les échelons pour devenir ensuite directrice de GoHelico, gestionnaire du Complexe Capitale Hélicoptère et directrice des événements du Complexe dont elle est devenue la directrice générale.  

Pour y arriver, elle a dû faire ses preuves. Faire sa place au sein d’une entreprise familiale et construire sa crédibilité auprès des employés n’est pas toujours simple. «Plusieurs employés du Groupe Huot ont le double de mon âge et m’ont vu grandir. Ce n’était pas facile pour eux de me faire confiance alors qu’on me voyait comme la petite fille de mon père», confie-t-elle.

Sa première réalisation qui lui a valu un grand respect auprès de ses collègues et de la communauté des affaires de la région est le Gala Airmedic, au profit de la Fondation Airmedic, qu’elle a mis sur pied en 2012. À sa première présentation, l’événement qui se déroulait au Théâtre Capitole a attiré 900 personnes. Depuis, ce gala annuel demeure l’un des plus courus de la ville de Québec. «C’était très important pour moi de créer de A à Z un projet qui reflétait ma personnalité et dont mon père n’était pas l’instigateur. Grâce à ma rigueur et à la bonne équipe en place, cette première présentation fut un immense succès et m’a permis de gagner en crédibilité auprès de mon père et des employés que j’allais un jour diriger», mentionne-t-elle.  

Durant cette période, le Groupe Huot est en pleine expansion et ajoute de nouveaux secteurs d’activités à son portfolio. En plus de la nommer directrice de GoHelico, son père lui donne le mandat d’organiser la grande soirée d’inauguration du Complexe Capitale Hélicoptère qui ouvrira ses portes en 2014. Avec le succès de deux Gala Airmedic, on sait alors qu’elle peut relever le défi. En effet, l’ouverture qui a attiré plus de 1200 personnes fut un véritable succès. «J’avais un double défi puisque, deux semaines plus tard, je présentais aussi le troisième Gala Airmedic. Après seulement 14 jours d’opération, nous avions donc déjà accueilli plus de 2000 convives. Contre toute attente, le succès de ces deux soirées a entraîné une vague de demandes pour notre salle», raconte-t-elle.

Stéphanie deviendra alors directrice des événements du Complexe Capitale Hélicoptère afin de développer l’offre de services. En 2016, l’École d’Entrepreneurship de Beauce la sollicite pour lui parler de sa formation. Elle saute sur l’occasion afin de parfaire ses connaissances d’entrepreneures. «Tout a débloqué lors de cette formation. J’ai eu une vision claire de ce que je pouvais apporter à l’entreprise. Mon père savait très bien où il s’en allait, mais il n’avait pas de plan stratégique détaillé qui clarifiait les objectifs à court et à moyen termes de l’entreprise. J’ai travaillé plusieurs mois sur un plan stratégique pour les sept entités du Groupe Huot. Lorsque je l’ai présenté à mon père, il a compris qu’il pourrait me déléguer davantage de responsabilités et que j’étais mûre pour prendre plus de place dans la compagnie», ajoute-t-elle. 

Elle a ensuite présenté ce plan stratégique détaillé aux employés clés du Groupe Huot afin de les aligner et de définir clairement le rôle de chacun. «Je leur ai mentionné qu’ils avaient tous un rôle important à jouer dans l’entreprise, qu’ils sont tous experts dans leur domaine et, qu’ensemble, tout devient possible. Ils ont compris que je ne venais pas imposer ma vision et mes décisions, mais que je souhaitais exploiter les forces de tout le monde», raconte la PDG qui est reconnue pour son sens du leadership.

Pas surprenant qu’elle vienne de recevoir de la jeune Chambre de commerce de Québec le titre de jeune personnalité d’affaires dans la catégorie Gestion et administration. Décidément, Stéphanie Huot n’a pas fini de nous surprendre. 

Stéphane Huot, président du Groupe Huot et sa fille Stéphanie

Réouverture du St-Hubert Jules-Verne

Après d’importantes rénovations qui ont nécessité des investissements de 1,6M$, la rôtisserie St-Hubert Jules-Verne rouvrait ses portes hier. Au cours des dernières semaines, des travaux majeurs ont été effectués afin de transformer entièrement la salle à manger, les cuisines et la façade extérieure du bâtiment. Le restaurant propose désormais un décor contemporain et épuré, à l’image de la nouvelle signature St-Hubert. Une terrasse extérieure de 35 places a également été aménagée. Ce restaurant, propriété du Groupe Martin, est le St-Hubert le plus populaire de la célèbre chaîne, accueillant annuellement 420 000 clients.

Le Groupe Martin de Québec a été fondé en 1967 par les frères Claude et Marcel Martin et a célébré l’an dernier son 50e anniversaire. Le groupe qui possède 11 restaurants est maintenant dirigé par la deuxième génération, Pierre, Jean et Louis Martin, à laquelle s’est récemment jointe une troisième génération représentée par Jonathan, William et Guillaume Martin. 

Clara Martin, stagiaire en ressources humaines ; Louis Martin, Jonathan Martin, Guillaume Martin, William Martin, Pierre Martin et Jean Martin du Groupe Martin devant le St-Hubert Jules-Verne fraîchement rénové

Ouverture des terrasses de la Grande Allée

C’est jeudi qu’aura lieu la très populaire soirée d’ouverture des terrasses de la Grande Allée qui sera entièrement piétonne pour l’occasion. De 16h à minuit, l’artère se transformera en terrasse géante alors que les services de bar et de restauration seront offerts en pleine rue. Plusieurs groupes de musiciens et des DJ se produiront en alternance sur les deux scènes aménagées pour l’événement. En cas de pluie, la fête est remise au lendemain.

Chaque année, cette soirée animée attire des milliers de personnes qui se réunissent afin de profiter d’une ambiance festive.

Restaurant de poulet portugais sur Maguire

Après plus de 15 ans comme franchisé d’une grande chaîne, l’homme d’affaires Perry Marcoux choisit l’avenue Maguire pour ouvrir son restaurant Lio Festa, un nouveau concept de restaurant semi-rapide de poulet portugais, une cuisine qui gagne en popularité aux quatre coins de la planète. «J’ai toujours aimé l’ambiance et la clientèle de l’avenue Maguire, une artère qui bouge et qui se renouvelle grâce aux nouveaux commerces innovateurs et branchés», a déclaré le sympathique restaurateur. 

Le poulet en crapaudine sera tendre, mariné dans les épices portugaises et cuit sur un gril dernier cri tout juste livré du Portugal. La sauce plus ou moins épicée, les frites ou la salade accompagneront le croustillant poulet. Une variété de salades sera également offerte, notamment la salade de thon du Portugal, des côtes levées et une sélection de sodas, de bières et de vins portugais. «Les clients se sentiront ailleurs le temps d’un repas savoureux et abordable, comme au Portugal. L’ambiance sera conviviale et plus ou moins animée selon la section choisie», mentionne M. Marcoux.

Voisin des restaurants Montego et Pat Rétro, Lio Festa est situé à l’angle des rues Maguire et Bergeville. Il offre 44 places à l’intérieur et 46 à l’extérieur. «Nous aurons sans aucun doute une des terrasses les plus ensoleillées de la ville sur une des plus belles rues», ajoute-t-il.

Lio Festa offrira le service de livraison dès l’automne. D’ici là, il sera possible de faire préparer vos plats à emporter. Perry Marcoux prévoit ouvrir les portes de son nouveau restaurant d’ici deux semaines. 

En plein recrutement, le restaurateur invite les candidats «qui veulent s’amuser, entendre de la bonne musique et travailler dans une ambiance agréable» à se manifester:

resto@liofesta.ca

Perry Marcoux

Course à obstacles Bootcamp-Race en Beauce

La populaire Bootcamp-Race: Mission Les Jarrets Noirs se déroulera ce samedi 16 juin à Saint-René en Beauce. Cette course à obstacles de six kilomètres propose un parcours sportif inspiré d’un entraînement militaire alors qu’un commandant «ordonne» aux participants de se mettre dans la peau d’une jeune recrue et de réaliser différentes missions. Les coureurs devront notamment ramper sous des fils barbelés, franchir des murs, grimper à la corde ou encore soulever des obstacles seul ou à plusieurs. Plus de 25 obstacles devront être franchis dont la traversée des ruines interdites, l’escalade des ponts de billots, la fosse des souvenirs, le marécage impossible et la rivière des Diamants. En 2017, c’est plus de 8500 personnes qui ont participé à la bootcamp-Race au Québec. 

Les départs réguliers débutent à 9h et les départs parents/enfants (9 ans et plus) à 13h30. Rendez-vous au 1311, rang 5, Saint-René de Beauce.

Inscription: tickets.justrun.ca