Contenu commandité

Girard et Martineau

L’implantologie dentaire: pour un sourire à tout épreuve

Vous aimeriez retrouver une confiance absolue dans la solidité de vos dents? Mordre à pleines dents dans la vie, et ce, en toute sécurité? Confiez votre sourire au leader en implantologie à Québec. L’équipe 100% dentiste de Girard et Martineau a la solution pour vous: c’est rapide, accessible et efficace!

Le confort avant tout

Fini les dentiers qui vous empêchent de bien mastiquer et de parler avec assurance. Optez pour le confort inégalé du pont total fixe sur implants. En prime, vos dents n’auront jamais eu l’air aussi naturelles, et ce, sans aucune greffe osseuse. En plus d’être rapide et efficace, la méthode utilisée diminue les coûts de traitement autant que la durée de convalescence. Seule une anesthésie locale étant nécessaire, vous reprendrez rapidement toutes vos activités; y compris celles de mastiquer avec de nouvelles dents solides! 

Société VIA

Faites un cadeau à nos trieurs : recyclez bien !

Au temps des Fêtes, les centres de tri Société VIA reçoivent beaucoup de cadeaux. Bien qu’elle ait récemment modernisé ses installations pour trier finement tout le papier, le carton, le plastique, le verre et le métal qu’elle reçoit, l’entreprise se passerait de recevoir plusieurs autres matières.

En tête de liste des choses à ne jamais mettre au recyclage au temps des fêtes : les arbres et les décorations de toute sorte, notamment les guirlandes et les lumières de Noël qui s’amusent à s’enrouler autour des équipements et donnent des maux de tête aux travailleurs des centres de tri VIA de Lévis, Québec, Rivière-du-Loup et Dégelis. Convenons qu’ils en ont déjà plein les bras à trier quotidiennement le contenu de 25 000 bacs bleus, sans devoir se transformer en lutins enguirlandés lorsque le surplus des fêtes se pointe.

Ainsi, avant de mettre au bac bleu les assiettes de carton, les contenants de plastique, de métal ou de verre, rincez-les. Nos trieurs et recycleurs vous remercient de cet effort qui facilite le recyclage. Pour le papier d’emballage et les enveloppes, s’ils se déchirent bien, ils vont au recyclage. 

Pour tous les sacs de plastique qui s’accumulent dans votre cuisine, VIA suggère de faire un grand sac de sacs bien noué avant de le mettre dans votre bac bleu. Ainsi, les employés du tri n’auront pas à attraper ceux qui virevolteront partout. Finalement, mettre au recyclage le papier de soie reçu avec vos cadeaux… ça va de soi !

Et, en cette veille des Fêtes, Société VIA et le journal Le Soleil s’associent pour vous offrir du papier qui pourra servir à emballer un cadeau. Trouvez-le dans votre journal d’aujourd’hui. Il est fait de papier recyclé et est recyclable à 100 %!

Côtes-à-Côtes Resto Grill

Côtes-à-Côtes Resto Grill : meurtres, mystères et enquêtes

Du salon privé d’un restaurant à la salle de plus grande capacité, la région de Québec regorge de véritables trésors cachés. À l’approche du temps des Fêtes, Le Soleil lève le voile sur les plus beaux endroits où convier vos employés.

« Oui, c’est certain, Rachel me devait de l’argent, mais je ne l’ai pas tuée. Comment va-t-elle me rembourser maintenant ? » Si ce n’est pas le cabaretier Placide Lachance qui a assassiné la belle Rachel Craig, c’est peut-être le propriétaire de la salle de danse pour les deux sexes, l’étrange Edward Yonne ou encore Mary Steward, la sœur jalouse de la pauvre victime… Si c’est elle, le coroner John William Woolsey a été bien imprudent de lui confier cette enquête !

Plongez dans l’histoire criminelle de la ville de Québec. Retrouvez-vous le 29 août 1809 et participez à la résolution de cette enquête périlleuse ! C’est au Côtes-à-Côtes Resto Grill dans le Quartier Petit Champlain que vous vivrez ces émotions fortes. Cette année encore, il vous attend avec une nouvelle énigme à résoudre. Entre collègues, entre amis ou en famille, l’équipe du Côtes-à-Côtes vous convie à une soirée inoubliable. Vous pouvez réserver une soirée privée, mais aussi participer à une des soirées ouvertes à tous. Les premières sont programmées les 3, 10, 17, 23, 25 et 30 novembre ainsi que le 1er décembre. Ne tardez pas à réserver votre table.

Fondation Réno-Jouets

Une seconde vie pour des milliers de jouets

Vous souhaitez offrir des jouets à Noël et économiser de 50 % à 70 % du prix courant d’un jouet neuf ? Avez-vous pensé à Réno-Jouets ? L’organisme à but non lucratif de Québec recueille et redistribue près de 120 000 jouets à chaque année, dont le tiers est offert à petits prix à sa boutique au 2699, rue Watt.

C’est en fait Noël à l’année chez Réno-Jouets. Situé dans le parc industriel Colbert, loin des centres commerciaux et des magasins à grande surface, l’entrepôt regorge de trouvailles, de peluches et de jouets empilés qui attendent patiemment à être offerts ou vendus à un autre enfant. 

Éviter le gaspillage

La directrice générale Annie Asselin a eu l’idée de fonder Réno-Jouets, il y a près de 15 ans, en voyant dans les poubelles de son quartier des jouets en bon état qui étaient abandonnés.

« Je trouvais aberrant qu’on jette des jouets en bon état ou pouvant être réparés. Je voulais leur donner une seconde vie », affirme celle qui a fondé Réno-Jouets et l’a fait croître avec l’aide de partenaires qui ont embarqué dans le projet, soit pour recueillir des jouets (Club Jouet) ou lui offrir des piles (Batteries du Québec) ou encore des fournitures (Canac, Cascades, Sani-Plus). Parmi les fidèles partenaires qui encouragent la Fondation depuis le tout début, il y a Lussier Dale Parizeau, courtiers en assurances et services financiers. Ils sont d’ailleurs les présentateurs du souper-bénéfice depuis plus de 5 ans.

Chaque année, ce sont plus de 5 camions de 53 pieds remplis de jouets qui sont récupérés par Réno-Jouets. Tous les jouets recueillis sont triés en différentes catégories; par la suite, une équipe de bénévoles se charge de les vérifier, de les assembler au besoin et de les laver. Les jouets brisés sont envoyés à la station de réparation tandis que les pièces orphelines sont précieusement conservées pour compléter d’autres jeux. 

Une boutique accessible

Le magasin ouvert à la population est semblable à tout autre magasin de jouets. Dès leur entrée, les enfants sont émerveillés. Les murales peintes sur les murs dynamisent le lieu et des jouets de toutes sortes sont soigneusement alignés. « Ce qui fait la différence c’est que nos jouets ne sont pas emballés. Les enfants peuvent les manipuler. Ce sont des jouets qui ont déjà été aimés par un enfant et qui feront le bonheur d’un autre », ajoute Mme Asselin. 

Sur les étagères de la boutique, les jouets sont divisés en catégories : des livres par centaines, des blocs, des jeux de société, des figurines et des poupées. Il y a même une section réservée aux jouets Fisher-Price d’une autre génération qui fait accourir les collectionneurs.

Davie est prêt

Tourné vers l'avenir de la construction navale canadienne

Vous constaterez clairement que cette entreprise a pris un important virage pour devenir un leader dans son domaine au Canada. Avec sa nouvelle administration et l’expertise qu’elle a développée au cours des deux dernières années, cette entreprise vient de démontrer qu’elle est en mesure de relever les défis les plus importants de son industrie.

Nous vous présentons cette publication spéciale au sujet de l’entreprise Chantier Davie Canada.

À travers les témoignages que nous avons obtenus, et dans nos recherches menées sur l’importance de ce chantier maritime dans son milieu, nous constatons que Davie est un pilier dans son domaine. Malheureusement dépendante de l’octroi de contrats de rénovation et/ou de construction navale provenant des gouvernements, l’entreprise Davie est limitée dans son expansion.

Vous pourrez lire, dans ce cahier spécial, ce que Davie procure dans son milieu et dans son domaine. D’entrée de jeu, le maire de Lévis, M. Gilles Lehouiller donne un aperçu de son apport dans la région de Lévis mais ailleurs au Québec, de même qu’au Canada.

Alex Vicefield, président du chantier Davie, qui pourrait en tenir rigueur au gouvernement fédéral, opte plutôt pour une attitude positive en traçant le bilan des réalisations de l’équipe qu’il dirige. Car, pour lui, Davie est une affaire d’équipe et la livraison du dernier navire Asterix, alors que Davie a assuré tous les risques de dépassements de coûts, représente une vitrine d’innovation qui mérite d’être considérée.

Nous vous parlons également de plusieurs partenaires du chantier Davie dans cette publication. C’est le cas des représentants de ses travailleurs, la Confédération des Syndicats Nationaux, qui travaillent de concert avec la direction de l’entreprise pour assurer la pérennité du chantier maritime. Il est effectivement rare qu’un syndicat travaille main dans la main avec un employeur dans un dossier commun, et ce fut le cas pour la dernière intervention faite à Ottawa auprès de plusieurs ministères fédéraux, nous dit M. Jacques Létourneau, le président de la CSN.

Et lorsqu’on parle de partenaires, on doit inévitablement considérer les entreprises sous-traitantes et fournisseurs de biens et services pour le chantier maritime. Le président du Groupe Beaudoin, M. Carl Beaudoin, révèle que Davie a permis à son entreprise de maintenir en emploi plus de 40 personnes au cours des deux dernières années. Son confrère du groupe Medial, M. Marcel Curodeau, pour sa part, est en mesure de constater le professionnalisme du chantier maritime en matière de santé et de sécurité au travail.

Et si Davie fournit des emplois indirects à autant de personnes, c’est ce qui permet à Échafaudages Plus de réinvestir dans son avenir pour approfondir dans son expertise, nous dit M. Jonathan Burns.

Enfin, ce cahier spécial vous exposera les principaux enjeux de la situation actuelle qui prévaut chez Davie, un chantier maritime qui mérite sa place dans son domaine.

Lisez le cahier dans sa version intégrale dès maintenant

Telus

1,1 million pour des organismes de la grande région de Québec

L’engagement communautaire de TELUS est une caractéristique forte de la société. Elle se distingue depuis de nombreuses années par son implication dans les collectivités. « Nous donnons où nous vivons » est bien plus qu’un slogan, c’est une réalité de tous les jours.

L’engagement communautaire

« Le Comité d’investissement communautaire de TELUS à Québec est heureux de soutenir, encore une fois cette année, des organismes qui font de la capitale un endroit où il fait bon vivre et grandir. Il est inspirant de constater la différence que font nos investissements dans le développement des organismes et dans la vie de nos quartiers.», souligne René Rouleau, président du Comité d’investissement communautaire de TELUS à Québec. 

Dans le cadre de la Célébration communautaire de TELUS, 1,1 million de dollars ont donc été remis à une cinquantaine d’organismes qui contribuent à l’essor des communautés dans la grande région de Québec. Voici quelques exemples d’organismes présents sur le ­territoire couvert par le Comité d’investissement ­communautaire de TELUS à Québec qui ont reçus un fi­nancement en 2017 :

  • Les Patros de Roc-Amadour et de Charlesbourg;
  • L’Orchestre symphonique de Québec et les Violons du Roy;
  • Les Grands Frères, Grandes Sœurs du Lac-St-Jean Nord et de Trois-Rivières;
  • La Fondation Santé Beauce-Etchemin, et;
  • Nature Québec.

« TELUS démontre son engagement de citoyen corporatif en combinant bénévolat et contribution financière pour soutenir des causes porteuses. Ce leadership communautaire a un effet transformateur à Québec depuis la fondation du Comité en 2011 », ajoute René Rouleau.

Prix Coup de chapeau

Pour la première fois cette année, TELUS a remis le prix Coup de chapeau qui reconnaît publiquement l’apport d’un organisme à la vie communautaire de la région. La Fondation du Centre Psycho-Pédagogique de Québec est le récipiendaire de ce premier prix.

« C’est pour nous un grand privilège de recevoir la reconnaissance Coup de chapeau et nous tenons à remercier notre précieux partenaire TELUS qui contribue concrètement, depuis maintenant 10 ans, à la réussite scolaire et sociale d’enfants nécessitant un encadrement spécialisé pour y arriver.

Nos succès, nous les partageons avec eux, car grâce à leur implication, une multitude de projets scolaires ont vu le jour, permettant ainsi à des centaines de jeunes de vivre des réussites à l’école », a déclaré Mme Carole Marchand, présidente de la Fondation.


Branché - Congrès annuel du RQRA

Hommage à quatre employées ambassadrices

C’est dans le cadre de son congrès annuel tenu au Fairmont Le Reine Elizabeth que le Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA) a dévoilé, le 15 novembre, le nom des gagnantes des Prix reconnaissance employés ambassadeurs 2017. Plus de 500 invités ont alors rendu hommage notamment à Catherine Tremblay, à Sabrina Langlois, à Solange Duguay et à Ange-Marie Gagné en raison de leur excellence au travail et de leur engagement envers l’amélioration de la qualité de vie des aînés.

Créatrices de partenariat

Récréologues à la Résidence Les Jardins Lebourgneuf à Québec, Catherine Tremblay et Sabrina Langlois ont gagné le Prix engagement social et communautaire. En plus de créer des partenariats avec des écoles qui accueillent des étudiants vivant certaines difficultés, elles ont pris sous leurs ailes un bon nombre de stagiaires issus de ces écoles. Grâce à cette initiative, les étudiants ont pris confiance en leurs capacités et se sont rapprochés du monde du travail, sans compter une plus grande participation des aînés à la vie sociale de leur communauté. Un partenariat gagnant !

Branché Fondation IUCPQ

Novembre : mois de sensibilisation au cancer du poumon

Novembre est le mois de sensibilisation au cancer du poumon. À cette occasion, l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec - Université Laval (Institut) et sa fondation dévoilent leur nouvel Indice Poumons. Ce dernier met en évidence les perceptions erronées des Québécois et déboulonne certains mythes entourant ce cancer sournois. Durant tout le mois de novembre, leur Escadron Poumons, composé d’experts de l’Institut, ira à la rencontre de la population de la Capitale-Nationale pour expliquer cette problématique.

Indice Poumons

Un sondage CROP via panel Web a été réalisé auprès de 500 Québécois âgés de 18 ans et plus des régions de la Capitale-Nationale et de l’est du Québec du 25 septembre au 3  octobre 2017. « Les résultats de ce sondage sont clairs : il existe encore un écart important entre la réalité et les idées partagées par la population en ce qui a trait au cancer du poumon », affirme la Dre Catherine Labbé, pneumo-oncologue à l’Institut.

Mythes et réalités

La moitié de la population croit qu’en arrêtant de fumer, le risque de développer un cancer du poumon se rapproche d’une personne n’ayant jamais fumé. Toutefois, il faut au moins 20 ans d’abstinence pour que le risque soit comparable. Également, 4 personnes sur 10 croient que les cancers du sein, de la prostate ou colorectal sont plus meurtriers que le cancer du poumon. Pourtant, celui-ci tue chaque année plus de personnes que ces trois cancers réunis. Penser qu’être non-fumeur nous met à l’abri du cancer du poumon est aussi un mythe : les non-fumeurs peuvent aussi développer cette maladie. Enfin, contrairement à ce que pense un tiers de la population, le cancer du poumon progresse de façon insidieuse et, à ses débuts, les symptômes sont souvent peu apparents.

Branché - IAPQ

Prix d’excellence de l’administration publique du Québec

Valoriser l’administration publique et promouvoir les meilleures pratiques sont les fondements de la mission de l’Institut, une mission à laquelle la nouvelle présidente adhère totalement. Madame Barbe est à la barre du conseil d’administration de l’IAPQ depuis le printemps dernier et elle souhaite poursuive cette mission en contribuant, à sa façon, au rayonnement des administrations publiques au Québec.

Comptant plus de 36 ans de carrière au sein des administrations publiques fédérale et provinciale, Christiane Barbe a occupé divers postes dans la haute fonction publique, dont à titre de sous-ministre ou de dirigeante d’organisme. « Tout au long de ma carrière, j’ai rencontré des personnes qui ont mené à bien des projets innovants et souvent fort complexes et ils avaient tous un même objectif : améliorer les services aux citoyens. En tant que présidente de l’Institut, je crois important de m’investir en valorisant les meilleures pratiques, en favorisant le transfert des connaissances et en célébrant l’excellence des administrations publiques », insiste Christiane Barbe.

D’ailleurs, le 2 novembre, se tenait la cérémonie de remise des Prix d’excellence de l’administration publique du Québec, événement où sont mises en valeur les réalisations innovantes issues de divers horizons des administrations publiques. 

Les administrations publiques sont en constante évolution et doivent s’adapter aux nouvelles réalités économiques, sociales, environnementales, technologiques, etc. Madame Barbe croit qu’en valorisant les efforts du personnel, on favorise aussi l’émergence de nouvelles idées pour offrir de meilleurs services aux citoyens. Les Prix d’excellence sont une occasion unique de faire connaître ces projets novateurs qui sauront servir d’exemples de réussite et susciter l’innovation. À son avis, « il y a une réelle nécessité de faire connaître à toute la population ces projets. Soyons fiers de nos administrations publiques au Québec ! »

L’information complète au sujet des prix et des lauréats se trouve dans le site Web de l’Institut d’administration publique de Québec : IAPQ.qc.ca