[Boomers] Une retraite active

Un nouvel animal de compagnie pour la retraite

Vous avez toujours rêvé d’avoir un animal de compagnie, mais les longues heures passées au travail vous ont fait abandonner cette idée. Maintenant que vous êtes à la retraite et que vous avez beaucoup de temps libre devant vous, l’envie vous reprend d’adopter un nouveau compagnon.

Voici quelques points à considérer avant de vous rendre dans un refuge ou à l’animalerie de votre quartier:

Santé mentale et physique 

Plusieurs études ont démontré que le fait de posséder un animal de compagnie a un impact positif sur la santé. Parmi les bienfaits de la zoothérapie, on peut mentionner la réduction de l’anxiété et du stress, l’amélioration de l’estime de soi, la diminution du sentiment de solitude et l’augmentation générale du bien-être. Les animaux aident également les humains à socialiser entre eux en facilitant les interactions. 

Bien des gens achètent un chien comme animal de compagnie pour se remettre en forme. La promenade quotidienne avec Pitou aurait une incidence directe sur la réduction des risques de maladies cardiovasculaires. Une étude australienne sur la marche a révélé que les retraités qui avaient un chien étaient bien plus susceptibles d’atteindre leurs objectifs d’activité physique quotidienne recommandés par rapport aux autres personnes du même groupe d’âge.

Si vous n’avez pas été actif depuis un certain temps, mieux vaut toutefois éviter de vous procurer un jeune chien actif qui risquerait de vous faire tomber et opter plutôt pour un chien plus âgé dans un refuge. Les personnes à mobilité réduite préfèreront quant à elles, un animal qui nécessite moins d’attention et de soins comme un chat ou un hamster.

Pensez à plus long terme

Un chien peut vivre une douzaine d’années et un chat, entre 15 et 20 ans. Si vous êtes actuellement propriétaire et que vous songez vendre votre maison pour aller vivre en résidence dans quelques années, vous serez peut-être obligés de vous départir de votre animal. Très peu de résidences acceptent les animaux de compagnie, car leur présence rend la cohabitation difficile avec les autres résidents. La plupart préfèrent organiser des activités de zoothérapie ou encore se procurer quelques animaux qui pourront être cajolés par tous les résidents.

Vous voulez voyager? Un peu, beaucoup? Qui s’occupera de votre animal pendant votre absence? Si vous avez l’intention de passer vos hivers sur la Costa del Sol ou au Mexique, il est peut-être préférable d’attendre encore quelques années avant de vous procurer un animal de compagnie.

N’oubliez pas qu’un animal nécessite absolument un niveau d’engagement élevé. Vous devez le nourrir, le laver et voir à tous ses besoins élémentaires. En retour, votre petit compagnon vous apportera tout l’amour et l’attention que vous souhaitez. Pas surprenant que certaines personnes préfèrent la présence d’un animal à celle des autres membres de leur propre espèce.