Boomers

Résidences pour aînés: un choix pour penser à vous

Faire le choix de vivre dans une résidence pour aînés, c’est s’accorder bien des surprises agréables. Terminé la tonte de gazon et le déneigement. Et adieu solitude! En résidence, les possibilités sont multiples. Il n’en tient qu’à vous de renouer avec vos passions ou d’en découvrir de nouvelles. Vous y trouverez assurément votre coin de paradis.

«Je ne m’attendais pas à me faire des amis aussi vite. Je pensais que tout le monde allait être plus vieux que moi, mais non ! Je me suis adaptée rapidement.» Thérésa a trouvé, depuis un an, lorsqu’elle a croisé Linda, une nouvelle amie. Depuis, elles sont inséparables. Découvrez leur témoignage sur le site blogue.jeunes-aines.com/.

Quand l’amour frappe à la résidence

«Je l’ai aperçue la première fois que je suis venu à la résidence. Je n’aurais jamais pensé que c’était possible, mais ça a été un coup de foudre ! », raconte Jean-Jacques Bourgeois. Sa compagne, Rita Drolet, confirme d’un signe de tête. Ce fut, pour elle aussi toute une surprise de tomber sous le charme de son nouveau voisin.

Poursuivre ses passions

Des murs safran, des éléments décoratifs rouges un peu partout, un plafonnier à l’allure cosmique, le lieu de vie d’Annie Pastor dégage une chaleur accueillante. «Mon appartement, c’est mon sanctuaire», nous confie la
dame qui occupe cet espace avec son chien Molly. Elle a foulé le sol de la majorité des pays depuis que, toute jeune, elle est tombée amoureuse de la géographie.

«Ce que j’aime ici, c’est qu’on nous permet de faire des choses qui nous rappellent notre ancienne vie, nos passions», lance cette voyageuse chevronnée qui organise aujourd’hui des excursions pour ses pairs.

Quand l’assiette est source de joie

«La première fois que j’ai mis les pieds ici, Mme Rouge m’a apporté un chou à la crème. Tout s’est joué à partir de ce moment-là: si la nourriture était bonne, je savais que tout le reste allait être bon!» Denis Duffort se souvient avec émotion de ce premier contact avec sa résidence. Conquis par les recettes élaborées en salle à manger, le grand gourmand se permet à l’occasion d’y ajouter son grain de sel.

« Il fait d’ailleurs d’excellents commentaires, explique gaiement Anne Rouge, cheffe d’origine suisse. Il m’aide, car mon objectif est de faire plaisir aux résidents. On veut toujours chercher à satisfaire les goûts de notre clientèle, à ramener de bons souvenirs.» La complicité entre Anne Rouge et son «goûteur» va d’ailleurs aboutir à la création d’ateliers de dégustations pour que tous les résidents profitent du bonheur de bien manger.

Le RQRA

Organisme à but non lucratif, le RQRA rassemble près de 760 membres, gestionnaires et propriétaires de résidences pour aînés qui sont à la tête de plus de 90 000 unités locatives, partout au Québec. Tous veillent au bien-être des aînés en leur offrant un lieu sécuritaire où ils se sentent chez eux, où ils reçoivent des services et des soins d’assistance de qualité, et où ils conservent aussi longtemps que possible leur autonomie et le libre choix d’organiser leur vie. 

www.rqra.qc.ca

Retrouvez des témoignages et de l’information sur : jeunes-aines.com et blogue.jeunes-aines.com