Boomers

Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic: sa retraite, partir du bon pied

Vous avez travaillé toute votre vie, mis de l’argent de côté et espérez vieillir en santé? Pour protéger vos droits et demeurer informés, l’AQRP est votre meilleure alliée. Bien encadrés, vous n’aurez plus qu’à en profiter!

Fondée en 1968, l’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic compte aujourd’hui plus de 32 000 membres répartis en 17 régions à travers la province. «En plus de faire bénéficier nos membres de nombreux avantages économiques, nous sommes là pour les sensibiliser, les protéger et les informer sur les enjeux de société auxquels sont souvent confrontés les nouveaux retraités», affirme Lynda Guenette, directrice générale de l’AQRP. «En ville comme en région, nous sommes très près de nos membres.»

Défendre les droits des retraités 

L’Association se fait un devoir de rester à l’affût de l’actualité et d’être proactive auprès des gouvernements dans les dossiers plus sensibles touchant les retraités et les préretraités. «Nous maintenons des contacts réguliers avec les élus municipaux ainsi qu’avec les personnes en poste dans les paliers supérieurs des gouvernements. C’est important de rester vigilants pour protéger les droits de nos membres». L’Association voit une nécessité immédiate d’établir un véritable plan d’action pour s’assurer de répondre aux besoins des aînés. «Ils seront bientôt très nombreux. Il faut agir immédiatement et développer un plan sociétal pour le futur. Ça presse», affirme la directrice.

Pour répondre aux questions de ses membres en matière de défense des droits, l’Association offre une ligne téléphonique gratuite. «C’est principalement une ligne de référencement et d’orientation afin de guider les retraités vers les services et ressources appropriés.» 


« Une retraite se prépare des années à l’avance. Commencez tôt à cultiver des passions, à investir et à planifier vos projets. La retraite n’est pas une finalité, c’est plutôt le début d’une nouvelle vie. »
Lynda Guenette, directrice générale de l’AQRP.

S’informer et socialiser

Selon Lynda Guenette, l’un des facteurs les plus importants pour réussir sa retraite est de conserver une vie sociale active. «La première année, on se sent en vacances. Puis voilà que l’année suivante, on réalise que notre réseau social a déjà diminué. D’où l’importance d’une association comme la nôtre qui voit à développer des liens et de nombreuses activités sociales et culturelles.» Voyages de courte durée, déjeuners-causeries et conférences sont au programme avec des sujets comme l’importance de dénoncer la maltraitance des aînés, les secrets de l’assurance voyage, la fraude financière, l’emploi: une destination possible à la retraite, et autres. «Les retraités d’aujourd’hui sont beaucoup plus actifs. Ils se tiennent plus en forme et ils veulent demeurer informés.» L’Association a donc adapté le contenu de sa revue en conséquence et elle offre maintenant un blogue grand public, de même que des webinaires portant sur différents sujets tels que  comment jardiner sans se blesser ou la planification financière à la retraite. «Nous travaillons à protéger les acquis des retraités et à limiter le stress lié à leur nouvelle situation.»

Lynda Guenette, directrice ­générale de l’AQRP.

Des rabais avantageux

L’Association a plus de 95 partenaires et offre plusieurs avantages exclusifs à ses membres. «Notre association avec La Capitale Assurance et services financiers est un mariage tout à fait naturel. Avec eux, nous assurons à nos membres des rabais substantiels en assurance automobile, habitation et véhicule récréatif, en plus d’offrir un produit individuel d’assurance maladie ainsi qu’un régime collectif d’assurance vie.» 

Bonne route!

L’Association souhaite que ses membres restent actifs, en santé et libres. «Plusieurs retraités sont confrontés à la peur de perdre leur permis de conduire. Notre programme Bonne route! permet d’améliorer leur confiance au volant, de revoir le code de sécurité routière et de prendre conscience de leurs mauvaises habitudes de conduite afin de les corriger.»

aqrp.ca