Opératrice de machines en récolte du bois.

Une forêt de possibilités

Une forêt d’emplois possibles

Au Québec, les métiers de la forêt et du bois représentent près de 60 000 emplois directs. Ce nombre double si l’on y ajoute les emplois indirects et ceux liés aux activités récréotouristiques et à l’exploitation de produits forestiers non ligneux. Certains métiers sont connus, d’autres beaucoup moins, et tous ont grandement évolué dans le temps grâce à la mécanisation, aux progrès technologiques et à l’implantation des pratiques pour un développement durable. Des milliers d’emplois seront à combler au cours des prochaines années dans cette industrie tournée vers l’avenir. Voici un survol de ses grands secteurs.

L’aménagement durable de la forêt

Selon le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), l’aménagement durable des forêts a pour but de maintenir ou d’améliorer la santé à long terme des écosystèmes forestiers, afin d’offrir aux générations d’aujourd’hui et de demain les avantages environnementaux, économiques et sociaux que procurent ces écosystèmes. Que ce soit en forêt privée ou en forêt publique, les travailleurs forestiers s’appliquent à aménager la forêt de façon durable tout en favorisant sa régénération pour les besoins futurs. Les métiers sont passionnants, les tâches diversifiées, les outils sophistiqués et performants et les considérations environnementales, bien réelles. 

Les principaux métiers en aménagement:

  • Abatteur manuel
  • Acériculteur
  • Ingénieur forestier
  • Opérateur de machines en récolte du bois
  • Opérateur de machines en voirie forestière
  • Ouvrier sylvicole
  • Technicien forestier
  • Technologue forestier
Affûteur.


Le bois et sa transformation

Les spécialistes de la transformation peuvent participer à la fabrication de produits bien connus, tels que le bois de charpente, mais également à la conception de produis novateurs, tels que la poutre de bois lamellé-collé ou des produits d’usage courant comme des aliments (dont la crème glacée), des cosmétiques, des médicaments, des tissus et des écrans à cristaux liquides, conçus à partir de la cellulose, l’hémicellulose ou la lignine du bois. La transformation du bois au Québec est synonyme d’innovation, de technologie et de qualité. Que ce soit en gestion, planification, production, commercialisation ou recherche et développement, les défis des travailleurs de ce domaine sont stimulants et les possibilités de carrière sont diverses et nombreuses. 

Les principaux métiers en transformation :

  • Affûteur
  • Classificateur de bois
  • Ébéniste
  • Ingénieur du bois
  • Scieur et opérateur d’équipements de scierie
  • Technologue en transformation du bois
Ingénieurs du bois.

La protection de la nature et le récréotourisme

Le domaine de la protection et du récréotourisme emploie des spécialistes qui participent à des recherches scientifiques ou veillent à l’application de mesures pour protéger la faune et la flore de nos forêts. D’autres contribuent à mettre en valeur le milieu forestier par le biais de l’aménagement de sentiers, du guidage d’activités réalisées en forêt ou encore de l’interprétation de la nature. Les objectifs des métiers de ce secteur ne vont pas à l’encontre de ceux de l’aménagement forestier et de la transformation du bois, qui respectent les règles d’un développement durable de nos forêts tout en maintenant leur accessibilité et en préservant leurs écosystèmes.

Les principaux métiers en protection:

  • Agent de conservation de la faune
  • Agent de développement écotouristique
  • Agent de protection des forêts contre le feu
  • Arboriculteur-élagueur
  • Biologiste
  • Écoconseiller
  • Guide de chasse et pêche
  • Interprète du milieu naturel
  • Technologue de la faune et de la flore
Agente de conservation de la faune.


À propos des métiers de la forêt et du bois :

  • Il existe des métiers pour tous les goûts : travail en forêt, en usine, en laboratoire ou dans un bureau, permanent ou saisonnier, en ville ou en région.
  • Les formations se donnent au niveau professionnel, collégial et universitaire partout au Québec.
  • Une foule de technologies, en constante évolution, sont utilisées : positionnement par satellite, imagerie 3D, drones, machinerie ultrasophistiquée, etc.
  • Ces métiers font une différence pour l’environnement et dans la lutte contre les changements climatiques; le bois est une ressource renouvelable et plus écologique que l’acier, le béton ou l’aluminium.
  • Les filles ont leur place en foresterie et y sont de plus en plus nombreuses.

Visitez le site Touche du bois pour découvrir les possibilités de carrière et de formation des métiers de la forêt, du bois et de la protection de la nature. www.touchedubois.org

Marie-Pier Croteau, responsable communication et événements à l’AF2R