Contenu commandité
À Québec, on dit oui à la courtoisie
Courtoisie Québec
À Québec, on dit oui à la courtoisie
Êtes-vous courtois sur la route? Ralentir, être attentif, respecter la signalisation routière, prioriser la sécurité des enfants, etc.: Et si nous nous donnions collectivement la mission d’intégrer aussi de saines habitudes d’utilisation de la route? Durant les huit prochaines semaines, Le Soleil vous présente cette série, qui s’appuie sur la Stratégie de sécurité routière 2020- 2024 de la Ville de Québec et qui présentera différentes façons d’adopter un comportement courtois au volant. Semaine 2 : le partage de la route.
Partager
 Le partage de la route

Courtoisie Québec

 Le partage de la route

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Plus qu’un espace de circulation, la route est également un endroit où se côtoient chaque jour les différents usagers. Le partage de la route se vit notamment entre les automobilistes, les camionneurs et les motocyclistes, notamment, mais aussi avec les piétons et les cyclistes.

Le saviez-vous? Le Code de la sécurité routière exige que les automobilistes s’immobilisent aux passages pour piétons dès qu’une personne signifie son intention de traverser la voie. Force est de constater que le règlement n’est pas toujours respecté. «Je rêve encore du jour où les piétons de Québec souhaitant traverser la rue n’auront qu’à faire un signe de la main pour que les véhicules et les cyclistes leur cèdent le passage», avait souhaité le maire Régis Labeaume, en conférence de presse. C’est pourquoi la Ville de Québec intensifiera ses campagnes de sensibilisation et de contrôle afin que tous les citoyens adoptent ce changement de culture.

Dans sa nouvelle Stratégie, la Ville prévoit également l’aménagement ou la réfection de nouveaux trottoirs, lesquels seront installés en priorité dans les secteurs où la fréquence et la gravité des collisions impliquant des piétons sont plus grandes.

Le vélo comme moyen de transport

Le vélo comme moyen de transport

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Jessica Lebbe n’a pas de permis de conduire. Jusqu’à la mi-novembre, elle se déplace uniquement à vélo, sauf les jours de pluie.

Un trajet de 12 minutes seulement, mais qui comporte son lot d’intersections et d’artères achalandées, en plein cœur de Limoilou. «Il faut être très vigilant sur la 3e Avenue : non seulement envers le trafic, mais aussi vers les portières des voitures qui sont stationnées. C’est pourquoi je roule toujours à l’extrémité gauche de la voie cyclable, ce qui dérange parfois les automobilistes.» Animatrice et directrice de la programmation d’une radio communautaire, elle doit aussi régulièrement se déplacer en ville pour assister aux événements. «Dans les dernières années, le réseau cyclable s’est grandement amélioré en ville. Il y a quelques lacunes, mais, dans l’ensemble, je me sens en sécurité.»

Dans les faits, le réseau cyclable s’élargit à chaque année: plus de 22km de voies cyclables ont été ajoutés en 2019 et 13km supplémentaires sont prévus cette année.

Or, il est démontré que l’ajout de voies cyclables sécuritaires a pour effet d’augmenter le sentiment de sécurité et d’encourager la démocratisation du vélo. Résultat : ce ne sont plus seulement des sportifs qui empruntent ces voies. Ce sont aussi des travailleurs, des étudiants, des familles, des gens qui font leurs courses, comme Jessica.

Ils ont dit...

Courtoisie Québec

Ils ont dit...

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Le Soleil a donné la parole à quelques citoyens relativement à la sécurité routière à l'occasion de la rentrée scolaire. Lisez ce qu'ils ont dit…
Normand Guy
Les rues partagées

Courtoisie Québec

Les rues partagées

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
Avez-vous emprunté l’une des nouvelles rues partagées? S’inscrivant dans une tendance mondiale, elles se sont récemment ajoutées au paysage urbain. C’est que, pour la saison estivale, la Ville de Québec en a implanté dans chaque arrondissement, invitant les citoyens à se déplacer de façon sécuritaire et en tout respect des consignes de distanciation physique

Qu’est-ce qu’une rue partagée? Celle-ci accorde la priorité aux piétons et aux cyclistes sur la voie publique. La vitesse automobile y est alors abaissée à 20 km/h, car la chaussée est occupée par tous les usagers.

À Québec, la rue Sault-au-Matelot (Vieux-Québec) et la rue Sainte-Claire (Saint-Jean-Baptiste) en sont les premiers exemples. D’autres rues ou tronçons se sont ajoutés cet été, pour atteindre un nombre de 30. Les rues ont été choisies selon différents critères, notamment l’accès aux commerces de proximité, ou aux espaces verts; être résidentielle, commerciale, touristique ou historique et être prisée des piétons et des cyclistes et se situer dans un milieu urbain à forte densité de population. Empruntez-les lors de vos déplacements actifs! 

Les rues aménagées sont en place jusqu’au 15 octobre.

Cédez le passage!

Courtoisie Québec

Cédez le passage!

Capitales Studio
Une réalisation du service de la promotion
À un passage pour piétons, qu’il soit jaune ou blanc, vous devez vous arrêter dès qu’une personne s’y engage ou manifeste clairement son intention de traverser.

Le saviez-vous? Le marquage blanc est utilisé près des intersections contrôlées par des feux de circulation ou des panneaux d’arrêts. Tandis que le marquage jaune sert à distinguer les traverses situées en milieu de rue ainsi qu’aux intersections non contrôlées.

D’ici 2024, la Ville révisera d’ailleurs la signalisation et le marquage de chacune des 2000 traverses piétonnes sur son territoire. Elle ajustera de plus l’aménagement des intersections où le respect de la priorité aux piétons causerait toujours problème.

En chiffre...

Courtoisie Québec

En chiffre...

Le nombre de déplacements en vélo est en forte augmentation à Québec. En 2019, il y a eu:

•    Près de 95 000 passages sur l’axe de la 3e Avenue
•    Plus de 136 000 passages dans la rue du Pont
•    Plus de 204 000 passages dans le corridor Père-Marquette