Incendie rue Saint-Jean, 1982

250 ans des pompiers de Québec

Cheminement d’un appel au 9-1-1: qu’en est-il ?

Voici les différentes étapes lorsque votre appel arrive au 9-1-1
  • Les lignes terrestres sont transmises à la centrale 9-1-1 res­pon­sable du territoire d’où émane l’appel (il existe plusieurs centrales d’appels). Ceux qui proviennent d’un téléphone porta­ble aboutissent quant à eux majoritairement à la centrale responsable du territoire de la tour d’émission du cellulaire.
  • Le répartiteur 9-1-1 qui prend l’appel procède à une prise d’information qui permet de déterminer les services requis et de vérifier si l’appel est effec­tué au bon secteur.
  • La centrale 9-1-1 de la Ville de Québec coordonne les activités du SPCIQ et du SPVQ. Lorsque l’appel requiert l’intervention d’un autre service (Sûreté du Québec, ambulanciers, etc.), celui-ci leur est acheminé.
  • En ce qui concerne le SPCIQ, la répartition sera attribuée à chaque type de véhicule nécessaire le plus près du lieu d’intervention.
  • La centrale (9-1-1) fait sonner une alarme dans les 16 caser­nes de la ville et mentionne les véhicules répartis ainsi que l’emplacement et les détails de l’appel.
  • Dans tous les véhicules et casernes se trouve un ordinateur portable qui indique l’emplacement et les détails de l’appel. Chaque véhicule doit confirmer qu’il a bien pris l’appel.
  • Selon la nature de l’appel, des processus préétablis déterminent le nombre et les types de véhicules requis à chaque intervention.
  • Toutes ces étapes sont effectuées à l’aide du logiciel RAO (Répartition assistée par ordinateur) de la Ville de Québec.
  • Les véhicules autopompe, pompe-échelle et de spéciali­sation (sauvetage nautique, intervention en présence de matières dangereuses et sauvetage technique) doivent avoir à leur bord un minimum de quatre pompiers. Pour les véhicules échelle à timonier, le seuil minimal est fixé à trois et en ce qui a trait aux véhicules échelle sans pompe et citerne, ils peuvent circuler avec un seul pompier à l’intérieur.
  • D’autres services sont souvent nécessaires sur les lieux d’une intervention (Hydro-Québec, Énergir, Croix-Rouge, Réseau de transport de la Capitale, police, etc.). L’officier responsable des opérations terrain spécifie ses besoins à la centrale 9-1-1 par l’entremise des radios portatives et la centrale assure le suivi auprès des services.