Éric Gosselin, 10e président de l’Asssociation des pompiers professionnels de Québec (APPQ)

250 ans des pompiers de Québec

À chaque époque ses défis

Fondée il y a 71 ans, l’Association des pompiers professionnels de Québec (APPQ) rassemble la communauté qu’elle représente, tout en relevant les défis qui justifient son existence. Relations de travail, desserte adéquate du territoire en matière de délais prescrits, d’équipements et d’embauches: l’APPQ travaille sur tous les fronts.

Fondée il y a 71 ans, l’Association des pompiers professionnels de Québec (APPQ) rassemble la communauté qu’elle représente, tout en relevant les défis qui justifient son existence. Relations de travail, desserte adéquate du territoire en matière de délais prescrits, d’équipements et d’embauches: l’APPQ travaille sur tous les fronts.   

En poste depuis 2006, Éric Gosse­lin en est le 10e président en titre et le plus ancien de toutes les unités syndicales actuellement actives à la Ville de Québec. «En 1948, l’APPQ comptait 260 pompiers, lieutenants et capitaines, ce qui est considérable étant donné la taille de la zone desservie, relève-t-il. D’un point de vue historique, les fusions municipales – qui ont entraîné celles des services des incendies – constituent un virage très important.» 

Chaque génération de pompiers a connu des événements marquants, fait valoir le président. «La guerre des motards qui sévissait au milieu des années 90 reste gravée dans  ma mémoire. Pour ma part, cet épisode m’a enseigné mon métier. Les cocktails Molotov faisaient en sorte qu’on pouvait sortir plusieurs fois par jour, ce qui a augmenté mon niveau d’expérience. Maintenant, nous sommes à l’heure du renouvellement massif des effectifs.» 

Il y a les époques, puis il y a les causes. Un an avant la création officielle de l’APPQ, les pompiers de Québec ont embrassé celle des enfants défavorisés. Ils commencent ainsi à fabriquer et à réparer des jouets. Cette activité conduira à la mise sur pied de L’Arbre de Noël. Aujourd’hui, un comité est chargé d’acheter des jouets neufs pour les plus démunis – mais aussi pour les enfants hospitalisés – grâce à un prélèvement sur la paie des membres.

L’Association des pompiers professionnels de Québec (APPQ)