Grands feux Loto-Québec

Les feux de la danse

C’est la fête sur les quais de Québec et de Lévis! Tant sur la place des Canotiers qu’au Quai Paquet, les spectateurs affluent pour danser… en attendant que le ciel s’illumine de ses feux d’artifice.

C’est dans une ambiance survoltée, au son de la musique des années 1980, que la deuxième soirée des Grands Feux Loto-Québec s’est amorcée jeudi. Après une danse country le jeudi précédent, c’était la nostalgie des épaulettes, du fluo et des coiffures crêpées qui a pris d’assaut les quais. Les Grands Feux Loto-Québec ont fait revivre cette période sur des airs de Madonna, d’Eurythmics, de Michael Jackson et autres tubes de la culture pop. 

Plein art

Cinq bonnes raisons d’y faire un tour

Destination unique de création, de rencontre et de savoir-faire, Plein Art invite à redécouvrir les métiers d’art et le talent local, à l’intégrer à son quotidien, à le valoriser, bref, à créer ensemble. Ouvert depuis hier soir, le grand rendez-vous estival est de retour, pour 13 jours de festivités sur les quais du bassin Louise. Vous hésitez ? Voici cinq bonnes raisons de visiter et de participer à cette 38e édition.

TOP CINQ

UN : Des rencontres enrichissantes et surprenantes

Derrière chaque bijou minutieusement assemblé, chaque objet longuement sculpté ou travaillé, chaque création originale, se tient un artisan talentueux et passionné. Ils sont en fait plus de 140 artisans à se tenir derrière leur kiosque et leurs créations, toujours prêts à vous présenter le fruit de leur travail et la démarche qui l’a précédé. Ébénistes, joailliers, céramistes, maroquiniers, couturiers, verriers, etc. : tous les métiers d’art y sont représentés.

Vous risquez également d’y croi­ser l’animateur et épicurien Christian Bégin qui est porte-parole de Plein Art pour une deuxième année. Engagé et sympathique, il aime discuter avec les artisans et le public et connaître les démarches artistiques de chacun. «Ce sont des retrouvailles avec des gens qui m’inspirent, dit-il. C’est une façon aussi pour moi de m’abreuver à la solidarité et à la force salutaire de “l’être ensemble ”, du “possible de faire autrement”».

75 ANS, ÇA SE FÊTE!

Les rencontres du 26 juillet

Notre photographe Caroline Grégoire sillonnera, cet été, les rues de Sillery–Saint-Louis-de-France afin de capturer, avec son appareil, un moment unique dans la vie des résidents.

Les mercredis de juillet et d’août, pour le 5 à 7, les restaurateurs de l’avenue Maguire vous proposent Je Maguire mes cocktails. Je m’y suis rendue et j’y ai entre autres découvert Le Campari Sour en cocktail et l’Apérol Spritz. D’autres cocktails sont aussi à découvrir au Faks Café, chez Lio Festa, le Montego Resto Club, Tapas et Liège et la Pizzeria 900.

GRANDS FEUX LOTO-QUÉBEC

Les métiers de la danse: suivez le rythme!

L’organisation d’un événement de l’ampleur des Grands Feux Loto-Québec (GFLQ) requiert l’arrimage d’une multitude d’expertises de pointe. Incursion dans l’univers de ces gens qui, à travers leur métier ou leur profession, assurent le succès de ce rendez-vous unique.

POUR SUIVRE CETTE SÉRIE
17 juillet :
Les métiers du fleuve : un événement réglé au quart de tour…
Aujourd’hui : Les métiers de la danse : suivez le rythme !

75 ANS, ÇA SE FÊTE!

Les rencontres du 19 juillet

Notre photographe Caroline Grégoire sillonnera, cet été, les rues de Sillery–Saint-Louis-de-France afin de capturer, avec son appareil, un moment unique dans la vie des résidents.

Le Yacht Club de Québec offre un camp d’été sous la thématique voile. J’y ai rencontré 18 navigateurs à l’apprentissage de la voile et de ses techniques.

Grands Feux Loto-Québec

Derrière le succès, des gens de métier

L’organisation d’un événement de l’ampleur des Grands Feux Loto-Québec (GFLQ) requiert l’arrimage d’une multitude d’expertises de pointe. Incursion dans l’univers de ces gens qui, à travers leur métier ou leur profession, assurent le succès de ce rendez-vous unique.

Un événement réglé au quart de tour…

Plusieurs semaines avant le début de l’événement et à chaque instant lors des six soirs de représentation, des équipes du Groupe Océan et du Port de Québec se mobilisent autour de celle des GFLQ afin d’offrir, dans le respect des conditions de sécurité les plus strictes, un spectacle inoubliable au grand public. Dans les coulisses des GFLQ, tout est réglé au quart de tour...

12 JOURS avant l’événement

Préparation et inspection de la barge par les équipes du Groupe Océan avant sa livraison. Préparation du Quai 25, site qui accueillera le chantier pyrotechnique pendant les quatre semaines de l’événement, par les équipes du Port de Québec. 

10 JOURS...

Réception, par l’équipe des GFLQ, de la barge nue et du conteneur
de tir fortifié où seront installés les artificiers chargés du tir lors du feu d’artifice.

9 à 3 JOURS...

Préparation du chantier et des éléments de sécurité de la barge et du quai. Installation du périmètre de sécurité de 30 m autour du chantier. 

3 JOURS...

Arrivée des artificiers et mise en place des montages techniques qui accueilleront les feux d’artifice.

2 JOURS...

Livraison et installation des éléments pyrotechniques. Visite des autorités compétentes.

75 ANS, ÇA SE FÊTE!

Les rencontres du 12 juillet

Notre photographe Caroline Grégoire sillonnera, cet été, les rues de Sillery–Saint-Louis-de-France afin de capturer, avec son appareil, un moment unique dans la vie des résidents.

Une première maison. De beaux projets de rénovation. Une charmante cour intérieure. Quel bel endroit pour célébrer entre amis un anniversaire.  Nous nous retrouvons donc dans l’intimité de Benjamin et d’Élodie qui se sont récemment installés à Sillery. Par cette soirée chaude, ils sont huit autour de la table et, évidemment, Mlle Cupcake a préparé le dessert d’anniversaire, la tarte gelato.

SÉRIE 20 ANS DE VACANCES AVEC LA FORFAITERIE

La cache à Maxime: havre de paix beauceron

Le Soleil, en collaboration avec La Forfaiterie, vous présente dans cette série le portrait de partenaires qui ont contribué au succès de La Forfaiterie au cours des 20 dernières années. Cette semaine, redécouvrez le décor enchanteur de La cache à Maxime, qui invite à vivre une expérience mémorable à seulement 20 minutes de Québec.

On pourrait croire être dans un vignoble de la Toscane. C’est pourtant en Beauce, plus précisément à Scott, qu’on retrouve le site enchanteur de La cache à Maxime. Le petit vignoble a grandi ces dernières années. En plus du restaurant de grillades Le Greg, dont raffolent les gourmands à la dent carnivore, et du Noah Spa qui incite à la détente, le domaine s’est métamorphosé ces dernières années en un complexe hôtelier champêtre haut de gamme, avec suites de luxe, chalets accueillants et plusieurs commodités qui ont été construites au milieu des vignes, dans le plus grand respect de la nature avoisinante.

En plus du vignoble qui couvre une superficie de deux hectares et demi et qui compte plus de 7000 vignes, de majestueux jardins ont été aménagés. Il en résulte un véritable havre de paix, avec tous les services personnalisés d’un «resort», à quelques pas de Québec. 

«L’été, nous célébrons plusieurs mariages et réceptions extérieures, en plus des couples et des familles qui viennent profiter d’un moment de détente et des joueurs de golf qui séjournent chez nous. La clientèle est variée», indique la directrice générale Mélanie Pelletier.  

Les chalets accueillent principalement les familles et les petits groupes, tandis que 47 suites de catégorie junior complètent l’offre d’hébergement quatre étoiles. Douillettes à souhait, aérées et bien aménagées, les suites offrent une vue magnifique sur l’étang ou sur le vignoble, au choix de la clientèle.  

Limoilou

Caisse Desjardins de Limoilou: ancrée dans sa communauté

Engagée dans sa communauté depuis 104 ans, la Caisse Desjardins de Limoilou encourage et soutient de multiples projets locaux et citoyens et près d’une centaine d’organismes chaque année.

Le mois dernier, la Caisse Desjardins de Limoilou a remis 117 105$ à plus d’une quinzaine de projets portés par des organismes locaux, dans le cadre du dernier appel du Fonds d’aide au développement du milieu. «Au total, par le biais des différents programmes, ce sont plus de 600 000$ qui sont ainsi redistribués à la communauté chaque année», renchérit le directeur général, Robert Desrosiers. 

Faire rayonner la communauté

Les exemples sont nombreux et bien visibles. De l’installation de la Sympathique place ouverte à tous (SPOT) sur le parvis de l’église Saint-Charles à la fête familiale de la Société Saint-Vincent-de-Paul de Québec au Domaine Maizerets, qui se déroulera en août, en passant par l’amélioration de la cour de l’école primaire Saint-Fidèle (avec l’intégration d’une classe verte), la Caisse Desjardins de Limoilou s’implique dans différentes sphères d’activités. 

«Notre implication va bien au-delà des événements culturels, qui sont certes plus visibles et médiatisés. Nous soutenons aussi, financièrement ou par le biais de commandites, des organismes sociaux qui favorisent l’éducation de nos jeunes, le bien-être de nos aînés et l’ensemble de la collectivité», ajoute M. Desrosiers, citant en exemple le récent projet d’hébergement transitoire dans Maizerets de la Coopérative de services de soins à domicile de Québec.

Les demandes fusent de toutes parts. Depuis quelques années, les dirigeants de la Caisse de Limoilou ont constaté, à l’instar d’autres acteurs économiques, une hausse du nombre de projets et d’événements qui font rayonner tout le quartier. 

«Notre engagement prend différentes formes. Nous soutenons financièrement des événements qui prennent leur envol, dans le but qu’ils volent ensuite de leurs propres ailes», indique le directeur général qui appuiera encore cette année des événements comme Limoilove, MondoKarnaval, le Grand Bazar des ruelles, Limoilou en musique et plusieurs autres.

Une proximité intégrée

Avec ses quatre centres de services répartis dans autant de secteurs, la Caisse Desjardins est présente dans tout le quartier, assure le directeur général. «C’est grâce à la confiance des membres que la Caisse peut ainsi redonner à la communauté et supporter à son tour des initiatives locales et citoyennes», soutient-il. 

Donner l’exemple

La Caisse donne aussi l’exemple. Elle est la seule au Québec à détenir la certification élite du programme Entreprises en santé du Bureau de la normalisation du Québec (BNQ). Ce programme démontre la volonté claire de l’organisation d’investir dans la santé de ses employés et d’en faire une priorité, que ce soit en participant à des défis sportifs qui encouragent des causes ou par une saine alimentation en milieu de travail. «On prêche en quelque sorte par l’exemple en adoptant de saines habitudes de vie au sein de notre équipe et dans notre communauté», affirme M. Desrosiers.

Limoilou

Quoi faire cet été dans Limoilou?

Ça bouge cet été dans Limoilou! Impossible de s’ennuyer. Citoyens et visiteurs sont invités à se réapproprier les espaces publics, le temps d’une séance de yoga, d’une visite au marché ou d’un concert impromptu. Voici quatre lieux à (re)découvrir.

Tous au SPOT!

Lieu éphémère de rencontres et d’activités gratuites, la Sympathique place ouverte à tous (SPOT) vise à tisser des liens entre les citoyens de la communauté. Elle s’est installée pour l’été à l’Espace parvis de l’église Saint-Charles de Limoilou et du côté verdure du bâtiment, situé au 500, 8e Avenue.

Une panoplie d’activités sont au programme: du yoga matinal et du tai-chi, des soirées dansantes, des barbecues communautaires, des concerts festifs, etc. En plus d’un bar, d’un service de restauration et des jeux de lumière qui animent les soirées. 

Épaulés par neuf firmes d’architecture de la région de Québec, une quarantaine d’étudiants en architecture et en design de l’Université Laval ont réalisé les installations qui mettent en valeur le patrimoine de la ville de Québec, plus précisément les éléments architecturaux de l’église Saint-Charles de Limoilou. Une autre particularité cette année est que toutes les installations sont en bois. Le SPOT est animé et ouvert au public jusqu’au 25 août. 

Bienvenue à la place Limouloise!

Inaugurée mardi, lors du 410e anniversaire de la ville, la place Limouloise convie les citoyens et passants à prendre une pause ou à assister à un spectacle au cœur du Vieux-Limoilou.  Situé à l’intersection de la 3e Avenue, de la 6e Rue et du chemin de la Canardière, le lieu avait d’abord fait l’objet de deux projets de places éphémères en 2015 et 2016. De forme ovale caractéristique de l’endroit, la nouvelle place publique propose du mobilier coloré et varié, dont des placottoirs, bancs, parasols et zones de détente. Une scène permanente permettra aussi d’y présenter des spectacles et animations.

De délicieuses trouvailles au Marché public

L’été est bien installé et réchauffe aussi les beaux fruits et les bons légumes qui seront offerts sur les tables des producteurs du Marché public de Limoilou chaque dimanche, du 22 juillet au 23 septembre. Pour la cinquième année, le Collectif Rutabaga organise ce marché hebdomadaire qui prend des allures de fête dans le quartier. En plus d’échanger directement avec les producteurs et artisans présents, les passants repartent le sac rempli de délicieuses gourmandises faites à la main et d’aliments fraîchement cueillis.  

Des concerts au Domaine Maizerets

Le Domaine Maizerets accueille également plusieurs événements cet été, dont le concert gratuit et unique Drones symphoniques, qui sera présenté le 25 juillet. La performance extérieure de l’Orchestre symphonique de Québec se terminera par une chorégraphie aérienne de drones tout en lumière, réalisée par l’entreprise limouloise Noctura.  

En plus de cette soirée magique, le site patrimonial du Domaine Maizerets est aussi l’hôte de la série de spectacles intimes au coucher du soleil  les 4, 11 et 18 juillet et 1er août ainsi que de plusieurs festivals.