Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’entraîneur-chef des Saguenéens de Chicoutimi, Yanick Jean, n’a pas eu besoin de faire une grand discours à ses troupes sur les points à corriger en vue du premier duel de la saison contre les Foreurs de Val-d’Or.
L’entraîneur-chef des Saguenéens de Chicoutimi, Yanick Jean, n’a pas eu besoin de faire une grand discours à ses troupes sur les points à corriger en vue du premier duel de la saison contre les Foreurs de Val-d’Or.

Premier duel Sags-Foreurs: jouer la pédale au fond

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Avoir un moment de relâchement après une grosse performance est une chose. L’important, c’est d’éviter que ce scénario se répète. Les Saguenéens de Chicoutimi n’ont pas eu besoin d’un grand sermon de Yanick Jean, lundi matin à l’entraînement, pour savoir quoi faire pour leur premier duel de la saison face aux Foreurs de Val-d’Or, même si ce dernier a été reporté de façon préventive à mercredi.

Les Sags devront offrir une meilleure intensité dans toutes les facettes de jeu, ce qui ne sera pas de trop contre l’une des puissances de la ligue. Et pour le pilote des Bleus, la recette ne s’applique pas seulement contre les Foreurs, mais contre toutes les équipes qui croiseront le chemin de ses protégés cette saison.

«Ce n’est pas qui est en face de nous qui va décider de la manière dont on va se comporter, insiste-t-il. On n’abordera pas ce match différemment de tous les autres. Toutes les équipes présentes dans la bulle sont bonnes. Je pense que ce sont quatre des six ou huit meilleures de la ligue. Donc, il faut jouer chaque match la pédale au plancher. »

« On veut jouer à l’intérieur de notre identité, peu importe qui est devant nous. Et ce qu’on veut surtout voir, ce n’est pas seulement pour le prochain match, mais match après match jusqu’à la fin de la saison régulière », souligne-t-il en entrevue virtuelle.

Lundi, il n’avait pas encore décidé s’il apporterait des modifications à ses trios ni qui aura la mission de contrer les Pelletier/Poulin/Légaré. « Pour nous, c’était beaucoup plus important de faire un retour sur le match de dimanche avant l’entraînement pour ne pas que ce genre de performance se reproduise », explique-t-il en ciblant un mauvais contrôle de la rondelle en zone offensive, des revirements dans des positions stratégiques où l’on s’expose à ce que la contre-attaque adverse soit rapide.

« Il faut mieux gérer la rondelle dans ces zones. On se doit d’être beaucoup plus intenses sur notre repli défensif. On s’est laissé glisser en repli défensif tout au long de la rencontre. Ça ne fait vraiment pas partie de notre identité. Notre manière de se replier, c’est quelque chose qu’on avait tellement bien fait samedi et surtout notre intensité lors de ces replis défensifs », rappelle-t-il.

Pour contrer la force de frappe des Foreurs, l’attaque devra donc bien appuyer la défensive. « Partout sur la glace, on joue en unité de cinq. Notre système de jeu est bâti comme ça sur la grande glace. Si on veut neutraliser ces bons joueurs, on se doit d’être sur la même page, en unité de cinq partout », a fait valoir Yanick Jean, qui a prévu confier le filet au vétéran gardien Alexis Shank pour l’occasion.

Lapierre a pris note

Durant la rencontre virtuelle, Hendrix Lapierre assure que ses coéquipiers et lui vont aborder le match contre Val-d’Or comme ceux contre n’importe quelles autres équipes, mais il s’attend à un match chaudement disputé.

« Jouer contre Val-d’Or et jouer contre toutes les équipes, c’est l’fun. Val-d’Or a (beaucoup bougé durant la période d’échanges), donc ils ont une très bonne équipe de hockey présentement, avec de très bons joueurs. J’ai hâte de voir comment on va se mesurer face à cette équipe. (...) On sait que ce sera un match disputé à haute intensité et difficile. On a nous aussi une bonne équipe et je pense qu’on peut faire de très bonnes choses », assure le talentueux attaquant qui a bien retenu qu’il devra éviter de vouloir trop en faire.

« Ça risque d’être un bon challenge et on va être prêt ! On sait ce qu’on a à faire et ce qu’on ne doit pas faire, soit comme dimanche. Val-d’Or est une très bonne équipe, mais il reste que le hockey, c’est sur la glace que ça se joue . »

POINTES DE PLUMES

• Belle vidéo que celle des Saguenéens concernant le retour au bercail du pilier défensif Artemi Kniazev. Même s’il vient de passer les dernières semaines en anglais avec l’organisation des Sharks de San Jose, le défenseur russe livre son message dans un bon français, avec un petit accent bien sûr ! Un bel effort à souligner !

• Après avoir connu un bon match samedi, le Félicinois Fabrice Fortin n’était pas en uniforme, dimanche, parce qu’il est blessé. Il devrait être absent une semaine...

• Parlant de blessure, il ne sera pas possible de voir l’ancien attaquant des Saguenéens, Justin Ducharme, en action puisqu’il est présentement blessé « au haut du corps » et sur la touche depuis une semaine sur les trois prévues. Le vétéran de 20 ans connaît un excellent début de saison avec les Foreurs avec 12 buts en 12 matchs sur un total de 18 points...

• Même s’ils jouent à domicile, les Saguenéens résident quand même à l’hôtel durant la bulle. Une situation un peu bizarre, reconnaît Hendrix Lapierre, pour qui les hôtels et les quarantaines sont presque une routine, depuis quelques mois. Cela dit, il assure que les joueurs sont très bien traités. « C’est vraiment parfait et correct d’être à l’hôtel; ça en vaut la peine.»...

• L’ancien attaquant des Élites, Charles-Édouard Drouin, fait partie de l’équipe de la semaine dans la LHJMQ pour la période du 29 au 31 janvier. S’alignant avec les Huskies de Rouyn-Noranda, Drouin a engrangé deux buts et trois mentions d’aide ainsi qu’un différentiel de +4 en deux parties. Le trio de la semaine est complété par Mavrick Bourque des Cataractes de Shawinigan (aussi joueur de la semaine) et par William Rouleau, aussi des Huskies. • À la ligne bleue, les élus sont Lukas Cormier (Charlottetown) et Jordan Spence des Foreurs, tandis que Colten Ellis (Charlottetown) est le gardien retenu...