Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Pierrick Dubé est venu encore une fois hanter son ancienne équipe en ouvrant la marque en deuxième période. Les Saguenéens ont savouré un deuxième jeu blanc aux dépens des Remparts de Québec cette semaine, cette fois par la marque de 3-0, dans le dernier match au programme de la bulle au Centre Georges-Vézina.
Pierrick Dubé est venu encore une fois hanter son ancienne équipe en ouvrant la marque en deuxième période. Les Saguenéens ont savouré un deuxième jeu blanc aux dépens des Remparts de Québec cette semaine, cette fois par la marque de 3-0, dans le dernier match au programme de la bulle au Centre Georges-Vézina.

Les Sags blanchissent à nouveau les Remparts [VIDÉO]

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Les Saguenéens de Chicoutimi et le gardien Alexis Shank ont décidément le numéro des Remparts de Québec et ils l’ont encore une fois démontré dimanche en leur infligeant un deuxième blanchissage en trois duels cette semaine, cette fois, au compte de 3-0 dans la bulle au Centre Georges-Vézina. La troupe de Yanick Jean a conclu la séquence dans l’environnement protégé sur une belle note, avec un dossier de cinq victoires en six matchs.

Yanick Jean s’attendait à un match très serré contre les Diables rouges pour ce troisième et dernier affrontement dans l’environnement protégé au Centre Georges-Vézina. Et encore une fois, les Remparts doivent une fière chandelle à leur gardien Thomas Sigouin (34 arrêts) qui les a maintenus dans le match jusqu’en fin de troisième, alors que les Saguenéens ont marqué deux buts dans les deux dernières minutes de la rencontre.  

«Je retiens le focus et notre manière de travailler en troisième période. Lorsqu’on s’est vu refuser le but qui était clairement dans le filet, je pense qu’on faisait face à l’adversité et j’ai adoré la manière que nos joueurs se sont comportés par la suite. On a fait les détails et ils n’ont eu qu’une chance ou deux de marquer en troisième période. On n'a rien donné même si on a manqué des chances à répétitions. J’ai vu un groupe mature qui voulait terminer le travail», de résumer Yanick Jean en point de presse virtuel.

Quant à la performance de ses protégés durant la bulle, l’entraîneur-chef se montre satisfait, bien qu’il constate qu’il y a encore du travail à faire malgré l’efficacité de l’attaque qui a été à l’honneur. «On doit apprendre à créer de l’offensive sans se pénaliser défensivement, parce que c’est notre identité. On a vu à quelques reprises, qu’on a forcé un peu le jeu, mais on veut s’assurer de bien faire les choses comme on l’a fait ce soir et comme on l’avait fait lors des premières rencontres. Donc, on a encore du travail à faire pour bien arrimer les deux (aspects du jeu).»

De son côté, l’entraîneur-chef des Diables rouges, Patrick Roy, n’a pas cherché d’excuses pour sa jeune formation qui a «encore des croûtes à manger avant de compétitionner avec les meilleures équipes». Il s’attendait à mieux, surtout qu’ils avaient mieux fait dans un gain contre Shawinigan, à leur avant-dernier match de la bulle.

«Ce qui me déçoit le plus, c’est que notre gardien de but a tout simplement été extraordinaire et il nous a permis de croire que l’on pouvait peut-être revenir dans ce match, a-t-il déploré d’entrée de jeu. Mais dans les trois matchs qu’on a joué contre les Saguenéens, on a vraiment eu une clinique au niveau des compétitions, des batailles à un contre un; ils ont été de loin supérieurs à nous et meilleurs que nous au niveau de l’exécution, de l’effort, des replis défensifs et sur l’échec avant. On a beaucoup à apprendre si on regarde la façon dont eux ont joué. C’est une belle machine de hockey. Ce sera intéressant de voir ce qu’ils vont faire dans les séries éliminatoires, mais de notre côté, on continue à apprendre.»

Encore Dubé

Il aura d’ailleurs fallu attendre presque à mi-chemin de la partie avant de voir les Saguenéens ouvrir la marque. Car malgré un départ en trombe, aucune des deux équipes n’est parvenue à s’inscrire au pointage durant le premier vingt, et ce, malgré deux jeux de puissance pour les Remparts contre un pour les Saguenéens.

En deuxième, en dépit d’une nette domination des Bleus, le cerbère des Remparts s’est encore une fois distingué face à l’attaque chicoutimienne. En effet, Sigouin n’a cédé qu’une fois sur les 16 tirs dirigés contre lui durant la médiane en plus de fermer la porte à deux avantages numériques des Saguenéens. Et c’est encore une fois Pierrick Dubé qui est venu hanter son ancienne équipe en redirigeant un tir de Karl Boudrias derrière Sigouin à 8:32.

Pierrick Dubé est félicité par ses coéquipiers Dawson Mercer et Christophe Farmer après le premier but des siens.

Avec une trentaine de secondes à écouler en deuxième, Dubé a contourné habilement le filet de Sigouin pour faire une passe à Hendrix Lapierre qui s’amenait à toute vitesse au filet. Lapierre pensait bien avoir marqué, mais après une révision de la séquence, les officiels ont annulé le but jugeant que la mitaine de Sigouin ayant capté la rondelle n’avait pas franchi la ligne rouge.      

Malgré tout, les Saguenéens ont gardé le cap en troisième et c’est finalement avec 1:52 à faire que Hendrix Lapierre a servi une belle passe à Tristan Pelletier qui a pris de court Sigouin avec un tir sur réception. Profitant d’un avantage numérique, Hendrix Lapierre a finalement vu ses efforts récompensés en marquant avec une minute dix secondes à écouler au tableau, sur une passe d’Artemi Kniazev.

12e pour Shank

Pour le gardien Alexis Shank (20 arrêts), il s’agit d’un deuxième jeu blanc cette semaine et d’un 12e en carrière dans l’uniforme des Saguenéens. Il n’est plus qu’à un blanchissage du record d’équipe de 13 détenu par Christopher Gibson.

Contre les Remparts, il n’aura concédé qu’un seul but en trois matchs, puisque les Sags l’avaient emporté 6-0 et 3-1 le week-end dernier. Leur seul revers de la semaine aura été de 4-3 contre les Cataractes de Shawinigan.

Alexis Shank a récolté son 12e jeu blanc dans l'uniforme des Sags. Il n'est plus qu'à un seul du record de Christopher Gibson.

D’autre part, durant cette semaine en environnement protégé, Pierrick Dubé a continué à se distinguer à l’attaque avec sept buts et deux passes en six matchs. Si le but de Lapierre avait été accordé, il aurait atteint le plateau des 100 points dans la LHJMQ, mais ce n’est que partie remise. 

Cela dit, le 72 reste modeste, partageant ses succès avec ses coéquipiers. «On a une équipe à maturité et on a d’excellents joueurs sur toutes nos lignes. Je pense qu’on est très complets et le fait de mixer un peu les trios (en raison des blessures), ça nous a aidé beaucoup. C’est sûr que je suis content de mon apport offensif, mais il y a un grand rôle de l’équipe là-dedans», a indiqué Dubé qui souhaite s’améliorer défensivement. «En étant meilleur défensivement, ça va encore mieux aller», estime-t-il.

+

Pointes de plume

Les Sags ont joué à 11 attaquants. Ils n’ont pas pris de chances avec Matej Kaslik dont ils ont repoussé le retour au jeu. Le Slovaque a été mis hors circuit, dimanche dernier, par une mise en échec d’Édouard Cournoyer, geste qui avait valu deux matchs de suspension au défenseur des Remparts. Mesure de précaution prise aussi pour Félix Lafrance, dont on craint une fracture à un bras. Quant à Thomas Belgarde, sa fracture à un poignet le tiendra à l’écart pour encore quelques semaines... 

Les Saguenéens prendront la direction de Sherbrooke du 19 au 24 mars pour la bulle qui prendra place au Palais des sports Léopold-Drolet. Le Phoenix, les Saguenéens et le Drakkar de Baie-Comeau seront les équipes en présence. Ce sera un premier duel cette saison contre Sherbrooke...

Dans un autre ordre d’idées, le chandail rétro au logo des Nordiques de l’Avalanche du Colorado porte définitivement chance au défenseur Samuel Girard. Samedi, le Robervalois a récolté son 100e point en carrière dans la LNH sur le 2e but des siens survenu en deuxième période du match contre les Ducks d’Anaheim. Il a même obtenu son 101e point sur le but suivant. Malheureusement, l’Avalanche s’est inclinée 5-4 en prolongation. Il s’agissait du 20e match de Girard cette saison et de son 245e dans la Ligue nationale de hockey...