Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’attaquant Félix Lafrance a enfilé son premier but dans l’uniforme des Saguenéens en deuxième période pour redonner l’avance aux siens.
L’attaquant Félix Lafrance a enfilé son premier but dans l’uniforme des Saguenéens en deuxième période pour redonner l’avance aux siens.

Les Sags balaient les Remparts, mais perdent Kaslik et Belgarde

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Les Saguenéens de Chicoutimi ont balayé le programme double contre les Remparts de Québec, dimanche, en l’emportant 3-1, mais n’eût été le brio du gardien des Remparts Thomas Sigouin, le pointage aurait sans aucun doute été beaucoup plus élevé à la faveur des Bleus.

Le cerbère des Remparts devait un peu sentir le caoutchouc, lui qui a fait face à 42 tirs, dont 20 jugés dangereux. Tant Yanick Jean que Patrick Roy ont d’ailleurs donné le crédit au gardien qui a multiplié les arrêts et mérité la deuxième étoile du match.

Cela dit, pour l’entraîneur-chef des Sags, ses protégés ont disputé leur meilleur match de la fin de semaine, même si la victoire a été coûteuse du côté des effectifs. Les attaquants Matej Kaslik (commotion) et Thomas Belgarde (fracture à un poignet) risquent d’être tenus à l’écart du jeu pour un bout.

« Je pense qu’aujourd’hui, c’est vraiment notre meilleur match des deux. On a été encore de loin supérieur physiquement et incisif au filet. Sigouin a été sensationnel ! Le nombre de chances de marquer le montre de lui-même », a-t-il indiqué en point de presse.

Il a salué le travail de ses soldats qui ont pris la relève efficacement, malgré la perte des deux avants avec une douzaine de minutes à faire en deuxième période. « Il y a des gars comme (Tristan) Pelletier et (Xavier) Labrecque qui ont vu leur temps de glace augmenter et qui ont fait les détails. Ils ont été très physiques et très difficiles à jouer contre. C’est ce qu’on a besoin et c’est ce qui fait la force de notre équipe depuis l’an dernier », souligne le pilote des Bleus à qui cela a rappelé les nombreuses blessures qui ont marqué la saison dernière.

Yanick Jean a aussi répété qu’il aimait l’attitude de ses joueurs et de l’équipe en général à ce moment-ci de la saison. Quant au classement, ça ne fait pas partie des priorités de l’entraîneur-chef. « Dans une saison comme ça, tu ne peux pas évaluer le classement des équipes à la fin de l’année avec la force des équipes. Chacune va avoir vécu son histoire, peu importe ses quarantaines, ses possibilités de pratiquer ou non, de joueur ou non. Le classement me passe 1000 pieds par-dessus la tête. Peu importe où on va finir, on va préparer notre équipe pour qu’elle soit prête à jouer en séries éliminatoires. »

L’entraîneur se croise les doigts pour pouvoir continuer à disputer le plus de matchs possible. Ses troupes pourront ainsi aller chercher un peu plus de momentum et continuer à progresser.

Feu nourri de tirs

Après avoir blanchi les Remparts 6-0 la veille, les Saguenéens n’ont pas voulu donner la chance à leurs adversaires de se donner un erre d’aller dimanche. En première période, la troupe de Yanick Jean n’a pas concédé grand-chose. Les Bleus se sont imposés dans la zone adverse, maintenant le gardien Sigouin sur le qui-vive avec 18 tirs, soit trois de moins que pour tout le match de samedi. Pierrick Dubé a encore une fois sonné la charge en marquant sur un tir dans le haut de la lucarne, sur des passes de Dawson Mercer et Hendrix Lapierre, après un peu plus de sept minutes de jeu. De leur côté, les Diables rouges ont à peine dirigé trois lancers vers Alexis Shank.

Malgré le bombardement sur le cerbère des Remparts de Québec Thomas Sigouin, seul Pierrick Dubé (72) a réussi à percer sa muraille en première période, avec la complicité de Dawson Mercer et Hendrix Lapierre. Les Sags l’ont emporté 3-1, balayant les honneurs du programme double contre Québec.

Toutefois, les Remparts n’avaient pas dit leur dernier mot. Moins de cinq minutes après le début de la deuxième, l’ancien des Élites de Jonquière Gabriel Montreuil a créé l’égalité en saisissant le retour de lancer de James Malatesta, ne laissant aucune chance à Shank. La réplique des Saguenéens n’a pas tardé. Quatre minutes plus tard, Félix Lafrance a redonné l’avance aux siens en marquant son premier but dans l’uniforme des Saguenéens avec l’aide de Christophe Farmer et Karl Boudrias.

Dès le début de la troisième, les Sags ont mis à profit les 45 secondes d’avantage numérique qui leur restaient pour conforter leur avance à 3-1 sur un tir dévié. Mercer a été crédité du but sur des passes de Dubé et Lapierre. Les Remparts ont eu de belles chances de marquer, mais Shank a fermé la porte pour préserver la victoire.

Encore une fois, le trio de Dubé, Lapierre et Mercer a été dangereux autour du filet. Depuis l’arrivée de Dubé, la chimie entre les trois est bien installée sur et hors de la glace. Ce qui ne nuit pas a confirmé Lapierre en point de presse, puisque quand la chimie est bonne, comme c’est le cas dans l’équipe, les joueurs n’ont pas peur de se parler pour que ça fonctionne mieux.

Il a aussi confirmé l’apport de Dubé à leur trio. « C’est un très bon joueur. Je le connaissais un peu comme un franc-tireur, mais jusqu’à maintenant, ce qu’il fait avec nous, c’est beaucoup plus que cela. Samedi, il a joué un match très intense et aujourd’hui, il n’a pas eu peur d’aller dans les coins. C’est vraiment bon avec moi et Mercer et on est capables de se créer beaucoup d’espace. En plus, il est capable de finir le jeu », a indiqué Lapierre.

L’attaquant Matej Kaslik a subi une commotion après avoir été rudement mis en échec par un coup d’épaule du défenseur Édouard Cournoyer. Il est aidé par la thérapeute athlétique Marie-Anne Delisle tandis que le défenseur Artemi Kniazev s’informe de son coéquipier.

« On est en progression et on essaie de s’améliorer de jour en jour. Je pense qu’on a sorti deux bons matchs. Ç’a bien été avec ma ligne, mais il y a d’autres joueurs qui ont très bien joué aussi et c’est pour ça qu’on a eu du succès. »

Pour sa part, l’entraîneur-chef des Remparts estime que les deux revers du week-end s’inscrivent dans le processus d’apprentissage de sa jeune équipe. « On est ici pour apprendre et voir comment on ferait contre une équipe comme les Saguenéens. Il est clair que nous n’avons pas répondu à l’appel. (…) Mais j’aime penser que ça fait partie du processus d’apprentissage et de l’expérience. Je suis convaincu qu’on va tous sortir grandis positivement de cette expérience. C’est juste plate quand ça arrive, mais en même temps, nos jeunes joueurs apprennent et c’est bon pour l’avenir de l’équipe », a-t-il commenté, en confirmant que le « pointage aurait été différent si ça n’avait pas été de Thomas (Sigouin) qui a été tout simplement sublime devant notre filet. Il a fait énormément de bons arrêts, c’est lui qui nous a permis d’avoir peut-être une chance de rester le plus longtemps possible dans ce match. »

+
POINTES DE PLUME

• Le prochain match des Saguenéens aura lieu mardi, à 14h, contre le Drakkar de Baie-Comeau...

• Patinant tête baissée, Matej Kaslik n’a pas vu le défenseur Édouard Cournoyer qui l’attendait de pied ferme et le choc a été brutal. Le Slovaque est resté étendu plusieurs minutes sur la glace et avait la bouche ensanglantée quand il a été raccompagné au banc...

• Bonne nouvelle pour les médias de la région qui pourront être de retour au Centre Georges-Vézina à compter de mardi. Les autorités de la Santé publique du Québec ont approuvé le protocole de la LHJMQ qui permettra aux membres des médias et aux dépisteurs d’être de retour dans les amphithéâtres de la ligue à compter du 2 mars, mais cette permission ne vaut que pour les amphithéâtres en zone orange...

• Sur Twitter, Geoffrey Brandow soulignait qu’avec son 11e jeu blanc en carrière réalisé samedi, Alexis Shank a surpassé Félix Potvin pour devenir le deuxième gardien de l’histoire des Saguenéens à ce chapitre, mais Shank entame une 5e saison, même si les deux dernières sont tronquées, et Potvin en a joué trois. Christopher Gibson trône au sommet chez les Sags avec 13 blanchissages durant ses années devant le filet des Sags (2009-2013). Gibson occupe le 8e rang chez les gardiens de but pour les jeux blancs dans la ligue...

• Parlant de Félix Potvin qui cumule le plus grand nombre de victoires de la franchise avec 91, Shank s’en rapproche drôlement, lui qui en compte 88 avec celle de dimanche contre les Remparts...

• Après le système d’éclairage samedi, c’est le tableau indicateur qui a fait des siennes en début de rencontre, dimanche, retardant la rencontre d’une dizaine de minutes...

• Il n’y a pas qu’au Centre Georges-Vézina qu’il y a eu des problèmes logistiques. Au Colisée Financière Sun Life de Rimouski, un problème de glace a forcé le report au lundi 1er mars, des parties entre Rimouski et Drummondville et Blainville-Boisbriand contre Val-d’Or....

• Après la Nouvelle-Écosse, c’est au tour de l’Île-du-Prince-Édouard de resserrer les règles sanitaires, de sorte que les Islanders de Charlottetown se retrouvent en pause forcée jusqu’au 14 mars. Avec Charlottetown et Halifax en pause, les Eagles du Cap-Breton sont eux aussi en congé forcé pour les deux prochaines semaines...