Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le jeune défenseur Pier-Olivier Roy a enfilé son premier but dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec en déjouant Sergei Litvinov entre les jambières. Ç’a ravivé les Tigres qui l’ont emporté 4-2.
Le jeune défenseur Pier-Olivier Roy a enfilé son premier but dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec en déjouant Sergei Litvinov entre les jambières. Ç’a ravivé les Tigres qui l’ont emporté 4-2.

Doublés 4-2, les Sags divisent les honneurs contre Victoriaville [VIDÉOS]

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas pour les Saguenéens de Chicoutimi. Après s’être imposés 6-1 samedi face aux Tigres de Victoriaville, les protégés de Yanick Jean se sont inclinés 4-2 dimanche, à l’issue d’un duel qu’ils avaient peut-être pris à la légère.

L’entraîneur-chef Yanick Jean n’a d’ailleurs pas cherché d’excuses en point de presse virtuel. Ses troupes ont péché par excès de confiance et il n’a pas été tendre envers ses deux premiers trios qui ont tenté de trop faire dans la dentelle sans rien générer.

Thomas Belgarde célèbre en compagnie de de Xavier Labrecque et de Tristan Pelletier après avoir ouvert la marque en faveur des Saguenéens de Chicoutimi dans le second duel contre les Tigres de Victoriaville.

«C’est humain. C’est un peu comme un programme double au baseball, on dit souvent que c’est fait pour être divisé quand deux bonnes équipes s’affrontent. On pensait que ça allait être plus facile et on a essayé de jouer de finesse. On leur a donné un nombre incroyable de rondelles dans le haut de leur territoire pour leur donner des contre-attaques faciles», pointe-t-il.

«Le but sur notre avantage numérique et celui dans un filet désert illustrent à 100% notre match. On leur donne une rondelle facile en essayant n’importe quoi avec la rondelle. On a un repli défensif qui est très laborieux et on ne prend pas en charge un retour de territoire. Ce sont tous des buts qui ont été donnés par nos deux premiers trios ce soir.»

Les visages étaient longs après que les Tigres aient marqué deux buts en 28 secondes en troisième pour prendre les devants.

Le pilote des Bleus n’avait rien à reprocher au jeune cerbère Sergei Litvinov qui a fort bien fait dans les circonstances, repoussant 24 des 27 tirs dirigés contre lui. Yanick Jean a aussi souligné le bon travail de son troisième trio composé de Thomas Belgarde, Xavier Labrecque et Tristan Pelletier, auteur du premier but. «La ligne de Belgarde a été notre meilleure et de loin», a commenté l’entraîneur-chef qui n’a pas été tendre pour ses deux premières lignes d’attaque. «En plus de ne rien générer offensivement parce qu’on a essayé de faire n’importe quoi avec la rondelle, on leur a donné défensivement. Dans les mises en jeu, on est passé de 70% samedi à environ 30% aujourd’hui. Un match, ça se gagne à force de gagner des un contre un et le premier un contre un de chaque ‘’shift’’, c’est une mise en jeu. Donc, on a été deuxième toute la soirée sur les mises en jeu et ça donne un bon aperçu du bizarre de match qu’on a connu.»

Essoufflement

Pourtant, les Saguenéens ont bien amorcé la rencontre, ayant même le meilleur sur les Tigres à l’issue d’une première partagée (11-10 tirs pour les Bleus). À mi-chemin du premier vingt, manoeuvrant derrière le filet de Fabio Iacobo, Tristan Pelletier a repéré Thomas Belgarde (3e étoile), bien placé devant l’enclave. Ce dernier n’a pas manqué sa chance. Xavier Labrecque a récolté une passe sur le jeu.

Nicolas Daigle a donné les devants aux Tigres en troisième période.

La deuxième a été plus difficile pour les troupes de Yanick Jean, même si les deux cerbères se sont distingués avec de beaux arrêts. Mais en fin de période, les coriaces Tigres sont même parvenus à créer l’égalité en dépit d’un désavantage numérique. S’emparant de la rondelle sur une passe molle de Dawson Mercer, Nicolas Daigle a rapidement contourné le filet de Litvinov et passé à Conor Frenette qui a aussitôt fait mouche avec moins de quatre minutes à faire en médiane.

Les Saguenéens ont amorcé la troisième en force et les résultats n’ont pas tardé. À peine deux minutes se sont écoulées qu’Hendrix Lapierre, de l’arrière du filet, a repéré Christophe Farmer laissé seul dans l’enclave. Le #67 a décoché un tir qui a redonné l’avance aux locaux.

Les Tigres ont toutefois sorti les griffes et ont inscrit deux buts en 28 secondes pour prendre les devants 3-2. Le jeune défenseur de 16 ans, Pier-Olivier Roy, a enfilé son premier but lorsque son tir s’est frayé un chemin entre les jambières de Litvinov pour créer l’égalité. Vingt-huit secondes plus tard, Nicolas Daigle (1re étoile) a battu de vitesse le jeune cerbère sur sa gauche sur une belle passe de Benjamin Tardif.

Ce doublé rapide a ravivé l’ardeur des Tigres, même si, avec encore dix minutes à faire dans la rencontre, rien n’était joué. Toutefois, les Saguenéens n’ont pu capitaliser sur un troisième jeu de puissance, tout comme les Tigres d’ailleurs, mais les visiteurs étaient sur une lancée. Les Sags ont joué leur va-tout en retirant leur gardien avec un peu plus de 1mn30 à faire et les Tigres en ont profité pour fermer les livres. Nicolas Daigle a encore une fois fait mouche avec la complicité de Benjamin Tardif pour marquer son deuxième du match dans un filet désert.

Les Tigres ont bien réagi

En point de presse, l’entraîneur-chef des Tigres, Carl Mallette, était évidemment ravi de la façon dont ses protégés se sont relevés de la contre-performance de samedi et du caractère démontré. «Je suis content de la façon dont on a réagi après une défaite de 6-1. La façon dont tu réagis le lendemain, ça en dit long sur ton équipe. Aujourd’hui, on est revenu avec la victoire, mais on a surtout retrouvé notre identité.»

Le pilote des Tigres a remanié ses lignes et ç’a visiblement rapporté. «Les entraîneurs, nous sommes là pour faire gagner l’équipe et on a parfois la main heureuse avec les changements; je l’ai eue en troisième période et ç’a fonctionné pour deux trois présences de suite. Des fois, c’est le petit déclic, la petite étincelle qu’on recherchait et Egor Serdyuk avait un excellent match. Il a commencé sur le 4e trio et je sentais qu’il devait monter de trio et il a fait un beau jeu sur le but de Pier-Olivier Roy», a indiqué Carl Mallette.

POINTES DE PLUMES

• En première, le défenseur Alexis Arseneault a tenté de freiner le train Samuel Houde qui s’amenait à toute vitesse avec la rondelle en zone adverse. Ç’a donné lieu à une spectaculaire collision au détriment d’Arsenault qui s’est retrouvé les quatre fers en l’air...

• Le prochain rendez-vous des Saguenéens aura lieu mardi, à 14h, contre les redoutables Foreurs de Val-d’Or...

• À noter que les Saguenéens recroiseront le fer avec les Tigres une troisième et dernière fois le dimanche 7 février, dernière journée de cette deuxième bulle au Centre Georges-Vézina...