Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Dawson Mercer et les Sags rebondissent face au Drakkar

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Les Saguenéens avaient beaucoup de choses à se faire pardonner, samedi soir, au Centre Georges-Vézina, et c’est le Drakkar qui en payé la note. Malgré le retour de quelques mauvaises habitudes en deuxième, les hommes de Yanick Jean l’ont emporté 9 à 5, menés par un Dawson Mercer tout feu, tout flamme.

Dès le départ, les Bleus ont imposé un rythme qu’ils allaient maintenir durant une bonne partie de la soirée. Le festival offensif s’est amorcé dès la 18e seconde de jeu sur le but de Xavier Labrecque, avant d’atteindre son apogée en deuxième période, au cours de laquelle sept buts ont été marqués.

Baie-Comeau est d’ailleurs revenu dans le match au cours de ce deuxième vingt, profitant de plusieurs surnombres et avantages numériques pour réduire l’écart à 5 à 3. Les Sags se sont toutefois ressaisis, notamment grâce au brio de Dawson Mercer, qui a inscrit un tour du chapeau, en plus d’amasser une passe. Hendrix Lapierre a pour sa part récolté trois aides.

Yanick Jean avait brassé ses cartes en vue de cet affrontement et il a eu la main heureuse. Plus équilibrés, tous les trios ont contribué.

« On n’était pas contents, on a essayé de changer les choses, on s’est créé trois trios pour créer du jeu physique, a-t-il déclaré au terme de la rencontre. Labrecque a été très bon, Pelletier également avec Lapierre. On voulait balancer nos trios. Ç’a bien fait pour nous tout de suite en partant avec le but de Labrecque. »

Même si le tout n’était pas parfait, l’entraîneur-chef a apprécié l’énergie déployée sur la glace.

« Définitivement que l’effort était là. On a beaucoup mieux fait que contre Shawinigan. On a encore des ajustements à faire, trouver l’équilibre entre notre jeu offensif et défensif. Mais grosso modo, on est contents. On peut bâtir là-dessus. »

Le pilote du Drakkar, Jean-François Grégoire, notait du positif dans la défaite.

« On voulait bâtir sur la fin de match contre Québec jeudi. Notre départ était sur les talons, on les regardait patiner. Notre prise d’informations était mauvaise. On a essayé de revenir. […] C’est sûr que ça nous donne des choses sur lesquelles travailler. Quand le match était sur la ligne, on a manqué un tir qui aurait pu faire la différence. Contrairement à d’autres matchs, on a plus frappé le filet. Au moins, on a démontré l’importance de frapper le filet. »

Départ canon pour les Sags

Il n’a fallu que 18 secondes aux Saguenéens pour ouvrir la marque. Xavier Labrecque, inséré à la droite de Dawson Mercer et Christophe Farmer, a capitalisé sur le premier tir des siens, logeant celui-ci dans la partie supérieure.

Les Bleus ont gardé la pédale au plancher pour doubler leur avance quelques minutes plus tard. Le Drakkar était emprisonné dans son territoire depuis plusieurs secondes lorsque Farmer est venu compléter le jeu préparé par Hendrix Lapierre.

Chicoutimi a poursuivi sa domination durant le reste de la première, forçant l’adversaire à se rendre coupable de plusieurs pénalités. Inoccupé jusque-là, Sergei Litvinov s’est signalé pour la première fois dans les dernières minutes de l’engagement.

Festival offensif en deuxième

Les Sags ont profité d’un avantage numérique pour marquer le premier de plusieurs buts en deuxième. Mercer, Lapierre et Félix Lafrance ont uni leurs efforts sur superbe tic-tac-toe, portant la marque à 3 à 0.

C’était ensuite au tour des Sags de prêcher par indiscipline, étant surpris avec un joueur en trop sur la glace. Le Drakkar en a profité pour donner signe de vie, Fortin récupérant une rondelle libre dans le demi-cercle de Litvinov et battant ce dernier d’un tir dans le haut du filet.

Les Sags n’ont pas mis de temps à répliquer. Mercer s’est d’abord amené seul devant Fitzpatrick, qu’il a battu d’un habile tourniquet autour du filet, avant que Samuel Houde n’ajoute à cette avance à l’aide d’un bon lancer en avantage numérique.

Baie-Comeau n’avait pas dit son dernier mot cependant, revenant également avec deux buts. Celui d’Alex Labbé lors d’un 2 contre 1, puis celui de Nathaël Roy, une minute plus tard. Pierrick Dubé a finalement marqué le dernier but de cette folle période, faisant 6 à 3 pour les Sags.

La troisième période fut l’affaire de Dawson Mercer, qui a ajouté deux buts pour compléter son tour du chapeau. Artemi Kniazev a marqué le neuvième but des siens, avant que le Drakkar ne réplique deux fois, coup sur coup, en fin de match, par l’entremise de Julien Létourneau et Xavier Fortin.

Matteo Mann récompensé

Par ailleurs, le défenseur Matteo Mann est le joueur-étudiant des Saguenéens pour le mois de février, lui qui suit ses cours de Grade 11 en ligne au Tantramar Regional High School. Les récipiendaires sont sélectionnés par les conseillers pédagogiques des 18 équipes de la LHJMQ dans le but de favoriser l’excellence et la persévérance scolaire des étudiants-athlètes.