L’entraîneur-chef des 67’s d’Ottawa, André Tourigny, dirigera plusieurs nouveaux visages lors de la prochaine saison de hockey.
L’entraîneur-chef des 67’s d’Ottawa, André Tourigny, dirigera plusieurs nouveaux visages lors de la prochaine saison de hockey.

Les 67’s nagent dans l’inconnu

Sylvain St-Laurent
Sylvain St-Laurent
Le Droit
La Ligue de hockey de l’Ontario (LHOntario) a dévoilé les grandes lignes de son plan en ce qui a trait au retour au jeu.

L’ennui, c’est que ça se limite pas mal aux «grandes lignes». Les différentes formations et leurs dirigeants continuent de nager dans l’inconnu. Plusieurs questions demeurent sans réponse, pour l’instant.

Selon ce qu’on a pu comprendre, la saison régulière prendrait son envol au début du mois de décembre. Il s’agirait d’une saison quasi normale, sinon, puisque toutes les équipes disputeraient 64 rencontres.

Seize formations prendraient part aux séries éliminatoires. Le tournoi à la ronde de la Coupe Memorial serait présenté du 17 au 27 juin, à Oshawa.

«Ce sont de bonnes nouvelles, qui vont nous permettre d’aller de l’avant», réagit l’entraîneur-chef des 67’s d’Ottawa, André Tourigny.

«Cela dit, il nous manque encore plusieurs données. Nous ne connaissons pas les dates du camp d’entraînement. Nous ne savons pas combien de joueurs pourront y participer. Nous n’avons pas d’informations quant aux matches préparatoires...»

Les 67’s sont les champions en titre de la saison régulière, en Ontario. Ils ont subi seulement 11 revers en temps réglementaire, l’hiver dernier.

Comme la plupart des équipes de pointe dans le hockey junior, ils arrivent à la fin d’un cycle. Ils auront donc plusieurs joueurs importants à remplacer.

«Tu peux poser la question à n’importe quel coach. Nous aimons tous beaucoup les camps d’entraînement. On aime voir nos gars. On aime évoluer nos gars», dit Tourigny.

L’entraîneur-chef des 67’s d’Ottawa, André Tourigny

«On va visiblement vivre quelque chose qui est différent. Il va falloir trouver une façon de fonctionner, à l’intérieur des nouvelles normes.»

Les 67’s se demandent aussi ce qu’ils pourront faire, avec leurs vétérans, durant les mois d’automne.

Les joueurs provenant des quatre coins de l’Ontario pourront recevoir leur formation académique en ligne.

Les 67’s ne pourront pas demander à leurs joueurs de quitter leurs résidences, aux quatre coins de la province, pour s’installer dans la capitale à compter du mois de septembre.

«Ça fait partie des questions que nous avons posées aux dirigeants de notre ligue. Nous ne pouvons pas inviter les joueurs à s’installer à Ottawa, mais que doit-on répondre aux joueurs qui souhaitent venir ici?»

«On attend des réponses définitives, mais on comprend que les gouvernements préféreraient limiter les déplacements, cet automne.»

Tourigny s’est souvent dit chanceux de travailler à Ottawa. Ses patrons, les propriétaires du Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG) lui ont permis de s’entourer de nombreux adjoints. Tourigny a bien l’intention de mettre tous ces collaborateurs à contribution, en attendant la reprise.

«Si les joueurs ne peuvent pas voyager, peut-être qu’on pourra voyager, de temps en temps, pour leur rendre visite.»

Hockey Canada

Une partie du travail de préparation pourrait aussi se faire en ligne.

André Tourigny vient de vivre une expérience fort enrichissante, à cet effet.

Le camp d’orientation d’Équipe Canada Junior fut virtuel, cet été.

En tant qu’entraîneur-chef du programme d’excellence, Tourigny a eu le mandat de diriger quelques séances de discussion avec ses futurs joueurs, en utilisant les plateformes bien connues.

«Honnêtement, ça s’est super bien passé», jure-t-il.

«Les jeunes, aujourd’hui, sont habitués à FaceTime. Ils sont très à l’aise devant une caméra.»

«On peut rarement organiser des meetings aussi long avec une vingtaine de gars, dans une même pièce. Souvent, ils deviennent distraits. Là, ils étaient bien concentrés. Nous avons pu commencer à utiliser notre langage. Nous avons pu parler de la façon dont nous voulons jouer. Nous avons pu parler des valeurs de notre équipe. Ça s’est mieux passé que je pensais.»