Une vie dure une vie

CHRONIQUE / Pourriez-vous confirmer ou infirmer la justesse de la locution «durée de vie», en parlant des produits Apple, par exemple? Il me semble qu’une vie est déjà d’une durée donnée. Ne devrions-nous pas privilégier l’expression «vie utile» lorsqu’on parle d’un bien matériel? (Jean-Marc Pagé, Saguenay)

Si vous tapez la locution «durée de vie» dans le Grand Dictionnaire terminologique, vous obtiendrez plus d’une vingtaine de fiches. Lorsqu’on les épluche, on se rend compte que «durée de vie» est employé pour parler d’une grande variété de choses inanimées, qui vont des gaz en météorologie jusqu’aux neutrons en physique, en passant par les médicaments, les piles solaires, les lampes d’éclairage, le mastic, la publicité et même les jeux vidéos!

Lorsqu’on s’attarde ensuite aux emplois moins spécialisés de «durée de vie», donc plus près de la langue courante (par exemple en gestion et en consommation), on s’aperçoit que les termes et expressions «longévité», «durée de vie», «vie utile» et même «durée de vie utile» s’emploient souvent indifféremment.

Par exemple, en gestion, le GDT définit «durée de vie» par: «Temps pendant lequel un dispositif, un appareil, une machine accomplit une fonction requise dans des conditions d’utilisation données.» Comme terme associé, il mentionne «longévité».

En économie, la définition de «vie utile» est «temps que dure un appareil dans des conditions normales d’utilisation», avec comme termes associés «durée de vie» et «durée de vie utile».

Bref, il semble que, dans le contexte que vous évoquez, vous n’avez pas besoin de chercher midi à quatorze heures : «durée de vie» et «vie utile» veulent dire pratiquement la même chose et peuvent s’employer sans problème pour parler d’objets.

Maintenant, est-ce que la notion de durée est implicite au mot «vie»? Là-dessus, vous avez en partie raison. D’ailleurs, dans la première définition que j’ai citée ci-dessus, le GDT ajoute que la «forme abrégée "vie" est utilisée en français». Autrement dit, il est aussi accepté de parler de la vie d’un appareil pour parler de sa durée de vie.

Quand on regarde dans le Petit Robert, la première définition du mot «vie» est celle du fait d’être vivant. Mais la deuxième est: «Espace de temps compris entre la naissance et la mort d’un individu.» Quand on dit «pour la vie», on veut dire «pour toujours». Quand on nomme des gens à vie, c’est pour le temps qu’il leur reste à vivre.

Pourquoi a-t-on alors senti le besoin de créer la locution «durée de vie»? Probablement parce qu’aucune vie n’a la même durée. Ce n’est pas une unité de temps. Si vous demandez à un commerçant quelle est la vie utile d’un appareil que vous achetez, sa réponse sera une durée, n’est-ce pas? Et si vous le demandez, c’est parce que cette durée peut être très variable et influencer votre décision d’acheter ou non.

Bref, dans ce contexte, le mot «durée» s’avère beaucoup plus précis, voire incontournable.

Perles de la semaine

Cette semaine, un examen théorique sur les sports... où certains élèves se sont beaucoup ennuyés des examens pratiques.
Où ont eu lieu les premiers Jeux olympiques? Réponse: à l’Olympia.
Quelle est la devise des Jeux olympiques? Réponse: il faut gagner pour participer.
Pourquoi les Jeux olympiques coûtent-ils très cher? Réponse: à cause du prix des médailles en or et en argent.
Qu’entend-on par «sport amateur»? Réponse: les sports qu’on fait parce qu’on aime ça.
Donnez un inconvénient et un avantage des sports motorisés. Réponse: ils sont dangereux, mais ils ne sont pas fatigants.

Source: «Le sottisier du bac», Philippe Mignaval, Hors Collection, 2007.

Questions ou commentaires? Steve.bergeron@latribune.qc.ca.