Le touchant documentaire «Mont Tétons», d’Anick Lemay, suit cinq femmes de 40 à 74 ans qui sont à différents stades du cancer du sein.

Le cancer du sein, sans filtre

CHRONIQUE / Il faut voir «Mont Tétons», le documentaire d’Anick Lemay à Moi et cie. Parce que les tabous doivent tomber à propos du cancer du sein, qui touche une femme sur huit. Quand Anick Lemay a appris qu’elle en était atteinte, elle s’est attendue au pire. Parce qu’elle n’avait jamais vu à quoi ça ressemblait vraiment.

La comédienne a eu envie d’éviter à plein d’autres femmes d’avoir si peur de gravir, comme elle, «le mont Tétons».

«C’est moins pire qu’on pense», répète-t-elle. «J’aurais aimé ça le savoir», dit-elle aussi dans ce «guide de survie». Le savoir, et le voir. Voir à quoi ressemble une femme après une mastectomie. Comment elle a vécu l’opération. Et quelles options se présentent à elle par la suite. Elle aurait aimé savoir comment se passe la chimiothérapie, voir cette grosse seringue de liquide rouge qu’on lui injecterait dans les veines.

Tout ça, Mont Tétons le montre, grâce à cinq femmes qui ont bien voulu ouvrir ce jardin très intime devant les caméras. Des femmes attachantes, qu’Anick Lemay accompagne dans la maladie, parce qu’elle est passée par là. Ces femmes de 40 à 74 ans sont à différents stades du cancer du sein. Jacqueline, l’aînée, apprend devant nos yeux le diagnostic de cancer. Josiane, 40 ans, au stade 3 de la maladie, a subi une mastectomie avec reconstruction. 

Vous vous prendrez d’affection pour chacune d’entre elles. C’est tout naturellement qu’elles nous montrent leur corps, entourées de toute la bienveillance d’Anick Lemay. «C’est pas beau, le monde va voir ça, mais je pense que j’aurais aimé ça le voir. […] Faut ben que ça serve, cet ostie de cancer-là!», confie Manon, 54 ans, à qui on a enlevé des surplus de peau durant une reconstruction mammaire par implants.

Même s’il fait monter les larmes, Mont Tétons n’est pas un documentaire lourd et larmoyant, encore moins sensationnaliste. C’est au contraire une œuvre avec beaucoup d’humour, au ton rassurant, réconfortant, enrobée de la magnifique musique de Marie-Pierre Arthur et de séquences d’animation ludiques. Anick Lemay, qui assure la narration d’une douce voix, s’adresse directement aux femmes qui ont appris ou apprendront qu’elles ont un cancer du sein. Et pourtant, chacun d’entre nous peut se sentir concerné. Personne n’est à l’abri, notre entourage non plus.

Décidément, Moi et cie, qui diffuse le documentaire lundi à 19h, offre une programmation surprenante, de grande qualité et très humaine, encore cet automne. Et le public répond bien : Autiste bientôt majeur a été l’émission la plus regardée depuis 2004 sur l’ensemble des chaînes de divertissement de Groupe TVA. L’émission du mercredi à 19h30 s’est même classée numéro un chez les 25-54 ans, toutes chaînes confondues. Sachez que Mont Tétons sera éventuellement diffusé à TVA.

TRÈS BON DÉPART D'OCCUPATION DOUBLE 

Le public avait manifestement très envie de suivre Occupation double Afrique du Sud, qui a cartonné cette semaine à V. Lundi, l’émission de Jay Du Temple a retenu 463 000 curieux avant d’en rallier 574 000 mardi, puis 509 000 mercredi, chaque soir plus que Le téléjournal d’ICI Télé à 18h30. L’année dernière, à sa première semaine, la quotidienne d’Occupation double Grèce n’a jamais obtenu plus de 300 000 téléspectateurs en direct. Du côté de Toute la vie, c’est plus inquiétant: la nouvelle série de Danielle Trottier est passée de 777 000 téléspectateurs la première semaine (1 235 000 si on compte les enregistrements) à 679 000 la deuxième, puis 597 000 mardi dernier. Attention tout de même aux écarts entre les données préliminaires (le soir même) et les confirmées (qui comptent ceux qui le regardent plus tard), dévoilées une dizaine de jours après la diffusion. Le meilleur exemple: Alerte Amber avait obtenu 1 001 000 téléspectateurs le soir de sa première diffusion à TVA, auditoire qui grimpe à 1 641 000 si on compte les enregistrements. C’est presque autant que District 31, qui a été suivie à sa première semaine par 1 736 000 accros sur ICI Télé.