Mylène Moisan
Le Soleil
Mylène Moisan

L’humour au temps du corona (prise 3)

CHRONIQUE / Jamais deux sans trois, dit-on, voici un troisième collage de blagues et de traits d’esprit glanés çà et là sur Facebook et, dans un cas, envoyé par un lecteur par courriel. Comme quoi, dans cette période où nos repères sont chamboulés, l’humour reste une nécessaire soupape. Il ne s’agit pas de minimiser la gravité de la situation, mais, comme pour une marche au grand air, le rire est un excellent antidote pour garder le moral en ces temps troubles.

Avoir des États confinés et des États qui ne le sont pas, c’est comme avoir des sections pour uriner dans une piscine (traduction libre)

Jean-Sébastien Côté*

Un Québécois sur quatre serait incapable de dire quel jour de la semaine nous sommes aujourd’hui.

Le Revoir

Vous êtes plusieurs à nous demander c’est quoi le sentiment d’être infirmière en pleine pandémie de coronavirus. Dans le film Titanic pendant que le bateau coule, le band joue, et bien c’est nous!

Isabelle Samson, infirmière

Il faut vraiment que j’apprenne à faire la différence entre avoir faim et n’avoir rien à faire.

Sais-tu que?

Au Moyen-Âge, on faisait des orgies pour fêter la fin de la peste. Quelqu’un sait si quelque chose est prévu?

Caroline Girard

Sois comme Darth Vader : porte un masque, ne visite pas ta fille ni ton fils, sois émotionnellement et physiquement distant, suis les ordres. (traduction libre)

Theresa Shareck

Samedi matin avant de sortir du lit j’ai dit à ma femme :

— On devrait faire un bed in.

— C’est quoi ça?

— Nous passerions la journée au lit, comme John Lennon et Yoko Ono.

— À 64 ans, dont 45 avec toi, on devrait plus faire un bed out!

Envoyé par Guy Sirois, grand-père

Marc Bergevin annonce qu’en raison du coronavirus, il n’y aura pas de défilé de la Coupe Stanley à Montréal cette année.

MC MC

Les douaniers français viennent de saisir deux tonnes de papier de toilette cachées dans de la cocaïne.

Luc Vigneault

D’habitude, le nettoyage du printemps dure jusqu’au mois de juin. J’ai fini. Là, j’hésite entre rentrer du bois pour l’hiver ou installer mes décorations de Noël.

Les vilaines filles

Monsieur Legault, je vous respecte énormément, mais j’espère que vous ne classerez pas les lutins de Noël dans les services essentiels!

David Philippe

J’ai changé le système d’alarme de la maison. Maintenant, il sonne quand quelqu’un sort.

Le Lorrain

Le Mexique vient de demander à Trump de se dépêcher avec le mur.

Luc Vigneault

Quelqu’un connaîtrait un bon emplacement pour voir la vie du bon côté?

Envie d’un grain de folie

J’ai besoin de suggestion pour les vacances de Pâques. Aix-en-cuisine? Salon-sur-mer?

Envie d’un grain de folie

Mon psy m’a dit que je devenais complètement cinglé. Je lui ai dit, «si ça ne vous dérange pas, j’aimerais une seconde opinion». Il m’a dit «c’est bien… vous êtes très laid aussi.»

Wellie Denoncourt

Voici un courriel diffusé par l’Ordre des psychiatres du Québec en ces temps difficiles :

Chers concitoyens,

Étant donné que nous sommes inondés d’appels, nous vous informons que durant la période de quarantaine, il est tout à fait normal de parler aux murs, aux plantes et aux fenêtres.

Veuillez nous contacter uniquement s’ils vous répondent.

René Diotte

Puisque tout le monde est à la maison, les cambrioleurs ne peuvent plus travailler. Ont-ils droit à la PCU [prestation canadienne d’urgence]?

Soupir... Tant de questions.

Pierre St-Arnaud

Voici l’heure d’enlever le pyjama de jour et enfiler le pyjama de nuit.

Nathalie Fortin styliste

Quarantaine, jour 20.

— Veux-tu quelque chose à manger?

— Quels sont mes choix?

— Oui ou non

Wellie Denoncourt

* Étant donné qu’il est parfois difficile de remonter à l’origine des contenus sur les réseaux sociaux, j’ai indiqué la page de la personne ou du groupe où j’ai trouvé chacune des blagues.