Jumeler une tâche à une tentation est une bonne stratégie pour maintenir les habitudes qui vous tiennent à coeur.

Netflix en bécyk

CHRONIQUE / Un jour de semaine, après avoir coché une interminable liste de tâches au travail et à la maison, vous vous autorisez enfin à relaxer. Le «N» de Netflix est juste là, sur votre écran. Vous cliquez et télégloutonnez jusqu’à minuit.

Entre deux épisodes de votre série préférée, un regret vous traverse l’esprit : merde, j’ai encore négligé de bouger. Trop d’imprévus, pas eu le temps d’aller au gym. Encore. 

Ronan Byrne, un étudiant en génie à l’Institut technologique de Dublin, en Irlande, avait le même problème que vous. À la différence qu’il a inventé une solution : le Cycflix, un vélo stationnaire qui tient Netflix allumé tant que vous pédalez assez vite. 

«Si vous restez trop longtemps au-dessous de la vitesse, Netflix sera suspendu jusqu’à ce que vous repreniez votre vitesse», explique Byrne sur son blogue. 

Imaginez : plus vous visionnez, plus vous êtes en forme! Tapez-vous le nombre d’épisodes que vous voulez en bécyk, mais n’oubliez pas d’aller dormir. 

Bon, peut-être que vous n’avez pas les compétences qui vous permettraient de patenter le Cycflix chez vous, avec les instructions de Byrne. Mais le principe à la base de l’invention vaut le coup de s’en souvenir. Le blogueur James Clear, qui vient de sortir un livre très fouillé sur les habitudes, appelle ça le temptation bundling, qu’on pourrait traduire par le «jumelage de tentations».  

En somme, il s’agit de lier une action que vous avez envie de faire à une action que vous devez faire. Ronan Byrne, par exemple, a lié son désir de regarder Netflix à son défi de s’entraîner, explique Clear dans Atomic Habits (non traduit en français). 

Sans le savoir, je pratiquais moi-même le jumelage depuis un bout de temps. Souvent, j’écoute le podcast de la Soirée est encore jeune en faisant le ménage ou je m’entraîne en écoutant un livre audio. Récemment, je suis allé fermer notre lot au jardin communautaire pour l’hiver, une besogne que je repoussais toujours à plus loin. J’ai adoré ça parce que j’ai pu écouter un cours en ligne en même temps. 

J’adore apprendre, mais je hais les tâches ménagères. Alors j’essaie de combiner les deux : le plaisant et le plate.

Ça ne fonctionne pas toujours très bien. Je mets énormément plus de temps à faire la vaisselle quand je regarde les reprises du Tonight Show de Stephen Colbert.

Quand les deux actions se superposent mal, on peut toutefois les décaler. Par exemple, on regarde son fil Facebook après avoir fait 10 push-ups. Ça peut aussi fonctionner dans l’autre sens : on lit notre magazine préféré une demi-heure avant d’aller au lit pour être sûr de ne pas se coucher trop tard. 

Peu importe la déclinaison que vous adoptez, votre jumelage devrait fonctionner parce qu’il rend séduisantes des tâches qui vous rebutent. Ce n’est pas un Cycflix, mais ça devrait rouler quand même.