Mylène Moisan
Le Soleil
Mylène Moisan

L’humour au temps du corona (prise 7)

CHRONIQUE / Alors me revoici avec ce qui est désormais un rituel du samedi, merci au collègue Francis Higgins d’avoir brillamment pris le relais la semaine dernière en rassemblant des blagues et des traits d’esprit glanés çà et là.

Et merci à Chuck Norris.

Visiblement, le Grand Confinement, qui entre dans son troisième mois, n’a pas érodé le sens de l’humour des internautes, qui sévissent toujours avec autant de mordant et d’imagination, à la fois par des trouvailles visuelles ou par des tournures particulièrement réussies.

Une mention spéciale à la pâtissière de Sherbrooke Annie Duriez qui a concocté un gâteau de circonstance, en forme de coronavirus. «Ma cliente voulait un gâteau «viral» pour sa fête, m’a-t-elle écrit. Elle a été ravie…»

L’année 2020 est arrivée comme un biscuit fondant aux pépites de chocolat. Puis, une bouchée et BAM! Avoine et raisins. (traduction libre)

À l’heure du dodo, Victor, trois ans, demande à sa mère.

«Pourquoi maman, on ne peut pas donner des câlins à Papi et à Mami?»

Son frère, Thomas, cinq ans, de lui répondre.

«Victor, à cause de la grippe on ne peut pas s’approcher des personnes U-SA-GÉES»

Luc Leclerc*

—Chéri, est-ce que j’ai engraissé depuis le début du confinement?

—Tu n’as jamais été vraiment mince…

Moment du décès : 26 avril 2020, 21h25

Cause : coronavirus (traduction libre)

Jeu d’alcool du confinement : buvez un shooter chaque fois que votre enfant dit «maman». Non, je rigole, ne le faites pas, vous allez mourir.

Avec le confinement, j’utilise très rarement mon auto. À tel point que ma consommation de bière et de vin est maintenant supérieure à ma consommation d’essence. 

Denis Bernatchez

C’est fatigant de garder les petits-enfants de ma mère. Quelqu’un peut-il lui dire de venir les chercher?

Je ne comprends pas pourquoi c’est si difficile de rester à la maison. Plus de deux millions de Québécois l’ont fait aux dernières élections.

2020, c’est la première année où j’arrive à tenir mes résolutions : moins sortir le soir, moins aller au bar et moins de restos. Il suffit juste d’avoir de la volonté.

À ceux qui disent que l’Amérique ne rouvrira pas, rappelez-vous que Jurassic Park a rouvert cinq fois après que des gens aient été dévorés vivants. Cinq fois.(traduction libre)

Les salons de coiffure préparent un plan de déconfinement; il sera graduel, les chauves d’abord.

Claude Belzile

Je n’ajoute pas l’année 2020 à mon âge. Je ne m’en suis pas servie.

(traduction libre)

On envoie nos enfants à l’école pendant une pandémie alors qu’ils ne pouvaient pas passer l’Halloween l’an dernier parce qu’il mouillait…

Ce virus a dû être inventé par une femme, qui a en un coup réussi à suspendre le hockey, fermer les bars et tenir son mari à la maison.

Suggestion pour jouer un tour : faites croire aux autres que vous êtes alcoolique en buvant tous les jours. 

(traduction libre)

Tous les matins, je me pèse avec mon chat. Ça laisse planer un doute sur lequel des deux qui a pris du poids.

Une pensée particulière pour tous ces hommes qui ont dit à leur femme «je vais le faire quand j’aurai le temps». Courage.

Ce qui est paradoxal, c’est que le jour où on pourra tous sortir on sera tous bons à être enfermés.

Avant : «il est 17h quelque part.»

Maintenant : «il est 17h partout.»

Mon voisin avocat a la COVID19, j’ai pris une bière avec hier et je suis certain de ne pas l’attraper; un avocat, ça ne donne jamais rien! 

Yves Perreault

On dirait que nous sommes tous en prison, mais dans une prison comme dans le film Goodfellas où on peut quand même se faire des pâtes pour souper.

Mars : les enfants sont des bombes à virus.

Avril : Les enfants portent très peu le virus.

Mai : Les enfants sont immunisés.

Juin : Un contact avec un enfant soigne un malade.

Juillet : Vaccinations à base d’extraits d’enfants.

* Le nom de l’auteur est indiqué lorsque la blague m’a été envoyée par un lecteur ou que j’aie pu identifier la personne qui en est à l’origine.