Jean-Marc Salvet
Le Soleil
Jean-Marc Salvet
Le 4 décembre dernier, le député libéral Gregory Kelley a proposé d’instaurer «un droit à la gratuité» pour des cours de français, et ce, pour toute personne résidant au Québec.
Le 4 décembre dernier, le député libéral Gregory Kelley a proposé d’instaurer «un droit à la gratuité» pour des cours de français, et ce, pour toute personne résidant au Québec.

Le français, un droit pour tous

CHRONIQUE / C’est le projet de loi que personne n’avait vu venir sur la Colline parlementaire à Québec cet automne : le 4 décembre, le député libéral Gregory Kelley a proposé d’instaurer «un droit» à la gratuité pour des cours de français, et ce, pour toute personne résidant au Québec. C’est tactiquement sensé pour les libéraux. C’est surtout plein de bon sens pour les éventuelles personnes qui en bénéficieraient. Et pour le Québec dans son ensemble.